28/06/2010 14:59

Les portraits des otages de France 3 déployés à Bordeaux

Le conseil régional d'Aquitaine a déployé lundi matin, sur sa façade à Bordeaux, les portraits géants des deux journalistes de France 3, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, otages en Afghanistan depuis le 30 décembre 2009.  

Le président de la région, Alain Rousset (PS), et plusieurs élus régionaux ont inauguré ces portraits, un "geste symbolique" de soutien à ces journalistes enlevés avec leurs trois accompagnateurs afghans, dans la province de Kapisa, en Afghanistan, alors qu'ils réalisaient un reportage pour le magazine "Pièces à conviction" de France 3.  

"Accrocher cette bâche, c'est une manière pour nous de dire que nous ne les oublions pas. A travers eux, la liberté d'expression est atteinte. La liberté tout court est bafouée, foulée aux pieds", a déclaré M. Rousset avant la séance plénière du conseil régional.  

Cette bâche restera sur la façade de l'hôtel de région jusqu'à leur libération.   En déplacement à Kaboul la semaine dernière, le ministre de la Défense, Hervé Morin, a indiqué que les autorités françaises attendaient "des preuves de vie" des deux journalistes.  

La région Aquitaine avait déjà affiché en façade des bâches à l'effigie d'Ingrid Betancourt (en novembre 2005), de la journaliste russe Anna Politkovskaïa (en novembre 2006) ainsi que de Florence Aubenas et de son guide-interprète Hussein Hanoun al-Saadi (en mars 2005).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de miss nemo
29/juin/2010 - 07h37

C'est formidable tous ces soutiens qui se manifestent de plus en plus.

Je ne les ai pas oubliés moi non plus, je ne les oublierai pas, et j'espère tellement que leur libération est proche maintenant, pour eux et leurs familles.

Portrait de octaviaroma
28/juin/2010 - 18h03

Cela vient d'être fait aussi sur la façade de l'hôtel de ville de Chambéry.
Je trouve que c'est très bien même si je regrette qu'on n'accroche pas tous les portraits des otages Français retenus dans le monde (notamment en Somalie). Otages dont on ne parle jamais peut être parce que eux ne sont pas journalistes...alors les médias les oublient...

Portrait de desperateman
28/juin/2010 - 17h40

il sont aussi afichés au conseil general de marseille

Les plus vus