03/12/2010 13:10

Besson demande l'interdiction d'hébergement de WikiLeaks

Le ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, Eric Besson a demandé vendredi au Conseil général de l'Industrie, de l'Energie et des Technologies (CGIET), de mettre fin à l'hébergement du site Wikileaks en France, a appris l'AFP auprès du ministère.


Détails à suivre

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mazou
4/décembre/2010 - 15h15

:roll: On n'est jamais à l'abri de la plus grosse c...ie, avec celui-là ! :mrgreen:

Portrait de jonas25
4/décembre/2010 - 11h49

Le règne de Sa Majeste de la République Bananière se durçit. Voila qu'elle charge son Eric fayot et traître préféré d'instaurer le totalisme
Bravo.
Vite exilons nous

Portrait de Marmitons
3/décembre/2010 - 21h47

LOL :mrgreen: nouvelle expression que je garde pour plus tard, ça peut toujours servir ;-)

Pour info,Amazon a fini par abandonner l'hébergement du site suite à des pressions politiques et à mon avis c'est ce qu'il va se passer les uns apres les autres...

Portrait de Lyrel93
3/décembre/2010 - 20h24

la France liberté d'expression ........ mon cul sur la commode !

Portrait de dijorquinquies
3/décembre/2010 - 18h13

En quoi ca le concerne ? Il est pas ministre des affaires étrangères ? alors qu'il se taise, ce mec a les plus bas instints, mais oui supprimons ce site, supprimons google, suppruimons rue89 supprimons le canard enchainé ... Ils sont très méchants !

Mais un mec qui trahit plus qu'il ne fait, qui a envoyé des centaines personnes à la mort, c'est vrai que lui on est obligé de se farcir sa face et de supporter ses remarques réductrices dignes de la Chine maoiste...

C'est quoi le but ? Devenir le premier minsitre d'OBAMA pour le prochain remaniement ??? Il fait de la leche à qui içi ??? Il fait quoi de la FRANCE ? Il a déjà entaché les droits de l'homme, alors pourquoi ne pas s'attaquer à la liberté d'expression ? Tant qu'on y est !

Portrait de anniehall
3/décembre/2010 - 14h52

:8) Demandez les dernieres Nouvelles :mrgreen: ( Info dénichée sur le web )

Wikileaks trouve asile en Suisse

Rappelons que Wikileaks est au centre d'une vaste polémique suite à la publication de messages diplomatiques échangés entre les ambassades américaines et le département d'Etat. Documents qui jettent une lumière crue sur la diplomatie des Etats-Unis, mais aussi sur d'autres états. Wikileaks n'en est pas à son coup d'essai : le site a déjà publié des documents compromettants pour l'armée américaine, documents relatifs à son engagement en Afghanistan et en Irak.

Le site a trouvé un nouveau port d'attache, wikileaks.ch, un nom de domaine enregistré par le Parti pirate suisse. A l'heure où nous écrivons ces lignes, ce domaine était toutefois inaccessible. L'impact de la fermeture de wikileaks.org est de toute façon limité, car le service dispose de plusieurs sites miroirs et les documents qu'il a mis en ligne s'échangent sur les réseaux pair-à-pair. Wikileaks dispose par ailleurs de relais dans de grands journaux, dont Le Monde en France, avec lesquels il a noué un partenariat.

Les plus vus