28/05/2010 14:24

La Tribune: Weill doit supporter le coût des départs

Les salariés de La Tribune, qu'Alain Weill a décidé de vendre pour un euro à sa directrice générale, exigent de leur patron qu'il "prenne en charge les conséquences économiques" de la clause de cession, les départs risquant d'assécher la trésorerie d'un journal déjà fragile.  

"Les salariés exigent, dans l'intérêt du journal, que vous preniez en charge les conséquences économiques de l'ouverture de la clause de cession", écrivent-ils dans une motion adoptée à l'unanimité jeudi en assemblée générale, et publiée vendredi.  

Une clause de cession permet aux salariés de quitter une entreprise en cas de vente ou de changement d'actionnaire.  

"Seul un tel geste permettra de rassurer les salariés quant à la pérennité du titre, ce qui réduira d'autant les risques de départs et montrera aux futurs investisseurs que, contrairement à ce qu'affirment certains médias, vous ne jetez pas l'éponge", poursuivent-ils.  

La semaine dernière, Alain Weill a annoncé à la surprise générale qu'il vendait La Tribune, deuxième quotidien économique français, à sa directrice générale Valérie Decamp, pour un euro symbolique. 

 M. Weill, également patron du groupe NextRadioTV, avait repris la Tribune en 2008 à LVMH pour un euro symbolique. Le groupe de Bernard Arnault lui avait versé en outre 45 millions d'euros.   Valérie Decamp dispose de 10 millions d'euros de trésorerie et a un an pour trouver de nouveaux actionnaires.  

Or l'ouverture de la clause de cession "aura un impact sur la trésorerie, déjà fragile", du journal, font valoir les salariés. Ils craignent une "hémorragie qui assèchera les caisses plus vite que prévu".   

"Or, nous estimons que ce n'est pas au nouvel actionnaire de supporter les conséquences économiques", de la décision de M. Weill, à qui le journal n'a "pas coûté un euro", soulignent-ils.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jicebe
29/mai/2010 - 12h33

Ces salariés ne connaissent pas la loi : c'est le repreneur et non le cédant qui doit payer les indemnités. M.Weil, depuis toujours, multiplie les combines pour tourner les lois sur le statut des journalistes, par exemple en les faisant travailler sur des supports multiples, en violation des règles du contrat de travail qui attachent un journaliste à UN support défini.

Programme TV

TF1
Esprits criminels
21:00
(Série/Feuilleton)
Une pulsion animale
FRANCE 2
Meurtres au paradis
20:55
(Série/Feuilleton)
Erreur sur la personne
CANAL +
El marginal
21:00
(Série/Feuilleton)
Rapports de force
FRANCE 5
Nicolas Le Floch
20:50
(Série/Feuilleton)
Le crime de l'hôtel Saint-Florentin
M6
L'amour est dans le pré
21:00
(Téléréalité)
C8
The Expatriate
21:00
(Film)
NT1
Appels d'urgence
21:00
(Magazine)
Pompiers des Bouches-du-Rhône
NRJ12
Crimes
20:55
(Magazine)
Spéciale le mystère Turquin
HD1
À 10 minutes de la plage
21:00
(Téléfilm)
6TER
Encore toi !
21:00
(Film)
CHERIE 25
Le distrait
20:55
(Film)