10/01 09:35

Carlos Ghosn : Malade, ses auditions sont suspendues ce matin - Libération révèle qu'il n'est plus résident fiscal en France depuis 2012

Carlos Ghosn, en garde à vue au Japon depuis son arrestation le 19 novembre, souffre d’une forte fièvre depuis mercredi soir et ses auditions ont dû être suspendues jeudi, ont rapporté des médias japonais, citant ses avocats.

L’ex-PDG de Nissan souffre d’une forte fièvre et a "besoin de repos" selon le médecin qui l’a ausculté. Depuis novembre, soupçonné de malversations financières, Carlos Ghosn est détenu à la prison de Tokyo. Carlos Ghosn, en garde à vue au Japon depuis son arrestation le 19 novembre, souffre d’une forte fièvre depuis mercredi soir et ses auditions ont dû être suspendues jeudi, ont rapporté des médias japonais, citant ses avocats.

Le médecin a estimé qu’il avait « besoin de repos », selon le quotidien économique Nikkei. Les agences de presse Jiji et Kyodo ont fait état d’informations similaires. « Il n’est pas en mesure d’être interrogé (par les procureurs) et de rencontrer ses avocats et visiteurs (les représentants du corps diplomatique de France, du Liban et du Brésil, ses trois pays) », a ajouté le Nikkei.

De son côté, Libération a pu vérifier que Carlos Ghosn n’est plus résident fiscal français depuis… 2012. Cette année-là, il choisit de se domicilier, pour ses impôts, aux Pays-Bas où est installée Renault-Nissan BV, la société holding néerlandaise, qui depuis 2002, coiffe l’alliance entre les deux constructeurs automobiles. A première vue, le choix peut paraître étonnant puisque Carlos Ghosn, s’il voyage beaucoup, partage plutôt son temps entre Paris, Tokyo et les usines du groupe. Amsterdam n’abrite qu’un modeste siège social et des effectifs réduits. En revanche, l’impôt sur la fortune (ISF) n’existe pas dans le système fiscal néerlandais ! Or jusqu’en 2012, Carlos Ghosn était assujetti à cet impôt en France. Il devait également s’acquitter de la contribution exceptionnelle sur les haus revenus

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jean Bonneau
10/janvier/2019 - 22h40

Cet homme jusqu’en 2012, a sans doute de toute façon tant qu’il représentait un foyer fiscal français, payé un montant d’impôts sur ses revenus que beaucoup de la classe moyenne n‘atteindront jamais en une vie de contribuable. L’optimisation fiscale n‘est toujours pas un délit, quand c’est fait dans les règles. En outre il n’est pas que français et dirigeait une alliance comprenant un constructeur national et un japonais. Sans compter que tant que Renault fait des bons résultats, et c’est le cas, ce sont autant de recettes fiscales qui rentrent à tous les niveaux... Je comprends que moralement ça puisse poser questions.

Portrait de BILOU T
10/janvier/2019 - 14h46
555 a écrit :

En attendant il est en prison, fiévreux, amaigri ce qui prouvent que ses millions ne lui servent à rien même s'il avait payé ses impôts en France. 

il est en prison parce que c'est le Japon qui l'a mis en prison, il est fiévreux parce que seul un motif médical permettra de le faire sortir, ses millions lui permettaient de vivre tranquillement en France sans participer à l'effort de la nation pour payer les fonctionnaires, les hopitaux, l'armée, les routes etc..... mais vous avez raison ses millions ne l'empêcherons pas de mourir.

Portrait de djbaxter
10/janvier/2019 - 10h01
BILOU T a écrit :

En voila un bon Français qui gagne plus d'un million d'euro par mois .... 13 millions sur un an ! et qui choisit d'aller payer ses impots aux Pays  Bas, mais selon l'Etat ce sont les gilets jaunes qui cassent l'économie.....après on s'étonne que les gens se révoltent !

Il faut rajouter que le siège de l'alliance Renault et Nissan est aux Pays-Bas, d'où le domicile fiscal aux Pays-Bas de Carlos, et qu'elle aurait servi à rémunérer les hauts cadres de Renault mais que ces versements n'apparaissent pas dans les comptes et rapports d'administration officiels de Renault.

Portrait de BILOU T
10/janvier/2019 - 08h03

En voila un bon Français qui gagne plus d'un million d'euro par mois .... 13 millions sur un an ! et qui choisit d'aller payer ses impots aux Pays  Bas, mais selon l'Etat ce sont les gilets jaunes qui cassent l'économie.....après on s'étonne que les gens se révoltent !

Portrait de jarod.26
10/janvier/2019 - 07h55 - depuis l'application mobile

le malade imaginaire

Les plus vus

Ailleurs sur le web