18/01 11:42

Le maire de la commune du Thor dans le Vaucluse refuse de louer la salle des fêtes au Rassemblement national - Le parti saisit la justice

Le Rassemblement national a annoncé avoir saisi la justice en référé après que le maire de la commune du Thor (Vaucluse), où le RN comptait tenir samedi son premier meeting en province pour les élections européennes, a finalement refusé de lui louer la salle des fêtes.

"Nos responsables ont engagé un référé parce le maire n’a aucune raison de nous avoir autorisé la salle puis de nous l’avoir retirée (...), d'autant que les forces de l'ordre indiquent qu'il n'y a pour elles aucun problème d'organisation et de maintien de l'ordre", a déclaré la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen en marge de ses vœux à la presse, au siège de son parti à Nanterre, en confirmant une information de France Inter.

La décision du tribunal administratif de Nîmes sur ce référé est attendue vendredi à 15h00.

Sollicité par l'AFP, le maire sans étiquette du Thor, Yves Bayon de Noyer, est resté injoignable tout l'après-midi jeudi.

Selon France Inter, à la mi-journée, le maire de la commune aurait été informé de cette réunion la semaine dernière seulement. De même, toujours selon Inter, il estime que la salle des fêtes du village est "trop petite" et mal située, "dans un cul-de-sac, sans parking, ni grillage", d'où sa proposition au RN d'utiliser l'auditorium voisin.

Problème: cet auditorium Jean-Moulin est la propriété du Conseil départemental du Vaucluse, comme l'a confirmé à l'AFP le président de l'assemblée départementale, Maurice Chabert (LR). Et il est géré, suite à une convention, par une association, Arts Vivants en Vaucluse, "qui ne peut l'utiliser que pour des évènements culturels".

"Il m'est impossible de louer cet auditorium sans faire adopter une nouvelle convention par les élus", a insisté M. Chabert auprès de l'AFP: "Or il faut au moins cinq jours pour pouvoir organiser un vote", a-t-il précisé, soulignant que "jamais cette salle n'a été louée à un parti politique".

Cette réunion publique de samedi, à laquelle doit participer Mme Le Pen, est supposée être la première en province depuis le lancement de la campagne pour les européennes du RN dimanche. Doivent également participer la tête de liste du parti à ces élections européennes, Jordan Bardella, et l'ancien ministre LR Thierry Mariani, qui a rallié cette liste.

"Mon meeting aura lieu même s'il faut que je le fasse dans la rue", a assuré la chef du RN, accusant "un certain nombre de militants d’extrême gauche qui cherchent à nouveau à semer la perturbation dans cette campagne européenne (comme) dans la campagne présidentielle".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhunkyBob
19/janvier/2019 - 08h03

Et voilà, on va entendre tous les RN répéter partout "on n'a pas Thor, on n'a jamais eu Thor".

Portrait de seb2746
18/janvier/2019 - 14h45

Il est maire et a des devoirs, dont celui de laisser libre un parti politique "légal" de passer dans sa commune.

Après qu'il soit pas facho et raciste c'est un autre problème, ça ne regarde que lui.

Portrait de Lemat
18/janvier/2019 - 13h35

Allez un bon coup de marteau sur ce maire...

Les plus vus

Ailleurs sur le web