03/05/2010 09:34

Ces 40 "prédateurs" qui s'opposent à la liberté de la presse

Reporters sans Frontières (RSF) publie aujourd'hui à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse sa liste actualisée des "40 prédateurs" recensant dirigeants politiques, religieux ou organisations terroristes prenant systématiquement pour cible le travail des journalistes.  

"Puissants, dangereux, violents, ils sont au-dessus des lois", souligne l'organisation non gouvernementale de défense de la presse.  


Pas moins de 17 chefs d'Etat et de nombreux chefs de gouvernement figurent sur la liste, aux côtés de certaines forces armées régulières, d'organisations criminelles, mafieuses ou terroristes. Présidents chinois, iranien, rwandais ou tunisien disputent ces tristes honneurs aux FARC, à l'ETA ou aux Forces israélienne ou palestinienne.  

Par continent, l'ONG stigmatise les plus féroces adversaires de la liberté d'expression. "En Amérique latine, les violences proviennent toujours du même quatuor infernal: narcotrafiquants, dictature cubaine, FARC et groupes paramilitaires".

RSF souligne que "le continent africain voit également peu de modifications", mais que "certains rapports de force évoluent en revanche au Moyen-Orient et en Asie".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Shota
3/mai/2010 - 13h18

La carte a été fournie par RSF ?
Si je l'interprète bien, les zones les plus "chaudes" sont l'antarctique et le Groenland et les plus grands prédateurs de journalistes sont donc les manchots, les lièvres arctiques à moins que ce ne soit les eiders à duvet.:roll:

Portrait de Theotim
3/mai/2010 - 11h31

Que dire des zones de non-droit appelées "Banlieues" en France ? :roll:

Portrait de frederic2
frederic2 (non vérifié)
3/mai/2010 - 09h53

Et Sarkozy il est classé combien ?

Les plus vus