04/01 10:16

«Gilets jaunes» à Paris: Un homme soupçonné de violences contre trois policiers à moto sur les Champs Elysées présenté à un juge

L'homme interpellé lundi, soupçonné d'être l'un des auteurs de violences commises contre trois policiers à moto lors d'une manifestation des "gilets jaunes" le 22 décembre à Paris, a été mis en examen jeudi et écroué, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

L'homme placé en détention provisoire. Présenté à un juge d'instruction à l'issue de sa garde à vue, il a été mis en examen pour "violences en réunion avec arme, ayant entraîné une interruption totale de travail supérieure à huit jours sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Conformément aux réquisitions du parquet, il a été placé en détention provisoire. Des vidéos montrant cette agression et l'un des policiers réagissant en dégainant son arme avaient été relayées sur les réseaux sociaux.

La scène s'était déroulée en fin de journée au croisement de l'avenue George V et des Champs-Elysées, alors que les forces de l'ordre évacuaient progressivement les Champs, au sixième samedi consécutif de manifestations de "gilets jaunes".

Un des policiers avait sorti son pistolet. Trois motards casqués avaient été pris à partie par des manifestants, certains portant des gilets jaunes, qui avaient fait tomber une de leurs motos, en leur jetant des pavés et des trottinettes. Les policiers les avaient repoussés dans un premier temps, à coups de pieds et de gaz lacrymogène notamment.

L'un d'eux avait dégainé son pistolet en le pointant sur un manifestant, avant de le remettre rapidement dans son étui. Une vingtaine de manifestants s'en étaient alors pris à la moto à coups de pieds, avant d'être repoussés par les forces de l'ordre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Claudie
4/janvier/2019 - 20h45

Bouclé le, très longtemps.Un exemple,Choquantes les images.Une honte.Tout le monde au boulot

Portrait de bruno.13
4/janvier/2019 - 19h19

Il faut une justice impitoyable pour des acte aussi graves

Portrait de blue92
4/janvier/2019 - 17h03 - depuis l'application mobile

J’espère qu’il va rester un bon moment en prison ce gentil gilet jaune !!!!

Portrait de Citoyen86
4/janvier/2019 - 14h13

Non, on ne se "défend" pas contre des policiers en les menaçant et en les caillassant, on porte plainte ! Certains ont une drôle de morale...

Portrait de seb2746
4/janvier/2019 - 12h38

Sachant que la "vraie" VICTIME a porté plainte pour violence et tentative d'homicide, menace et d'autres choses.

Donc là, on a mis en prison une victime, c'est quand même grave à ce niveau...

Impunité totale aux policiers, les gars ont volontairement ouvert le feu via des grenades qui sont déconseillés dans les autres pays "civilisés" à des distances absolument pas réglementaires sur des civils non armés. Les gens se sont DÉFENDU, ce qui est logique.

Mais selon la justice, ils auraient du rester là pour se faire exploser sans rien dire, c'est n'importe quoi.

Portrait de Linoïe
4/janvier/2019 - 11h51

Bonne nouvelle...

Les plus vus