20/05/2010 17:14

3 salariés licenciés pour des propos tenus sur Facebook

Trois salariés d'une entreprise de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ont été licenciés pour avoir dénigré leur hiérarchie dans une conversation privée sur le réseau social Facebook, a-t-on appris aujourd'hui auprès de leur avocat.

L'affaire, révélée jeudi par France Info, remonte à décembre 2008. Connectés depuis leur domicile sur le réseau social Facebook, un samedi soir, les trois salariés de la société d'ingéniérie Alten avaient échangé des propos critiques envers leur hiérarchie et un responsable des ressources humaines.

Lors de ces échanges, l'un des salariés, s'estimant mal considéré par sa direction, avait ironisé sur sa situation en indiquant, sur sa page personnelle, faire partie d'un "club des néfastes". Les deux autres salariées impliquées dans le litige s'en étaient amusés en écrivant: "bienvenue au club".

Une autre personne, un "ami" des employés sur Facebook et ayant accès à leur conversation, avait fait une copie des propos tenus et les avait transmis à la direction de l'entreprise. Quelques semaines plus tard, ils avaient été licenciés pour "incitation à la rébellion" et "dénigrement de l'entreprise".

Deux d'entre eux avaient alors décidé de porter l'affaire devant les prud'hommes, la troisième ayant accepté une transaction à l'amiable avec l'entreprise.
Le conseil des Prud'hommes de Boulogne-Billancourt, qui devait se prononcer en délibéré aujourd'hui sur la situation de deux d'entre eux, n'a pas réussi à départager les salariés et leur employeur, la moitié des conseillers prenant fait et cause pour l'entreprise, et l'autre pour les employés.

"C'est la porte ouverte à la délation. Si à l'avenir, on peut être licencié pour des propos tenus sur Facebook, c'est la vie privée qui est menacée", a dénoncé leur avocat Me Grégory Saint-Michel. L'affaire a été renvoyée sine die et une prochaine audience aura lieu avec un cinquième conseiller, issu du corps de la magistrature.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Morandez moi
Morandez moi (non vérifié)
21/mai/2010 - 15h07

Il est vrai qu'il faut etre trés prudent lorsque l'on représente une entreprise et que l'on tient quelques propos surtout si on précise le nom de l'entreprise car il y aura toujours une personne "amicale" pour signaler le fait rien que pour se faire bien voir.Pour avoir vu certains propos concernant et impliquant la marque pour laquelle je travaille 2 commerciaux disons d'effacer certains propos et de plus de ne pas citer ni de montrer des images pouvant porter préjudice à la marque.
;)

Portrait de chinaparis
21/mai/2010 - 11h20

il définit son profil professionnel mais pas privé... la discrimination à l'embauche pour opinions politiques, religieuse, situation familiale est punie par la loi...

Portrait de zaol
21/mai/2010 - 10h48

Dès l'instant qu'on accepte le principe d'adhésion aux réseaux sociaux via internet il faut garder à l'esprit que la frontière entre public et privé devient très aléatoire, ce n'est pas qu'un club sympa facebook, les statistiques de la police spécialisée en cybercriminalité révèle que le développement des réseaux sociaux fait les beaux jours entre autres des cambrioleurs et c'est logique :"regardez, chez moi c'est comme ça, je ne suis pas chez moi tel w.e, je collectionne tels objets de valeur..etc etc" Il faut raison garder sur internet et réfléchir avant de raconter sa life ou remplacer une réunion syndicale par facebook !!! :lol:

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 10h19


Une jolie prime

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 10h18


Le Ministère de l'Ecologie par exemple ? :mrgreen:

Portrait de Superwesh
21/mai/2010 - 10h18

Oh la balance, ça va lui apporter quoi de faire ça ? :roll:

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 10h08


Ça n'empêche pas que j'estime que certains aspects de la vie privée n'ont pas à entrer en ligne de compte pour un recrutement.

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 10h01


J'ai pas dit qu'il fallait pas le faire, j'ai juste dit qu'il y a des cas où ça sert à rien. Des photos d'une soirée plutôt bien arosée n'ont pas à entrer en ligne de compte pour un recrutement.

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 09h54


C'est juste ça la réponse ? Bonjour l'argumentaire :lol:
En tout cas je retrouve bien la mentalité Française là, quand on dit rien ça va, mais dès qu'on ose dire, c'est le drame.

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 09h36


Sauf que c'est totalement arbitraire comme méthode. Car prenons l'exemple de A et B, concernant A on trouve sa vie ses photos sur le net, et dans le lot y en qui sont comment dire, pas présentables. Paf recalé !
Et on prends B, chez qui vous ne trouverez rien du tout sur le net alors qu'en fait, dans la vie privée il est pire que A ;)

C'est comme l'histoire du mec en costard et pas l'autre (attention j'ai pas dit en jean déchiré non plus), n'importe qu'elle entreprise prendra celui en costard alors que si ça se trouve il en a moins dans le cibouleau que celui qui sera venu habillé autrement.

Portrait de Panpan25
21/mai/2010 - 09h35

On peut ns pourrir la vie dans les entreprises et on n'a même pas le droit de se soutenir ! C'est un cas avéré de harcèlement moral.
Bravo au collègue qui informe la DRH
Bravo au DRH qui se sert d'un support de communication pour licencier (attention à la moindre erreur maintenant : un licenciement pour faute ça coûte moins cher à une entreprise qu'un plan social) Et on veut ns faire bosser jusqu'à 75 ans...

Portrait de ptitfreddo
21/mai/2010 - 07h52

c'est carrément révoltant en effet... Cette histoire me fait halluciner. Etre une balance à ce point là, c'est effrayant. Je crois qu'on peut etre convaincu que le gentil délateur a eu une jolie prime à la clé.

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 01h08


Disons qu'il faut savoir régler les paramètres de confidentialité. Personnellement je suis dessus sauf que, les infos ne sont visibles que par mes amis sachant que je les connais tous personnellement, une personne qui m'ajoute alors que je la connais pas je refuse systématiquement.

C'est pas une question d'inconscience mais plutôt de responsabilité

Portrait de mauzemontole
21/mai/2010 - 01h06


Honnêtement j'ai un boulot et je suis encore inscrit sur des sites emplois, des vestiges de mes recherches mais après tout pourquoi me désinscrire puisque j'ai un CDD ? Y a un moment faut arrêter de chercher la petite bête sur le net.

Portrait de ByeByeBlondie
20/mai/2010 - 22h56

Quelle incitation?
Si le profil n'est pas public, ça n'incite à rien.
J'ai limite envie de dire que le délateur est coupable d'atteinte à la vie privée en rendant publique une conversation sur facebook.
Il n'a aucunement à en référer à des gens qui n'ont pas accès à ces conversations!

C'est assez révoltant!

Portrait de levraithek
20/mai/2010 - 19h57

si ta fait l'erreur de mettre ton non sur un formulaire sécurisé ou non alors tu es trouvable sur le net , en revanche tu trouvera rien de compromettant mais ton adresse ton tel par exemple et d'autre chose sont récupérable , bien sur je ne dit pas que tous est a porté de main :roll:

et meme vos pseudo , suffit de les taper et en 2Heure max pour les plus utilisé tu finis par retrouver l'utilisateur et ces préférence , sauf si bien sur tu es assez intelligent pour utiliser des mot tros employé pour etre facilement tracé et bien sur ne pas les garder tros lontemps :roll:

Portrait de sephiroth54
20/mai/2010 - 19h34

personnellement je trouve ça anormal faut arrêter j'espère pour les salarié qu'ils vont avoir gain de cause!!! Pas touche à la vie privée ou va le monde...

Portrait de LaMissdu75
20/mai/2010 - 19h09

"Une autre personne, un "ami" des employés sur Facebook et ayant accès à leur conversation, avait fait une copie des propos tenus et les avait transmis à la direction de l'entreprise. Quelques semaines plus tard, ils avaient été licenciés pour "incitation à la rébellion" et "dénigrement de l'entreprise"."
:shock: le fayot de première!!! vive la délation :mrgreen: :mrgreen:
non mais sérieux le mec s'il se fait agresser qu'il ne soit pas étonné! c'est une ordure :lol:

et en ce qui concerne l'entreprise, alten est connu pour être des ordures qui exploitent leur salariés :s

Portrait de fred57
20/mai/2010 - 18h38

Scandaleux !! Alors comme ça tu rentre chez toi après voir passé l'après midi a te casser le c.l pour un c.n, et tu peux pas avoir une conversation avec ton amis !! La vie privé DOIT resté privé ! Tu peux dire ce que tu veux chez toin PERSONNE n'a le droit de te le reproché

Portrait de chiboudig
20/mai/2010 - 17h23

Je suppose que "l'ami" super leche c... a eu son susucre.

Portrait de levraithek
20/mai/2010 - 17h23

de toute façons je pare du principe que si t'es assez con pour faire sa sur le web tu ne peut 'en prendre qu'à toi même !!
:roll:

Les plus vus