02/07/2010 15:34

Grèce: Alerte à la bombe pour cause d'émission rediffusée

La rediffusion en l'état d'une émission de télé qui avait été interrompue pour l'annonce d'un attentat à la bombe au palais de justice de Salonique a provoqué vendredi l'évacuation du bâtiment, a indiqué une source policière.   

La police a bouclé les lieux sur la base d'une alerte lancée par une avocate à la retraite, qui venait de voir sur son écran de télé une journaliste annoncer qu'une bombe avait été placée au Palais de justice, a précisé la même source.  

Les recherches ont duré plus d'une heure avant que les policiers de Salonique, deuxième ville grecque, ne réalisent la méprise, imputable à une rediffusion sans précaution d'une émission matinale pour femmes au foyer datant du 14 mai.   

Un attentat à la bombe, précédé d'un appel d'avertissement à des médias, avait à l'époque blessé un employé du palais de justice de la ville.   

L'attaque avait été revendiquée par le groupe extrémiste grec "Conspiration des cellules de feu", qui a signé depuis 2008 de nombreuses actions du même type, dont un attentat à l'explosif hautement symbolique qui avait visé en janvier le Parlement grec.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Rm951
3/juillet/2010 - 22h35

Oui mais le truc, c'est que si ça passe à la télé, c'est que la police a prévenu les journalistes, alors pourquoi cette femme cherche à prévenir la police qui doit être évidemment au courant ?

Portrait de JerryRyan
2/juillet/2010 - 19h36

Le 14 mai, au cours d'une émission à rubriques en direct (du genre de l'émission "Télématin" ou "C'est au programme" sur France 2), une journaliste annonce qu'un attentat va avoir lieu au palais de justice de Salonique. Les terroristes avaient prévenu les médias un peu à l'avance pour éviter que l'attentat ne fasse des victimes.
Ce matin, pour des raisons de restrictions budgétaires, la chaîne a rediffusé cette émission sans l'éditer, c'est-à-dire sans retirer le passage en question ou cette journaliste annonçait l'imminence de l'attentat.
Une téléspectatrice, une avocate de renom à la retraite, en entendant la journaliste ce matin et en pensant que l'émission était en direct, a tout de suite appelé la police qui a investi le palais de justice de la co-capitale grecque à la recherche de la bombe.

Portrait de Beboy
2/juillet/2010 - 15h36

Pauvres grecs...
Ils ont vraiment pas la cote en ce moment...

Les plus vus