28/08/2010 09:28

Plainte en justice contre 11 sites vedettes d'internet !

Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, a porté plainte à travers son entreprise Interval Licensing, contre 11 stars de l'internet et du commerce en ligne pour violation de brevet, devant un tribunal de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest).

Dans un communiqué, Interval indique avoir déposé une plainte contre AOL, Apple, eBay, Facebook, Google, Netflix, Office Depot, OfficeMax, Staples, Yahoo et YouTube, affirmant qu'ils ont enfreint quatre de ses brevets.

"Interval Licensing détient des brevets d'Interval Research, une ex-entreprise" de recherche et de développement dans le domaine des systèmes d'information, de l'informatique et des communications fondée par Paul Allen et par David Liddle en 1992.
"Les brevets compris dans la plainte portent sur des technologies fondamentales de l'internet développées par Interval Research dans les années 1990, que l'entreprise estime enfreints par les principaux moteurs de recherche et commerçants sur internet".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de albatros72
28/août/2010 - 12h34

Je suis d'accord, mais ne pas confondre brevet et droit d'auteur. En Europe, les logiciels sont régis par le droit d'auteur, les brevet permettent tout et n'importe quoi du moment que tu peux payer pour le déposer et pour payer des avocats pour les faire respecter. Par exemple, au USA, l'achat en un clic d'Amazon est breveté, mais ce ne sont pas eux qui l'ont inventé. Les exemples sont nombreux.
le brevet est une forme de racket ; il permet aux puissants, dotés d'un service juridique affuté, de breveter n'importe quelle fonction d'usage courant et d'exiger par la suite le paiement d'une rançon en échange du droit de faire comme on a toujours fait avant le brevet

Portrait de albatros72
28/août/2010 - 11h57

Si Paul Allen est bien Co-fondateur de Microsoft, il n'en est plus qu'actionnaire et ne siège plus au conseil d'administration.
Sinon, cette news est importante parce qu'elle nous alerte bien contre le danger des brevets logiciels, demandé et favorisé par notre gouvernement, mais refusé au niveau européen.
Les négociations commerciales et secrètes de l'ACTA qui ont lieu en ce moment sont un fléau que l'Europe combat mais que notre gouvernement appuie.

Portrait de nikomimi
28/août/2010 - 10h53

C'est donc la fin des moteurs de recherches :lol: :lol: :lol:

Les plus vus