23/01 16:12

EN DIRECT: Météo France annonce qu'il ne reste plus que six départements en vigilance orange cet après-midi

16h09: Météo France annonce qu'il ne reste plus que six départements en vigilance orange cet après-midi

Début de suivi pour : Andorre. 
Maintien de suivi pour : Corse-du-Sud (2A), Haute-Corse (2B), Ariège (09), Haute-Garonne (31), Pyrénées-Atlantiques (64) et Hautes-Pyrénées (65).
Fin de suivi pour : Cher (18), Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Essonne (91) et Val-d'Oise (95).

15h00: Météo France revoit à la baisse le nombre de départements vigilance orange. Ce sont désormais 18 départements qui sont en alerte.

Maintien de suivi pour : Ariège (09), Cher (18), Corse-du-Sud (2A), Haute-Corse (2B), Eure-et-Loir (28), Haute-Garonne (31), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Essonne (91) et Val-d'Oise (95). 
Fin de suivi pour : Ardennes (08), Aube (10), Côte-d'Or (21), Marne (51), Nièvre (58), Saône-et-Loire (71) et Yonne (89).

12h26: 25 départements sont désormais en vigilance orange - L'alerte "neige-verglas" étendue à la Corse

Début de suivi pour : Corse-du-Sud (2A) et Haute-Corse (2B). 
Maintien de suivi pour : Ardennes (08), Ariège (09), Aube (10), Cher (18), Côte-d'Or (21), Eure-et-Loir (28), Haute-Garonne (31), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Marne (51), Nièvre (58), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Saône-et-Loire (71), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d'Oise (95). 
Fin de suivi pour : Aisne (02), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62) et Somme (80).

10h55: Météo France vient d'actualiser son bulletin de vigilance. La Seine-Maritime vient de quitter l'alerte orange.

Voici la liste des départements qui restent en alerte orange : Aisne (02), Ardennes (08), Ariège (09), Aube (10), Cher (18), Côte-d'Or (21), Eure-et-Loir (28), Haute-Garonne (31), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Marne (51), Nièvre (58), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Saône-et-Loire (71), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Somme (80), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d'Oise (95).

07h17: L'épisode neigeux qui a fait son apparition mardi en France se poursuit donc ce mercredi.

29 départements ont été placés en vigilance orange aux avalanches dans les Pyrénées et à la neige et au verglas dans le centre et le nord du pays.

La seconde perturbation neigeuse est axée à 6 heures des Ardennes Luxembourg vers Rhone-Alpes. Il neige de plus en plus faiblement dans la partie nord de cette perturbation et on relève en général entre 2 et 5 cm de neige et localement un peu plus sur les hauteurs.

Un retour neigeux s'organise actuellement sur l'ouest du Pas-de-Calais et de la Somme. On observe 3 à 6 cm de neige supplémentaires sur la région en moyenne cependant la couche de neige atteint localement 10 cm sur l'ouest du Pas-de-Calais. Cette neige tient sur les routes avec des températures proches de 0°C et même faiblement négatives sur une large partie nord-est de la région.

Des averses de neige se développent dans le flux de nord sur l'ouest du Nord-Pas-de-Calais et de la Somme. Elles apportent localement quelques cm supplémentaires. Ces averses perdurent dans l'après-midi en s'atténuant.

Les cumuls attendus pour ce deuxième épisode sont entre 4 et 7 cm sur la somme et le Pas-de-Calais, voire localement plus de 10 cm sur l'ouest du Pas-de-Calais, 2 à 5 cm sur l'Oise et l'Aisne.. Des regels généralisés sont attendus dans la nuit de mercredi à jeudi.

Sur l'Ile de France et le Centre : Durant les premières heures de la matinée quelques averses son encore possibles amenant un petit soupoudrage supplémentaire.

Avec des températures qui sont encore négatives par endroit les chaussées peuvent çetre glissantes par phénomène de regel, en particulier sur le réseau secondaire.

Du Nord-Est à Rhône Alpes : Le corps de la perturbation progresse très lentement, et les chutes de neige faiblissent peu à peu. Sur les prochaines 12 h viendront s'ajouter à la couche déjà existante 1 à 3 loc 5 cm Avalanche Le risque d'avalanche va augmenter progressivement aujourd'hui mercredi 23 janvier. Il va devenir fort, de niveau 4 (sur 5) : - à partir du milieu de la matinée dans les massifs des Pyrénées-Atlantiques (Pays Basque et Aspe-Ossau) et dans la partie ouest des Hautes-Pyrénées (Haute-Bigorre), - à partir du début de l'après-midi dans la partie est des Hautes-Pyrénées (Aure-Louron) et dans les massifs de la Haute-Garonne (Luchonnais) et de l'ouest de l'Ariège (Couserans).

Le risque d'avalanche devrait ensuite encore augmenter, pour atteindre le niveau 5 vers la fin de la journée et s'y maintenir durant la nuit de mercredi à jeudi. L'activité avalancheuse atteindrait alors un pic durant cette fin de journée du 23 et la nuit suivante.

De nombreuses avalanches, d'abord moyennes puis grandes, parfois très grandes, pourront se produire et toucher des secteurs routiers ou infrastructures exposés, y compris à moyenne altitude. En effet, les chutes de neige vont perdurer toute la journée de mercredi, en s'intensifiant. On attend, d'ici jeudi 24 matin, 70 cm à 1 m de neige fraîche supplémentaire (vers 1800 m d'altitude) sur la majeure partie des Pyrénées. Elles seront accompagnées d'un fort vent de nord-ouest.

Les chutes de neige devraient s'arrêter jeudi en mi-journée. Les massifs des Pyrénées-Orientales et de l'Andorre recevront des quantités de neige nettement moins importantes.

Durant cet épisode neigeux, la limite pluie-neige remontera temporairement jusque vers 1100/1200 m d'altitude durant la matinée de mercredi, avant de redescendre à nouveau entre 400 et 600 m.

La vigilance pour les avalanches concerne les départements des Pyrénées-Atlantiques (64), des Hautes-Pyrénées (65), de la Haute-Garonne (31) et de l'Ariège (09). Ceux en alerte à la neige et au verglas sont les suivants : Aisne (02), Ardennes (08), Aube (10), Cher (18), Côte-d'Or (21), Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Marne (51), Nièvre (58), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62), Saône-et-Loire (71), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-Maritime (76), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Somme (80), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d'Oise (95).

.

.

Mardi 22 janvier

.

16h19: Météo France actualise son bulletin de vigilance. 25 départements sont désormais placés en vigilance orange neige-verglas et 4 en vigilance orange avalanches

Voici les départements qui rejoignent l'alerte : Ariège (09), Côte-d'Or (21), Haute-Garonne (31), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Saône-et-Loire (71) et Seine-Maritime (76).

Voici les départements qui restent en alerte : Aisne (02), Ardennes (08), Aube (10), Cher (18), Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Marne (51), Nièvre (58), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Somme (80), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d'Oise (95).

Voici les départements qui quittent l'alerte : Indre (36) et Indre-et-Loire (37).

14h22: La réouverture de la nationale N118 est prévue vers 14h30, à tous les véhicules y compris aux poids lourds , annonce la préfecture de police. Elle sera toutefois à nouveau fermé à partir de 21h.

12h35: La RATP revoit à la hausse le nombre de lignes de bus interrompues aujourd'hui. Ce sont désormais 122 lignes qui sont arrêtées "jusqu'à nouvel ordre" en Ile-de-France en raison de la neige.

12h22: Le point sur la situation ce midi

Les flocons ont commencé à tomber mardi notamment sur les Hauts-de-France et la région parisienne, début d’un épisode neigeux de deux jours qui devrait toucher un grand quart nord-est du pays.

En Ile-de-France, la route nationale 118, où près de 2.000 automobilistes étaient restés bloqués par la neige toute une nuit en février 2018, a été fermée à la circulation dans la matinée. Depuis 6H00, elle était interdite aux poids-lourds.

Vingt-quatre départements du nord et du centre, dont Paris, étaient toujours mardi matin en vigilance orange neige.

Les chutes de neige ont commencé au petit matin sur la Normandie avant de toucher la région parisienne et les Hauts-de-France. Elles devraient ensuite se décaler vers l’Est et vers la Bourgogne.

«C’est limité, il y a quelques centimètres par endroit, jusqu’à 2 ou 3 cm au maximum pour l’instant», a indiqué à l’AFP le prévisionniste de Météo-France François Gourand.

Après une accalmie, ce premier épisode de quelques heures devrait être suivi par de nouvelles chutes de neige dans la soirée et dans la nuit de mardi à mercredi sur les mêmes régions, où des cumuls de 3 à 5 cm sont attendus. Mercredi, ce sont les régions plus à l’Est, des Ardennes à la Bourgogne, qui devraient être touchées, avec des cumuls de 5 à 10 cm, voire jusqu’à 15 cm localement, selon Météo-France.

Alors que l’expérience des dernières années a démontré que même quelques centimètres de neige pouvaient désorganiser les transports, les autorités ont lancé des appels à la prudence et «pris des dispositions», selon la ministre des Transports Elisabeth Borne.

«Il faut, si on peut, éviter de prendre sa voiture, se renseigner sur l’état des routes», a-t-elle déclaré mardi matin sur Radio Classique.

«Toute la nuit, les services de l’Etat ont salé, ils s’apprêtent à déneiger. Des mesures ont été prises en Ile-de-France, notamment des limitations des vitesses», a-t-elle ajouté.

Dans les Hauts-de-France, où les transports scolaires et interurbains sont suspendus dans plusieurs départements, la circulation était déjà difficile mardi matin sur l’A16 autour de Boulogne-sur-Mer et sur l’A26 notamment près de Calais.

La SNCF est également en «préalerte» pour faire face à d’éventuelles difficultés et des retards de 5 à 10 minutes étaient signalés sur les TGV autour de Calais.

Mais le groupe a assuré s’être préparé, comme tous les ans: les stocks de sel sont vérifiés, les locomotives chasse-neige révisées, les stocks de nourriture et couvertures réapprovisionnés... Dans les technicentres les stocks d’antigel pour les matériels roulants et ceux de fenêtres de train sont également réévalués, a détaillé un porte-parole. Et en Ile-de-France, les agents de la RATP sont «mobilisés» et «prêts à mettre en oeuvre les mesures nécessaires».

Sept départements (Cantal, Ardennes, Haute-Marne, Nord, Eure, Seine-Maritime et Var) ont d’autre part activé leur plan «grand froid» pour augmenter les places d’hébergement des sans-abris.

La Tour Eiffel a également fermé ses portes: «Je suis fermée au public pour le moment», dit son compte Twitter.

«C’est un épisode classique d’hiver, il n’y a absolument rien d’exceptionnel dans cet épisode», a commenté le prévisionniste François Gourand, notant que la vigilance orange s’expliquait par les risques posés à la circulation par une neige «qui tiendra parce que le froid est là».

Lors de l’hiver 2017-2018, la France avait connu plusieurs épisodes neigeux exceptionnels qui avaient désorganisé les transports, prenant au piège de nombreux automobilistes sur les routes et autoroutes, sur la RN118 mais aussi dans le Sud.

«Le phénomène le plus marquant, ce sera les grosses chutes de neige dans les Pyrénées où il n’y avait pas de neige du tout jusqu’à il y a quelques jours», a ajouté François Gourand. «D’un seul coup, on va se retrouver avec 1 m voire 1,5 m en moyenne montagne», a-t-il ajouté, évoquant des risques d’avalanche à partir de mercredi.

11h59: En Ile-de-France, 43 lignes de bus de la RATP interrompues "jusqu'à nouvel ordre" en raison des chutes de neige

11h16: La RN 118, qui relie Les Ulis (Essonne) au sud-ouest de Paris, a été totalement fermée à la circulation aujourd'hui à 11h00, en raison de la neige qui s'abat sur l'Ile-de-France, a annoncé la Préfecture de l'Essonne.

En février 2018, 950 véhicules, soit près de 2.000 personnes, avait été bloqués par la neige et avaient dû passer la nuit sur cet axe routier.

11h00: La Tour Eiffel a été fermée ce matin aux visiteurs en raison de la neige qui tombe sur la capitale, a annoncé le compte officiel du monument parisien sur Twitter. "En raison de l'épisode neigeux en cours, je suis fermée au public pour le moment, sauf pour l'accès au +58 Tour Eiffel+", le restaurant du premier étage, explique le tweet de la Tour Eiffel.

09h40: Par ailleurs, sept départements ont activé lundi leur plan «grand froid» qui permet l’ouverture, sur décision des préfets, de places d’hébergement supplémentaires. Les départements sont: Cantal, Ardennes, Haute-Marne, Nord, Eure, Seine-Maritime et Var.

09h32: Dans l’hypothèse de difficultés de circulation, le ministère de la Transition écologique a invité sur Twitter à limiter les déplacements et encouragé à utiliser l’application Bison Futé qui propose une rubrique «routes en hiver» indiquant leur état.

Si la SNCF n’a pas activé le plan grand froid, elle s’est placée en pré-alerte comme à chaque fois que Météo France prévoit un refroidissement important avec des chutes de neige.

Les stocks de sel sont vérifiés, les locomotives chasse-neige révisées, les stocks de nourriture et couvertures réapprovisionnés... Dans les techni-centres les stocks d’antigel pour les matériels roulants et ceux de fenêtres de train sont également réévalués, a détaillé un porte-parole.

En Ile-de-France, les agents de la RATP sont «mobilisés» et «prêts à mettre en œuvre les mesures nécessaires», selon lui.

De son côté, le préfet de Police, préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris, a décidé à compter de mardi à 06h00 de limiter la vitesse à 80 km/h et d’interdire toute manoeuvre de dépassement pour les véhicules de plus de 3T5, les transports de personnes et de matières dangereuses sur les axes structurants de l’Ile de France.

Il sera aussi interdit de circuler sur la N118 pour les véhicules de plus de 3T5 et véhicules de transport de matières dangereuses.

08h22: Dans les Hauts-de-France, où les cinq départements sont concernés par la vigilance orange, les transports scolaires et interurbains seront suspendus mardi dans l’Aisne, le Pas-de-Calais et une partie du Nord, a annoncé le Conseil régional.

Après une accalmie, mercredi, ce sont les régions du centre-est qui seront les plus touchées, avec également jusqu’à 5cm de cumul attendu, voire 5 à 8cm sur certaines régions.

Sur la séquence de deux jours, «les zones à enjeu s’étendent de tout le Massif central à toutes les frontières du nord et de l’est, donc un grand quart nord est du pays», a ajouté Olivier Proust.

A l’issue du second jour, «des Ardennes à l’ouest de la Bourgogne, les cumuls prévus sont de l’ordre de 5 à 10 cm, avec localement jusqu’à 15 cm», selon Météo-France.

Concernant les reliefs, le Massif central et le nord des Alpes pourraient enregistrer des cumuls de 10 à 15 cm, mais ce sont surtout les Pyrénées qui seront touchés «avec de forts cumuls en peu de temps, plus d’un mètre de neige en moyenne montagne au cours de l’épisode», a précisé Olivier Proust.

Lors de l’hiver 2017-2018, la France avait connu plusieurs épisodes neigeux exceptionnels qui avaient désorganisé les transports, prenant au piège de nombreux automobilistes sur les routes et autoroutes.

08h15: Un épisode neigeux hivernal «habituel» va balayer mardi et mercredi un grand quart nord-ouest de la France où vingt-quatre départements ont été placés en vigilance orange et sept ont activé leur plan «grand froid» pour l’hébergement des sans abris.

Dans les transports, la SNCF est en «préalerte» pour faire face à d’éventuelles difficultés sur le rail et le préfet de police de Paris a pris un arrêté de restriction de la circulation sur les routes.

Les chutes de neige devraient commencer en fin de nuit de lundi à mardi sur la Haute-Normandie et l’ouest de la Picardie, avant d’atteindre le bassin parisien au petit matin, puis la Bourgogne et la Champagne dans la journée, a précisé à l’AFP le prévisionniste Olivier Proust.

Météo-France compte sur un cumul de 2 à 5 cm sur ces régions mardi. «Cette neige va tenir au sol, avec des températures proches de 0°C», a commenté Olivier Proust.

«C’est une séquence hivernale habituelle de neige en plaine, néanmoins on le sait tous, ça va causer des soucis», a-t-il ajouté, en référence aux possibles difficultés de circulation.

Dans cette optique, 24 premiers départements des Hauts-de-France, d’Ile-de-France, du Centre-Val-de-Loire et du Grand-Est ont été placés en vigilance orange.

08h00: Vingt-quatre départements du centre et du nord ont été placés en vigilance orange en raison d'un épisode neigeux hivernal "habituel" qui va toucher demain et mercredi un grand quart nord-est du pays, a indiqué Météo-France

Voici les départements qui sont concernés par cette alerte : Aisne (02), Ardennes (08), Aube (10), Cher (18), Eure-et-Loir (28), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Marne (51), Nièvre (58), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Somme (80), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d'Oise (95).

"Episode neigeux suffisamment notable pour rendre les conditions de circulation difficiles", précise Météo France dans son bulletin de vigilance.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de hamsterjovial
24/janvier/2019 - 07h15
Philou.2 a écrit :

Je hais ce temps !!

Tu n'aimes jamais rien de toute façon. Qu'est-ce qu'on s'en fiche de ton opinion.

Portrait de paralelo37
23/janvier/2019 - 16h00
jp91 a écrit :

Bon il neige sur la France ! ça va encore être la cata ! quand je pense que dans les années 60/70/et même 80 il y avait de la neige quasiment chaque hiver et le pays n'était pas systématiquement bloqué , mais maintenant comme les gens sont assistés, à la télé on recommande même de ne pas aller travailler LOL , pas d'école non plus , et attendez les trains vont surement arriver en retard ou ne pas partir , re LOL ! et tout ça pour 3 flocons ! on a tellement lavé le cerveau des gens jusqu’à quasiment leur faire croire que c'est une catastrophe naturelle . en 80 j'ai fait Montpellier Allemagne de nuit sous la neige qui tombait tout le le long et avec une R5 ne bénéficiant pas de la technologie de maintenant , un exemple parmi beaucoup d'autre.et je ne suis pas le seul !

Ça oui  lol relol, mdr et ptdr... 

Portrait de onebob
23/janvier/2019 - 09h30
C'ptain What a écrit :

3 flocons de neige et la France est paralysée. C'est à en pleurer. 

c est a pleurer de rire , quand on voit les parisiens rouler sur la neige...ca patine ca patine...

Portrait de bichon33
22/janvier/2019 - 16h27
nina83 a écrit :

Du moment qu'on ne parle pas des GJ ça me convient !!! :) mais je suppose qu'ils vont dire que c'est de la faute à Macron s'il neige :D 

Oh  désolé ! J'en ai parlé un peu plus bas!!smiley

Portrait de nina83
22/janvier/2019 - 16h21

Du moment qu'on ne parle pas des GJ ça me convient !!! smiley mais je suppose qu'ils vont dire que c'est de la faute à Macron s'il neige smiley 

Portrait de bichon33
22/janvier/2019 - 15h06
Philou.2 a écrit :

salut ami ;) excellente celle la :)

Un peu de poésie dans ce monde "abrupt"...smiley  c'est "de brutes "mais il faut varier un poil..

Portrait de Philou.2
22/janvier/2019 - 13h37
bichon33 a écrit :

En matière de circulation ,le manteau blanc bloque plus que le gilet jaune !! :bigsmile:

salut ami smiley excellente celle la smiley

Portrait de bichon33
22/janvier/2019 - 13h19
Philou.2 a écrit :

Je hais ce temps !!

En matière de circulation ,le manteau blanc bloque plus que le gilet jaune !! smiley

Portrait de Philou.2
22/janvier/2019 - 11h47

Je hais ce temps !!

Portrait de zig et puce
22/janvier/2019 - 11h35
jp91 a écrit :

Bon il neige sur la France ! ça va encore être la cata ! quand je pense que dans les années 60/70/et même 80 il y avait de la neige quasiment chaque hiver et le pays n'était pas systématiquement bloqué , mais maintenant comme les gens sont assistés, à la télé on recommande même de ne pas aller travailler LOL , pas d'école non plus , et attendez les trains vont surement arriver en retard ou ne pas partir , re LOL ! et tout ça pour 3 flocons ! on a tellement lavé le cerveau des gens jusqu’à quasiment leur faire croire que c'est une catastrophe naturelle . en 80 j'ai fait Montpellier Allemagne de nuit sous la neige qui tombait tout le le long et avec une R5 ne bénéficiant pas de la technologie de maintenant , un exemple parmi beaucoup d'autre.et je ne suis pas le seul !

et le meilleur pour la fin , on commence à voir fleurir des articles comme quoi cette vague de froid (qui entre guillemet n'en est pas une ) , est du ni plus ni moins ..au réchauffement climatique !

alors qu'on m'explique et histoire que l'on s'amuse un peu  : 1709,1788/89,1879/80  ,pour ne cité que celles la , et la pour le coup  de véritables vagues de froid majeures  ... elles sont du aussi au réchauffement climatique?  

 

Portrait de jp91
22/janvier/2019 - 11h01

Bon il neige sur la France ! ça va encore être la cata ! quand je pense que dans les années 60/70/et même 80 il y avait de la neige quasiment chaque hiver et le pays n'était pas systématiquement bloqué , mais maintenant comme les gens sont assistés, à la télé on recommande même de ne pas aller travailler LOL , pas d'école non plus , et attendez les trains vont surement arriver en retard ou ne pas partir , re LOL ! et tout ça pour 3 flocons ! on a tellement lavé le cerveau des gens jusqu’à quasiment leur faire croire que c'est une catastrophe naturelle . en 80 j'ai fait Montpellier Allemagne de nuit sous la neige qui tombait tout le le long et avec une R5 ne bénéficiant pas de la technologie de maintenant , un exemple parmi beaucoup d'autre.et je ne suis pas le seul !

Les plus vus

Ailleurs sur le web