10/02 18:36

Toulouse : Trois photographes qui couvraient la manifestation des "gilets jaunes" samedi affirment avoir été "délibérément" visés par les forces de l'ordre

Trois photographes qui couvraient la manifestation des "gilets jaunes" samedi à Toulouse affirment avoir été "délibérément" visés par les forces de l'ordre, l'un deux ayant été blessé notamment à la cuisse, par une grenade selon lui.

"Si je montre cette blessure, c'est pour dénoncer une attaque des forces de l'ordre délibérée contre la presse", a écrit sur sa page Facebook, photo à l'appui, Valentin Belleville, photographe indépendant de 26 ans, rattaché à l'agence Hans Lucas.

Samedi après-midi, la tension est montée place du Capitole, entre manifestants lançant des projectiles et policiers répliquant avec des tirs de gaz lacrymogènes. "On fait le choix de s'extraire des manifestants pour ne pas se trouver entre les forces de l'ordre et eux", a expliqué dimanche à l'AFP Ulrich Lebeuf, photographe de Libération à Toulouse, qui se trouvait avec Valentin Belleville et Eric Lerbret sur les lieux. Il a ajouté que tous trois étaient accroupis.

"On portait des casques siglés presse, des brassards de presse et du matériel de vue. On était donc très visibles et très identifiables", a-t-il précisé, en affirmant qu'il n'y avait personne autour d'eux à moins de 25 mètres.

Puis, "une grenade" a explosé aux pieds de Valentin Belleville, a précisé l'intéressé à l'AFP, expliquant avoir été touché à l'arrière-cuisse et au fessier. Selon Ulrich Lebeuf, photoreporter depuis 20 ans, il s'agit d'une "grenade de désencerclement".

Eric Lerbret, le troisième photographe, a dit à l'AFP être conscient du risque pris en couvrant ces manifestations, "mais notre responsabilité s'arrête du moment où nous sommes délibérément visés". La Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Haute-Garonne a indiqué à l'AFP qu'il n'y avait "pas d'éléments pour dire si, oui ou non, une grenade de désencerclement a été utilisée à cet endroit précis".

"Par contre, ce type de moyen a été utilisé avec des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants sur la place du Capitole. Il n'est pas impossible que ce type de moyen ait pu arriver jusqu'aux pieds des photoreporters qui se trouvaient sur la place parmi les manifestants", selon la police. "Des policiers avaient été agressés par des manifestants violents, des sommations ont été faites avant l'évacuation de la place du Capitole", a ajouté la DDSP.

Les trois photographes ont affirmé avoir fait un signalement à l'IGPN et vont porter plainte. Depuis le 17 novembre, Toulouse constitue l'un des bastions du mouvement des "gilets jaunes". Les manifestations sont régulièrement marquées par des échauffourées entre forces de l'ordre et fauteurs de troubles, et par d'importantes dégradations dans le centre-ville.

Samedi, plusieurs milliers de manifestants - 6.000 selon la police -, ont battu le pavé dans la Ville rose.

La préfecture a fait état d'une personne blessée, ainsi que de quatre membres des forces de l'ordre. Dix-sept personnes ont par ailleurs été interpellées, dont 14 étaient toujours en garde à vue dimanche, de même source.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hexagone
11/février/2019 - 08h33

Jérôme Rodrigues avait été visé aussi... parce qu'il filmait aussi. Ils ne veulent pas que leurs malversations soient filmées, c'est simple. 

Déjà que le Benalla avait été grillé en flag, faudrait pas que d autres scandales de violences contre des manifestants, éclabousser le pays de Macroland.

Portrait de BILOU T
11/février/2019 - 07h56

pas possible ! Castaner nous le répète en boucle, la police maitrise ou alors ils se sont sentis menacés par les appareils photos qui soit dit en passant devraient être interdits dans les manifestations..........

Portrait de Mikah2307
11/février/2019 - 07h17
beachboys34 a écrit :
est-ce qu'à force les gens comprendrons que les forces sont des enculer.

Venant d'une racaille , çà ne m'étonne guère! tu dois être un de ces pouilleux de black blocs qui crâchent sur la police comme vos cousins des merveilleuses cités françaises! quant à ces trois journalistes, çà doit être des adeptes de la elise lucet, qui emmerde son monde et qui vient pleurer après en se la jouant martyr!

Portrait de Don Porco la Vanga
10/février/2019 - 23h04

Quand tu sais rien faire,tu fais force de l'ordre ,t'es un déchet recyclé !

Portrait de Swan00
10/février/2019 - 22h34
beachboys34 a écrit :
est-ce qu'à force les gens comprendrons que les forces sont des enculer.

Pas autant que ces connards de Gilets Jaunes

Portrait de beachboys34
10/février/2019 - 19h17 - depuis l'application mobile

est-ce qu'à force les gens comprendrons que les forces sont des enculer.

Portrait de colin33
10/février/2019 - 19h15 - depuis l'application mobile

Il faudrait que tous se retirent et s'assoient à la table des négociations, assez de morts et de blessés, nous ne pas en guerre quand même !!!

Portrait de PECHU44
10/février/2019 - 19h10

 C'est simple c'est parce qu'ils n'ont pas de couilles !!!!

Les plus vus

Ailleurs sur le web