30/04/2010 17:06

La justice donne 3 semaines à VSD pour trouver une solution

Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a désigné un médiateur "afin de rechercher", d'ici au 21 mai, "une solution amiable au conflit qui oppose" les journalistes de VSD à la direction de l'hebdomadaire, selon une décision consultée vendredi par l'AFP.  

Durant ces trois semaines, le médiateur désigné par le tribunal, Daniel Schlesigner, devra "entendre les parties, confronter leurs positions et rechercher une solution au conflit qui les oppose", selon l'ordonnance de référé rendue mercredi par le juge des référés du TGI de Paris, Véronique Renard.  

Si nécessaire, la médiation pourra être prolongée. Si celle-ci échoue, une nouvelle audience se tiendra le 27 mai devant Mme Renard.  

C'est la magistrate qui lundi, lors de l'audience, avait proposé cette médiation. Après réflexion, le Comité d'entreprise et la direction de VSD ont accepté cette solution.  

Les syndicats accusent la direction de faire appel à une société externe (Relaxnews) pour réaliser le numéro paru mercredi, et donc d'entraver le droit de grève, ce que la direction dément formellement.  

La rédaction était en grève depuis début avril pour protester contre un nouveau projet éditorial et la suppression de dix postes. La grève a été suspendue lundi après la décision de nommer un médiateur.  

Interrogé par l'AFP, Daniel Schlesinger a déclaré qu'il allait rencontrer les avocats des deux parties la semaine prochaine.  

M. Schlesinger, qui en est à sa 56e médiation en 13 ans, a précisé qu'il était difficile de préjuger du temps que prendrait cette médiation.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus