09/09/2010 16:48

11 septembre: Une campagne de pub crée des remous

La dernière campagne de publicité du magazine "Courrier International" crée des remous.

Le slogan, "apprenez à anticiper" apparait sur l'un des visuels où  deux avion passent au dessus des tours du World Trade Center.

"L'idée c'est de dire que pour comprendre le 11 septembre, il fallait comprendre l'histoire du terrorisme et de ce qui s'est passé avant", a déclaré Philippe Thureau-Dangin, chef de la rédaction de Courrier International à Rue 89.

Diffusée outre-Atlantique, cette campagne est jugée de mauvais goût par de nombreux observateurs.



Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Brownbear
10/septembre/2010 - 15h23


Waoh , t'es violent comme type toi , il y a une sacrée diference entre " être bête " et ne pas comprendre quelque chose qui ne t'as pas toucher. Personnelement je pense que personne à autant d'empathie que toi sur ton les com's que j'ai vue.

Portrait de electrum
10/septembre/2010 - 12h40

Déjà, que certains trouvent "normal" que 2 tours de plus de 400 m s'écroulent en à peine plus de 10 secondes, est hallucinant !
Vu la résistance de base des matériaux (béton, acier) ralentissant l'écroulement, elles auraient dû mettre largement plus d'une minute.
Alors qu'une 3ème tour ait été dynamitée en plus, ça n'étonne plus personne !
:lol:

Portrait de Papyboom
9/septembre/2010 - 20h41

Horrible souvenir !
J"ai cru vivre un cauchemar éveillé...

Portrait de Catrach
9/septembre/2010 - 19h53

C'est "drôle" de voir comme de plus en plus la différence s'estompe entre les journaux "sérieux" et les tabloïds : ce genre de campagne-choc fait plus Paris-Match que Le Courrier International, même s'il y a un prétexte géopolitique à la base ! Mais il est évident que la véritable idée de départ était "créer le buzz", comme toujours :roll:

Portrait de leya60
9/septembre/2010 - 17h07

Je rejoins les autres internautes ... c'est d'un mauvais gout douteux ...il vont mettre quoi comme prochaine image , un camp de concentration ??! ...
:roll:

Les plus vus