06/12/2010 13:58

Italie: 78 agressions de journalistes en 2010

78 épisodes de violences et d'intimidation contre des journalistes, allant de l'agression physique à la menace verbale, ont été répertoriés depuis le début de 2010 en Italie, notamment dans le sud, selon un rapport publié lundi à Rome par l'observatoire "Oxygène pour l'information".  

"Il s'agit de 13 agressions physiques, 15 atteintes aux biens, 34 menaces verbales ou écrites, 16 plaintes abusives par voie légale pour obtenir des dommages et intérêts", selon le rapport présenté lundi au cours d'une conférence de presse.  

"Les journalistes concernés de manière directe ou indirecte par ces épisodes sont environ 400", précise-t-il, rappelant que depuis 2007 le journaliste de l'hebdomadaire Espresso Lirio Abbate et l'auteur de "Gomorra", Roberto Saviano, menacés de mort par la mafia, vivent sous escorte policière.  

"On est peu nombreux (à enquêter sur la mafia), du coup c'est plus facile pour la mafia de s'en prendre à nous", a noté Lirio Abbate, pendant la conférence de presse.   "Ces données décrivent un climat d'intimidation répandu qui ne doit pas être passé sous silence et ne doit pas être toléré", conclut le rapport.  

"Il s'agit de la face cachée de l'Italie, comme il y a une face cachée de la Lune (...) Nous voulons que ce problème soit connu à l'étranger", a déclaré le directeur de l'Observatoire, Alberto Spampinato.  

Le rapport cite également les conclusions d'une mission de l'International Press Institute (IPI, dont le siège est à Vienne) en Italie en novembre 2010, qui souligne "les difficultés rencontrées par les journalistes italiens quand ils s'occupent de criminalité organisée, particulièrement dans les régions du sud, où les organisations criminelles ont une influence significative".  

Les régions les plus touchées se trouvent dans le sud de la péninsule: Calabre, Latium (région de Rome), Sicile et Campanie (région de Naples).  

"Un quart des journalistes menacés vit en Calabre, et pourtant aucun journaliste de cette région ne bénéficie d'une protection policière", dénonce le rapport.  

"Oxygène pour l'information" est un observatoire créé en 2008 conjointement par la Fédération nationale de la presse italienne et l'Ordre des journalistes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de elys2000
6/décembre/2010 - 15h00

en même temps la mafia c'est pas des enfants de choeur;( :s

Les plus vus