20/07/2010 12:58

Metro réduit fortement ses pertes au 2ème trimestre

L'éditeur suédois de journaux gratuits Metro International a annoncé lundi avoir fortement réduit ses pertes au deuxième trimestre et indiqué être sur une "tendance positive" depuis le début de l'année avec un rebond du chiffre d'affaires et une reprise de la publicité.

Entre avril et juin, Metro a subi une perte (part du groupe) de 0,4 million d'euros, contre 3,7 millions un an plus tôt, tandis que le chiffre d'affaires (à périmètre constant) bondit de 10% à 54,4 millions d'euros, selon son rapport trimestriel.

Hors actionnaires minoritaires, le groupe dégage un bénéfice net de 0,4 million d'euros.

Metro International avait fini l'année 2009 avec un quatrième trimestre excédentaire. Il avait subi des pertes au premier trimestre 2010, mais la conjoncture s'était améliorée.

"La tendance positive du premier trimestre s'est poursuivie au deuxième", commente le PDG de Metro International, Per Mikael Jensen, cité dans le rapport.

"Metro est en bonne position pour réaliser des bénéfices opérationnels sur l'ensemble de l'année 2010. De meilleures perspectives sur les marchés publicitaires nous permettent de reconfirmer ce message avec une plus grande confiance", estime le patron du journal.

"Je suis satisfait de voir les dépenses publicitaires augmenter dans de nombreux pays où Metro est implanté. Nous sommes bien placés pour bénéficier de la reprise du marché publicitaire mondial", ajoute M. Jensen.

L'édition française affiche au deuxième trimestre un chiffre d'affaires en baisse de 15% sur un an à 8,41 millions d'euros, avec des pertes opérationnelles de 109.000 euros. "Le marché français est un des plus concurrentiels", souligne Metro.

Lancé en 1995 en Suède, Metro revendique au total 16,8 millions de lecteurs quotidiens dans 18 pays, dont les principaux par lectorat sont la France, les Pays-Bas, l'Italie, la Suède et la Russie.

Depuis le début de la crise, le groupe s'est recentré sur l'Europe du Nord et l'Amérique latine, en fermant son édition espagnole et en cédant sous franchise ses filiales américaine, italienne, portugaise et grecque.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus