13/01 12:01

L'Autorité de la concurrence annonce qu'elle concentrerait son action cette année sur les effets du numérique dans l'économie, notamment dans les médias

L'Autorité de la concurrence, qui fêtera en mars ses dix ans, a annoncé vendredi qu'elle concentrerait son action cette année sur les effets du numérique dans l'économie, notamment dans les médias, tout en gardant un oeil vigilant sur la grande distribution. "Le secteur du numérique continuera de constituer une priorité en 2019", affirme ainsi l'organisme dans un communiqué, précisant que "la prise en compte du numérique sous l'angle du droit de la concurrence constituera l'un des axes prioritaires de la présidence française du G7 cette année".

L'Autorité continue d'investir dans le "décryptage et l'anticipation des enjeux numériques", avec notamment un projet conjoint lancé avec l'Autorité de la concurrence allemande (Bundeskartellamt) sur les algorithmes qui aboutira en 2019. Le secteur de la publicité en ligne, qui a donné lieu à un avis sectoriel en 2018, continuera de faire l'objet d'un examen approfondi, dans le cadre des enquêtes contentieuses qui ont été ouvertes à la fin de l'année 2018 et s'intéresseront notamment à l'utilisation des données. L'Autorité rendra également un avis, à la demande de l'ARCEP, le gendarme des télécoms, sur les services de diffusion hertzienne, mode traditionnel de la réception audiovisuelle en France, "dans un contexte où la consommation de télévision par internet s'est fortement développée ces dernières années".

L'Autorité abordera aussi, dès le début de l'année 2019, "l'impact majeur du numérique sur le secteur audiovisuel et des médias en rendant l'avis sollicité par la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, qui formulera des recommandations sur l'adaptation du cadre de la régulation audiovisuelle", précise encore l'organisme. L'Autorité de la concurrence poursuit par ailleurs ses enquêtes sur les centrales d'achat et de référencement conclues en 2018 dans la grande distribution à dominante alimentaire, qu'elle avait ouvertes en juillet dernier: Auchan/Casino/Schiever, Carrefour/Système U, Carrefour/Tesco. Enfin, les problématiques concurrentielles en Outremer seront un autre axe d'action prioritaire: l'Autorité rendra ainsi au premier semestre 2019 un avis, à la demande du gouvernement, sur le fonctionnement de la concurrence en matière d'importations et de distribution des produits de grande consommation dans les départements d'Outremer, précise-t-elle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus

Ailleurs sur le web