22/09/2010 16:32

Licenciées pour des injures sur Facebook

Trois travailleuses sociales d'une association de défense de femmes victimes de violences conjugales de Périgueux ont été licenciées pour "faute lourde" après des propos tenus sur Facebook jugés "injurieux, diffamatoires et menaçants" par leur employeur, a-t-on appris aujourd'hui auprès de leur avocat. Après l'échec d'une audience de conciliation, lundi, l'affaire sera jugée par le tribunal des prud'hommes de Périgueux le 14 mars 2011.

SOS-femmes, qui emploie une quinzaine de personnes, "prétend que les trois salariées ont tenu sur des murs Facebook, donc privés, dont l'accès est limité aux amis, des propos injurieux, diffamatoires et menaçants et engagé une procédure de licenciement pour faute lourde, un motif exceptionnel", a déclaré à l'AFP Me Eric Barateau, en précisant qu'une quatrième personne, leur chef de service, a été remerciée pour un autre motif. "On a eu le tort de dénoncer haut et fort les déviances de la direction", a déclaré à l'AFP une des salariées licenciées, parlant d'"insultes" et de "gros dysfonctionnements dans la prise en charge des femmes".

Ces trois mères célibataires, âgées de 36 à 42 ans, disent ensuite avoir vu leurs conditions de travail se dégrader, parlant de pressions jusqu'à leur mise à pied le 6 juillet pour une conversation à trois sur Facebook, a rapporté cette éducatrice d'internat, employée de SOS-Femmes depuis 1999 après en avoir été bénévole. "On est en présence d'interception illicite et à l'évidence d'un bidouillage des propos qui ont été tenus", a ajouté Me Barateau.

"A ce jour, l'employeur n'a pas dit comment il avait eu accès à ces informations", a poursuivi l'avocat périgourdin. En conséquence, les trois femmes ont porté plainte pour "interception illicite de communications", a-t-il ajouté, estimant que "la preuve illicite" n'est pas recevable devant un tribunal, pas davantage que "l'immixion dans la vie privée".

Les salariées licenciées, qui avaient été convoquées au commissariat pour une plainte de l'employeur pour "menaces de mort et incitation à la haine", contestent en outre la "retranscription" des propos tenus sur Facebook, même si elles admettent avoir parlé des problèmes dans l'association, a ajouté l'avocat. Sollicitée par l'AFP, l'avocate de l'employeur Me Marie-Claude Plisson, n'a pas souhaité s'exprimer.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de vincentdebain
23/septembre/2010 - 15h23

facebook c'est un enorme piege tout ce sait il faut en dire le stricte minimum elles ont mal jouer ce coup la . bon courage à elles pour

Portrait de Fredd10
23/septembre/2010 - 06h21

Elles auraient mieux fait décrire un bouquin avec leurs soucis comme l autre du conseil général du 33, au moins comme ça tu touches un peu d'argent plutôt que récolter uniquement des emmerdes.

Portrait de enavantlamusique
22/septembre/2010 - 19h41

moi aussi, :lol:

Portrait de pat44200
22/septembre/2010 - 17h02

On était pas plus intelligents que les jeunes d'aujourd'hui sauf que maintenant internet est une vitrine sur leur vie privée.

Portrait de pat44200
22/septembre/2010 - 17h01

Ce qui est dit sur facebook en "privé" n'a rien de privé. Ca se sait, ce n'est pas le premier cas en France. Bien-sûr c'est malhonnête de la part de l'employeur, mais on le sait tous qu'il aura le dernier mot. Moi je ne parle pas de ma vie professionnelle sur Facebook car je sais que mine de rien on nous surveille. La parole est d'or mais les écrits restent. Et encore plus sur internet.

Portrait de pit27
22/septembre/2010 - 16h57

Ne RIEN critiquer sur Facebook, ne mettre que des banalités... et surtout savoir que personne n'est à l'abri sur les réseaux sociaux et en assumer les conséquences...
quand je vois les photos que mettent certains étudiants, et les groupes auxquels ils appartiennent, ça me fait peur pour leur avenir...

Portrait de peb
22/septembre/2010 - 16h38

vive les resaux sociaux , sisi je vous assure la confidentialité est toujours respectée , la preuve ca sert meme de licenciement

Programme TV

TF1
Expendables 3
21:00
(Film)
FRANCE 3
Agatha Raisin
20:55
(Série/Feuilleton)
Une recette qui tue
CANAL +
Intérieur sport
20:55
(Magazine)
À huis clos
FRANCE 5
Les 100 lieux qu'il faut voir
20:50
(Série documentaire)
Le Périgord tricolore - Les merveilles de la Dordogne, les couleurs cachées du Périgord
M6
Capital
21:00
(Magazine)
Exotisme et tradition : quand les cuisines du monde rapportent gros
C8
La dilettante
21:00
(Film)
TMC
Mon meilleur ami
21:00
(Film)
NRJ12
S.O.S. ma famille a besoin d'aide
20:55
(Magazine)
HD1
À bout portant
21:00
(Film)
CHERIE 25
Femmes de loi
20:55
(Série/Feuilleton)
Immunité