03/08/2010 10:26

Les ados accrocs au net bientôt dépressifs ?

Les adolescents "dépendants" à internet sont deux fois et demi plus susceptibles d'être en proie à la dépression que leurs congénères surfant sur le web d'une manière normale et contrôlée, révèle une étude scientifique publiée aujourd'hui aux Etats-Unis.

Pour réaliser cette étude, dévoilée dans la revue Archives of Pediatric and Adolescent Medicine, 1.041 adolescents de la province de Guangzhou, dans le sud de la Chine, ont été interrogés sur leur utilisation d'internet. Les chercheurs voulaient en particulier identifier les usages pathologiques de la toile et traquaient les signes d'anxiété et de dépression.

La vaste majorité des ados - plus de 940 - surfaient sur le web de manière normale mais 62 (6,2%) ont été identifiés comme des internautes pathologiques et deux (0,2%) comme des internautes "gravement pathologiques". Neuf mois plus tard, l'état psychologiques des jeunes a été évalué à nouveau. Les scientifiques ont alors constaté que les ados utilisant internet d'une manière incontrôlée ou déraisonnée était environ 2,5 fois plus nombreux à être susceptibles de s'enfoncer dans la dépression que les internautes normaux. Même chez les jeunes particulièrement stressés par leurs études, les accros au web étaient toujours une fois et demi plus nombreux à se sentir déprimés paer rapport à ceux qui contrôlent leur usage d'internet.

"Ce résultat suggère que les jeunes gens qui n'ont à la base aucun problème de santé mentale, mais qui surfent de manière pathologique, pourraient sombrer dans la dépression" en raison de leur dépendance à internet, ont déclaré les auteurs de l'étude, Lawrence Lam, de l'Ecole de médecine de Sydney, et Zi Weng-Peng, du ministère chinois de l'Education.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Immortal
18/janvier/2011 - 00h43

"Aucun problème de santé mentale, mais il faut peut-être penser à un trouble du développement comme le syndrome d'Asperger. Et donc le fait de surfer "de manière pathologique" est une conséquence, pas une cause des problèmes."

Je suis d'accord avec toi pour le syndrome d'Asperger et pour d'autres troubles, et je pense que c'est pour ça que je suis souvent à l'ordinateur.

Portrait de robertgreen
3/août/2010 - 22h10

ok si t'avais parlé avec des vrais gens dans la vraie vie
je suis sur que tu serais tombé sur quelqun qui t'aurais appris qu'on ne dis pas au pluriel :"des cas socials"
mais "des cas .........."
je te laisse chercher tout seul sur le net ça te sert si bien

Portrait de Gaetan851
3/août/2010 - 17h58

Normal, ceux qui vont souvent sur le net dorment peut-être pas assez, et c'est plutôt le manque de sommeil à moyen ou long terme + être trop souvent sur le net en 1 journée qui est responsable de la dépression. ;)

Mais même moi souvent je vais sur le net de 16 H à 3 H du mat mais avec pauses de quelques minutes pour le dîner par exemple et aucun problème depuis 1 ans et demi, et je ne suis pas renfermé non plus, c'est juste qu'internet est intéressant, donc c'est comme une passion, même si certains ne sont pas d'accord. :roll:

Portrait de MédiasWorld
3/août/2010 - 16h13

Ah bon... C'est bien connu... Il faut diminuer JEANMARCMORANDINI.COM alors :?:

Portrait de KilledZ
3/août/2010 - 14h42

Je suis assez souvent sur Facebook ou Msn et ce n'est pas pour au-temps un "cas social" ;) Je sais gérer ma vie MOI.
Je peux stopper le Net du jours au lendemain sans problème ! Je l'ai déjà fait pendant plusieurs mois pour le prouvé à certaine personne y'a quelques temps...

C'est pas parce qu'on y va souvent que l'on est tout de suite accro ou comme tu dis si bien des "Cas Social". Avant d'en faire une généralité et de mettre tout le monde dans le même sac tu devrais peut-être te regarder je pense :)

Voilà c'est tout ce que j'ai à dire... :twisted:

Portrait de robertgreen
3/août/2010 - 13h49

comme je connais des gens qui passent leur vie à tripoter leur iphone
des potes avec qui tu pars en week,ils trouvent le moyen d'avoir de grandes conversation au phone ou sur facebook à 6H du mat !!
faut le faire ,tu passes un week avec un mec qui est dans le virtuel et qui te speed pour abreger le week car il n'a pas son ordi
j'en connais des malades de l'ordi

Portrait de Spencer
3/août/2010 - 13h47

Aucun problème de santé mentale, mais il faut peut-être penser à un trouble du développement comme le syndrome d'Asperger. Et donc le fait de surfer "de manière pathologique" est une conséquence, pas une cause des problèmes.

Portrait de robertgreen
3/août/2010 - 13h43

arrete un peu certains veulent pas reconnaitre que le net ,blogs,forums et réseaux sociaux sont leur médicaments
je connais pleins de gens qui passent leur vie sur facebook
faut vraiment etre un cas social pour passer sa vie dans le virtuel franchement

Portrait de Arthur33
3/août/2010 - 13h41

Bravo, cela fait une personne. Je connais énormément de personnes (pas personnellement heureusement) qui sont agressifs et d'autres (encore plus) qui sont renfermés. Certains même sont agressifs puis renfermés (dans une cellule de prison :lol:). Mais là je parle d'étude, de plusieurs centaines de personnes.

L'addiction au PC et la dépression ont un lien. Comme toute chose dont tu abuses, cela peut avoir des conséquences. Mais le tout est de bien comprendre ce qu'il se passe, et de ne pas dire "il a passé 12 heures sur le PC et il est devenu agressif, donc le PC rend agressif". Beaucoup de gens passent leur journée sur WoW (plus qu'on ne le croit) et ne sont pas agressifs. L'important est de connaître l'origine première de cette agressivité, qui peut-être, effectivement, est WoW. Mais peut-être autre chose a provoqué un renfermement qui a débouché sur une dépendance et agressivité.

Portrait de cxelvis
3/août/2010 - 11h25

alerte.....bip bip....ne vous connecter plus bip bip...depression en route...bip bip..nouveau message d'alerte....bip bip...soyez prudent..bip bip...l'exces de net peut nuire à la santé...bip bip....alerte..bip bip....:p

Portrait de Arthur33
3/août/2010 - 11h15

Peut-être que c'est la dépression qui fait aller sur le PC et pas l'inverse.. L'article est trop flou pour être intéressant : comment est mesurée la dépression ? Qu'est-ce que la susceptibilité d'être dépressif ? A partir de combien d'heures qqn est appelé cyberaddict ?

Tous ces points flous, et le fait ce soient des chinois, font que cette étude est très peu fiable en l'état.

Allez, je tente une étude-floue : "un cyberaddict a moins de rapports avec les autres personnes que les non addicts". Super, mais faux car sur le net on peut parler à bien plus de gens que dans la vie (pas physiquement bien sur). Du coup, même un truisme apparent comme ça est faux..

Portrait de matteoaufiero
3/août/2010 - 11h14

pourquoi tu en laisses alors ?:shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:

Portrait de chinoille
3/août/2010 - 11h01

C'est vrai, j'ai un ami qui a fait une dépression tellement il était accroché à son pc

Portrait de jeremyz
3/août/2010 - 10h29

OMG, je me reconnais dedans :D :|

Les plus vus