17/06/2010 15:25

Grèce: Une pub ironisant sur la crise interdite

Deux spots publicitaires pour des climatiseurs japonais ironisant sur la corruption et la débâcle financière grecque ont été bannis des ondes après des protestations de députés, a-t-on appris auprès du concessionnaire.  "Nous n'avons pas encore été notifiés officiellement mais l'interdiction", relevant de l'agence publique contrôlant les publicités "est entrée en vigueur mercredi", a indiqué à l'AFP la directrice commerciale du concessionnaire grec du groupe japonais Toyotomi, Maria Costopoulou. "C'est une réaction un peu exagérée", a-t-elle jugé.

Selon le quotidien Ta Néa, qui a révélé l'affaire, le premier spot annonçait une ristourne de 25% sur les prix de climatiseurs en proclamant que "le tour est venu pour tous les Grecs de toucher des commissions".  Le second spot faisait annoncer par un "député" nippon, dans le décor du parlement grec, "l'activation d'un plan japonais de soutien" à l'économie du pays, sur le modèle de celui consenti par l'UE et le FMI.

Des députés communiste, socialiste, de droite et d'extrême droite avaient dénoncé mardi ces publicités comme offensantes, alors que la classe politique est dans le collimateur de l'opinion publique accusée d'avoir conduit le pays à la déroute financière par incurie et corruption.  Le Conseil grec de l'audiovisuel, gendarme des ondes grecques, a pour sa part commencé à étudier ces publicités. 

Image d'illustration

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus