05/01 14:48

Un millier de "gilets jaunes" ont manifesté en milieu de journée devant le siège de l'AFP à Paris, scandant des slogans hostiles aux médias

Plus d'un millier de "gilets jaunes" ont manifesté brièvement samedi en milieu de journée devant le siège de l'AFP à Paris, scandant notamment des slogans hostiles aux médias, mais sans violence, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Venus de l'avenue des Champs Elysées, haut lieu de contestation lors des précédents week-ends, où un rassemblement avait eu lieu dans la matinée pour leur huitième journée d'action, ces "gilets jaunes" se sont arrêtés devant les locaux de l'Agence France Presse, place de la Bourse à Paris.

Levant les yeux vers les bureaux de l'agence, plusieurs d'entre eux ont alors hué l'AFP, poussant des "ouh" de désapprobation, d'autres faisant des doigts d'honneur ou dressant le poing, tandis que fusaient quelques insultes à l'encontre des journalistes.

Après une demi-heure de rassemblement environ, au cours de laquelle certains "gilets jaunes" ont pris la parole tandis que d'autres brandissaient des pancartes aux slogans "anti-Macron", comme "Le roi Macron laisse des miettes aux gueux", la manifestation est repartie en direction de l'Hôtel de Ville, où un autre rassemblement est prévu.

Français issus des classes populaires et moyennes, les "gilets jaunes" dénoncent depuis le 17 novembre la politique fiscale et sociale du gouvernement, qu'ils jugent injuste, et réclament également plus de pouvoir d'achat. Leur colère s'est aussi fréquemment tournée contre les médias, qu'ils accusent de "collaborer" avec le gouvernement, et plusieurs journalistes ont été agressés physiquement depuis le début du mouvement.

Samedi dernier, des heurts entre manifestants et forces de l'ordre avaient éclaté à Paris, à proximité des locaux de BFMTV et de France Télévisions, où plusieurs centaines de "gilets jaunes" étaient venus conspuer les "journalistes collabos". Vendredi soir, quatre personnes ont été interpellées après une tentative de blocage par une cinquantaine de "gilets jaunes" du siège de L'Est Républicain, près de Nancy, où se trouve le centre d'impression du journal.

Quelques dizaines de "gilets jaunes" se sont également rassemblés vendredi, sans incident, devant la Cité Multimédia à Pau qui abrite les locaux de France 3 Pau/Sud Aquitaine pour "demander un direct".

N'ayant pas obtenu gain de cause, ils ont quitté les lieux en fin d'après-midi. Le 27 décembre, des manifestants se réclamant des "gilets jaunes" avaient bloqué la diffusion de plusieurs éditions de journaux du groupe Ouest-France.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Citoyen86
6/janvier/2019 - 10h44

Toutes les dictatures s'attaquent à la liberté de la presse ! Quelle manque de reconnaissance, ce sont les médias qui ont fait leur succès !

Portrait de Capri
6/janvier/2019 - 05h46

C’est fou tout de même ! Inquiétant de s’en prendre aux médias.

Les plus vus

Ailleurs sur le web