12/01 11:17

Une cinquantaine de "gilets jaunes" ont bloqué le centre d'impression de L'Yonne Républicaine, cette nuit annonce le journal

Une cinquantaine de "gilets jaunes" ont bloqué le centre d'impression de L'Yonne Républicaine dans la nuit de vendredi à samedi à Auxerre, a-t-on appris auprès du quotidien régional. "Peu avant minuit, ils se sont rassemblés devant le centre d'impression, empêchant la sortie des camions de livraison, avant de brûler sur place des palettes. Le climat sur place était tendu", a indiqué à l'AFP la rédaction en chef de l'Yonne Républicaine.

Plusieurs livraisons de quotidiens régionaux du groupe Centre France imprimés sur place ont été empêchées, notamment celles du Journal du Centre et celle d'une édition de la République du Centre. "Celles de L'Echo Républicain ont pu partir à temps tandis que celles de l'Yonne Républicaine pour les éditions d'Auxerre et de Sens ont pris du retard", a-t-on précisé de même source. Les manifestants, "dont certains étaient encagoulés", ont été délogés par les forces de l'ordre vers 03H00 du matin, selon le journal.

De "légères échauffourées" ont alors éclaté avant un retour rapide au calme.

Ce blocage de la sortie de ces quotidiens du groupe Centre France s'ajoute à d'autres ces dernières semaines sur le territoire. Le 4 janvier, quatre personnes avaient été interpellées après une tentative de blocage par une cinquantaine de "gilets jaunes" du siège de L'Est Républicain. Fin décembre, plusieurs éditions de journaux du groupe Ouest-France n'avaient pu être distribuées, après un blocage par des "gilets jaunes" des camions à la sortie d'une imprimerie.

Depuis le début du mouvement, la colère des "gilets jaunes" s'est fréquemment tournée contre les médias, accusés de "collaborer" avec le gouvernement. Pour le neuvième samedi depuis le 17 novembre, les "gilets jaunes" ont prévu de se rassembler dans plusieurs villes, notamment Paris et Bourges, et les autorités redoutent de nouvelles violences après celles de samedi dernier.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pimboy
12/janvier/2019 - 12h28 - depuis l'application mobile

Une fois de plus les écervelés des ronds-points s’érigent en champions de la Démocratie en essayant de faire taire la presse ! Mais bon s’ils étaient un peu moins idiots, ils auraient le recul nécessaire pour se rendre compte qu’ils sont manipulés par les extrêmes mais cents trop leur demander que de faire appel à leur intelligence...

Les plus vus

Ailleurs sur le web