23/01 13:00

La Cour suprême des Etats-unis autorise l'administration de Donald Trump à refuser les personnes transgenres dans l'armée

La Cour suprême des Etats-unis a autorisé l'administration de Donald Trump à refuser les personnes transgenres dans l'armée, tant que se poursuit la bataille juridique sur cette question éminemment politique.

Le gouvernement s'est réjoui de cette décision qui supprime, selon lui, "un risque pour l'efficacité et la puissance létale des militaires".

Mais les défenseurs des droits des personnes transgenres ont dénoncé le maintien d'une politique "inhumaine", "discriminatoire".

A la fin de son mandat, l'ancien président démocrate Barack Obama avait prévu que l'armée commencerait à accueillir des recrues transgenres au 1er juillet 2017.

Son successeur républicain avait d'abord reporté l'échéance au 1er janvier 2018, puis avait décidé de revenir complètement sur cette politique. Donald Trump avait mis en avant, dans une salve de tweets en juillet 2017, "le fardeau des coûts médicaux énormes" et des "perturbations".

Plusieurs jugements avaient invalidé la décision du président et des hommes et des femmes transgenres ont pu commencer à s'enrôler au 1er janvier 2018.

Mais dès février, le ministère de la Défense a proposé une version modifiée de l'interdiction. Selon le nouveau cadre, seules les personnes transgenres n'ayant pas changé de sexe et n'ayant pas l'intention de le faire, peuvent servir sous les drapeaux, à condition de le faire sous leur sexe biologique.

En septembre 2018, des tribunaux fédéraux ont suspendu cette "nouvelle politique", la jugeant "similaire" à la précédente et les soldats transgenres ont pu continuer à s'enrôler.

Le gouvernement a fait appel et demandé à la Cour suprême de se saisir du dossier sur le fond.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de markolopo
24/janvier/2019 - 14h52
Greenday2013 a écrit :

Ça change quoi que des personnes ayant changé de sexe servent dans l'armée ?

En dehors des avis personnels divers sur le sujet, ça change que c'est un poids supplémentaire pour l'armée américaine en matière de santé.

Le système de santé ou d'éducation aux USa étant ce qu'il est, de nombreuses personnes voient dans l'armée une opportunité.

Pour les transgenres, ce sont leur frais liés à leur situation qui sera pris en charge et donc forcément ça fait grincer des dents vu le coût que cela représente.

En outre, c'est le risque de voir la même histoire que ces musulmans qui se sont engagés dans l'armée US pour profiter des avantages, mais qui se sont déclarés objecteur de conscience quand ils ont été envoyés au Moyen-Orient. Mais là, c'est encore un autre sujet.

En France, on peut faire un parallèle avec la prise en charge financière de la PMA. Ca a d'abord été mis en place pour des raisons médicales, puis désormais pour des convenances personnelles, ce qui n'en déplaise à certains n'est pas la même chose.

Autoriser la PMA pour les homosexuels ou les personnelles seules est un sujet de société. La prise en charge financière de la PMoA pour ces mêmes personnes par la sécurité sociale est un sujet économique qui démontre les limites d'un système au départ basé sur la solidarité face à un critère objectif et quantifiable de maladie et qui devient de la solidarité sur des critères pour le moins subjectif et non prévisible.

Après, forcément, sans objectivité, sans possibilité de faire des prévisions et la multiplicité de ce genre de cas, il ne faut pas s'étonner que le système est à bout de souffle d'un point de vue budgétaire.

Portrait de totoche17000
23/janvier/2019 - 16h01

des transgenres dans l'armee pour tuer d'autres gens !

moi qui croyaient que c'etaient des etres d'amour incapables de participer a une entreprise aussi barbare qu'une armee

 

Portrait de Greenday2013
23/janvier/2019 - 13h52
minou75 a écrit :
Enfin...Une bonne décision pour sauver la décadence du " Rêve Américain " !!!

Ça change quoi que des personnes ayant changé de sexe servent dans l'armée ?

Portrait de minou75
23/janvier/2019 - 13h32 - depuis l'application mobile

Enfin...Une bonne décision pour sauver la décadence du " Rêve Américain " !!!

Les plus vus