08/01 06:43

Amaigri, menotté, une corde autour de la taille, le PDG de Renault Carlos Ghosn est apparu publiquement pour la première fois devant un tribunal japonais ce matin pour clamer son innocence - Vidéo

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, s'est dit "faussement accusé et détenu de manière injuste", lors de sa première comparution devant un juge, près de deux mois après son arrestation surprise à Tokyo.

Le magnat de l'automobile de 64 ans, qui a subi une chute brutale après être devenu un personnage tout-puissant, s'est défendu d'une voie claire et forte, sans montrer d'émotion, au cours d'une audience qui a attiré les médias du monde et de nombreux curieux.

Vêtu d'un costume sombre, sans cravate, sandales vertes en plastique au pied, il est apparu nettement amaigri, les joues creuses, menotté, avec une corde autour de la taille avant le début de la séance qui a duré quasiment deux heures, de 10H30 locales (01H30 GMT) à 12H15. S'exprimant en anglais, il a rappelé avoir dédié "deux décennies de sa vie à relever Nissan et bâtir l'alliance", une entreprise qu'il dit aimer. Le dirigeant franco-libano-brésilien affirme "avoir agi avec honneur, légalement et avec la connaissance et l'approbation des dirigeants de la compagnie", selon une déclaration écrite qu'il a lue.

Il a assuré n'avoir nullement fait couvrir des pertes personnelles à Nissan et a détaillé les transactions pour lesquelles il est accusé d'abus de confiance, assurant que les sommes versées par une filiale de Nissan à un homme d'affaires saoudien l'ont été en rétribution de services rendus pour aider le groupe dans la région du Golfe.

Le juge a justifié de son côté son maintien en détention par un risque de fuite à l'étranger "où il a des bases" et d'altération de preuves. "Il y a suffisamment d'éléments pour estimer que le suspect pourrait inciter des personnes concernées à dissimuler des infractions", a argué le magistrat Yuichi Tada. Dès les premières heures de la matinée, une longue queue s'était formée devant le tribunal.

Plus d'un millier de personnes, parmi lesquelles de nombreux journalistes étrangers, ont patienté dans le froid pour tenter de décrocher une des rares places dans la salle: seulement 14 tickets ont été alloués par tirage au sort à des membres du public, pour assister à la comparution du célèbre accusé.

L'ambassadeur de France au Japon, Laurent Pic, était présent "dans le cadre de la protection consulaire", selon un porte-parole de l'ambassade. Devaient aussi en être son homologue du Liban et le consul du Brésil, d'après la chaîne de télévision publique NHK.

La procédure de comparution de ce type est rare, seulement 0,6% des détenus ont fait une telle requête l'an dernier. Elle n'a quasiment aucune chance de changer le cours des choses mais la portée symbolique est forte pour M. Ghosn, qui a pu rompre le silence médiatique dans lequel il est muré depuis plusieurs semaines. "Même si ça n'est que dix minutes, pour lui c'est très important de pouvoir dire au monde sa vérité à lui", a réagi Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile basé à Paris.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Philou.2
8/janvier/2019 - 17h03

c'est sévère là-bas ?  

Portrait de nina83
8/janvier/2019 - 12h47

pourquoi une corde autour de la taille..... les menottes ça suffisait pas ? mais elle est incroyable leur justice tout de même...... ça donne moins envie de connaitre le Japon smiley 

Portrait de gyette
8/janvier/2019 - 10h58
amiral piett12 a écrit :

moi je ne vais pas le plaindre  le régime çà lui aura pas fait de mal , c est justement a cause de gens comme lui que çà foire , il est paye des millions et veut encore plus de millions , il veut de la justice venant du peuple mais lui va cacher ces millions , je suis même sure qu en tant normal , il doit trouver choquant un pauvre qui revendique pour manger 

Qu'est-ce que c'est que ce ramassis de bétises. Connaissez-vous le dossier pour critiquer de cette façon ? Connaissez-vous son attitude envers "un pauvre qui revendique pour manger" ?

Je ne connais pas cet homme, et je ne jugerais pas quelqu'un comme ça, mais je crois que son bilan parle pour lui. Qu'on le traite dignement est la moindre des choses.

Portrait de gyette
8/janvier/2019 - 10h54

Etait-ce vraiment nécessaire de présenter celui qui fut "un grand patron" comme un vulgaire assassin ? Ce n'est vraiment pas à l'honneur du Japon.

Portrait de Térisa
8/janvier/2019 - 10h23
amiral piett12 a écrit :

moi je ne vais pas le plaindre  le régime çà lui aura pas fait de mal , c est justement a cause de gens comme lui que çà foire , il est paye des millions et veut encore plus de millions , il veut de la justice venant du peuple mais lui va cacher ces millions , je suis même sure qu en tant normal , il doit trouver choquant un pauvre qui revendique pour manger 

C'est grâce à des gens comme lui que Renault Nissan est devenue le premier constructeur mondial. Il gagne des millions?, Combien il en fait gagné à Renault?

Faut arreter avec cette démagogie de l'argent. Vous voulez des dirigeants d'entreprises pas trop payer, vous verrez les résultats. Regarder les entreprises publics et les fiascos depuis des décennies avec des dirigeants incompétents style Anne Levergeon qui a coûté des millions aux contribuables avec ses conneries. Alors je préfère un dirigeant bien payer à un autre dont le salaire est bas mais qui vas planter l'entreprise.

Portrait de amiral piett12
8/janvier/2019 - 08h52

moi je ne vais pas le plaindre  le régime çà lui aura pas fait de mal , c est justement a cause de gens comme lui que çà foire , il est paye des millions et veut encore plus de millions , il veut de la justice venant du peuple mais lui va cacher ces millions , je suis même sure qu en tant normal , il doit trouver choquant un pauvre qui revendique pour manger 

Portrait de nina83
8/janvier/2019 - 08h14

les gilets jaunes seraient heureux au Japon smiley et nous tranquilles, avec des gardes à vue qui durent presque un mois smiley

Portrait de jarod.26
8/janvier/2019 - 08h09 - depuis l'application mobile

innocent comme les autres charlatans

Portrait de Hexagone
8/janvier/2019 - 07h27

Ils ne rigolent pas les japonais niveau prison punitive, c'est sûr que ce soit doit lui changer des repas fastueux des grands Palaces parisiens. ... il a maigri le Carlos !!!

Là son unique envie est de partir de ce pays qui punie réellement les voyous, pour venir dans les quartiers particuliers des prisons françaises et en ressortir rapidement grâce aux ténors du barreau 

Les plus vus

Ailleurs sur le web