17/09/2010 13:12

De nombreux hommages rendus à Chabrol ce midi à Paris

L'hommage public à Claude Chabrol, décédé dimanche, a débuté vendredi peu après midi devant la Cinémathèque française, à Paris, en présence de nombreuses personnalités et d'une foule d'anonymes émus et recueillis autour du cercueil du cinéaste.

Le réalisateur Costa-Gavras a été le premier à s'exprimer. Il a rendu hommage à "un homme très bon et un grand cinéaste".

Après lui, Serge Toubiana, directeur de la Cinémathèque française, a pris la parole. Isabelle Huppert, que Chabrol dirigea notamment dans "Violette Nozière" et "La Cérémonie", et le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, devaient également s'exprimer.

Parmi les personnalités présentes: Stéphane Audran, qui fut la première épouse du cinéaste et l'une de ses actrices fétiches, Sandrine Bonnaire, Jean-Pierre Léaud, l'ancien ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres, ou encore les producteurs Jérôme Seydoux et Marin Karmitz.

"La Cinémathèque, c'est sa maison", a déclaré à l'AFP Jean-Christophe Mikhailoff, directeur de la communication du lieu. "Il était agnostique. La décision (d'organiser la cérémonie devant la Cinémathèque, en présence du corps) a été prise conjointement avec sa famille."

Durant l'hommage public, chaque prise de parole était entrecoupée d'extraits de musiques de ses films.

A l'entrée, à l'initiative de la famille, un stand proposait une vingtaine de cahiers à spirales à petits carreaux avec chacun un titre de ses films, et des stylos bille noirs, matériel utilisé par le réalisateur pour ses scénarios et scripts, où les invités et proches étaient invités à laisser un commentaire, un souvenir.

Les obsèques du réalisateur devaient avoir lieu dans l'après-midi dans la plus stricte intimité familiale au cimetière du Père-Lachaise, à Paris.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Barbegriz
18/septembre/2010 - 10h16

Respects l'Artiste!

Portrait de annie
17/septembre/2010 - 14h11

Stéphane Audran est sa seconde épouse (il a été marié 3fois)

Les plus vus