08/12 20:02

Gilets Jaunes : Christophe Castaner annonce 125 000 manifestants, dont 10 000 à Paris, 118 blessés, dont 17 du côté des forces de police

19h57: Les incidents se poursuivent Place de la République à Paris et dans le centre de Bordeaux où la police utilise des lacrymogènes pour repousser les assaillants

19h15: Christophe Castaner annonce 125 000 manifestants, dont 10 000 à Paris, 118 blessés, dont 17 du côté des forces de police (contre 201 manifestants et 284 policiers blessés la semaine dernière). Il y a eu 1 385 interpellations "et ce chiffre va encore progresser", ainsi que 974 gardes à vue.

18h55: Vives tensions ce soir à Bordeaux

Des manifestants ont mis le feu à ne première barricade, rue du Maréchal Joffre et en constituent d'autres avec du matériel de chantier qu'ils récupèrent sur la place de la République. Ce samedi soir, un manifestant a été grièvement blessé à la main en voulant récupérer une grenade, dans le but de la renvoyer. L’information a été confirmé à Sud Ouest par Olivier Etienne, procureur de la République adjoint à Bordeaux

18h38: La résidence secondaire de François de Rugy sur l'île d'Ouessant a été taguée la nuit dernière de slogans anti-gouvernementaux, a indiqué samedi à l'AFP la préfecture du Finistère, confirmant une information de Ouest-France. La façade et les fenêtres de la maison du ministre de la Transition écologique ont été dégradées, selon le maire de la ville, Denis Palluel.

18h28: Une soixantaine de personnes ont été accueillies samedi dans les hôpitaux parisiens pour des blessures, majoritairement sans gravité, lors de la journée de mobilisation des "gilets jaunes", selon un décompte établi à 17H00 par l'AP-HP.

"Nous n'avons pas de cas en urgence absolue. La majorité sont des blessures légères, en tout cas au vu du nombre de gens qui sont rapidement ressortis des hôpitaux", a précisé à l'AFP une porte-parole de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Le week-end dernier, près de 162 blessés avaient été pris en charge par les hôpitaux parisiens.

17h32: Hôtel de ville : un gros incendie vient de se déclarer. Une voiture brûle au pied de la mairie de Paris. Les CRS sont sur place, selon le Figaro

17h27 : Nouvelle voiture en feu en ce moment avenue Hoche à Paris

.

.

17h25: Huit personnes ont été interpellées samedi à Nantes après des incidents lors de la marche pour le climat qui a rassemblé près de 3000 personnes, la police faisant usage de la force pour contrer des "tentatives de forcer des barrages" policiers, a indiqué la préfecture à l'AFP.

La manifestation a été marquée par des jets de projectiles et des dégradations de mobilier urbain. "L'usage de la force a été rendue nécessaire en raison de tentatives de forcer les barrages de police devant la préfecture, de jets de projectiles contre les forces de l'ordre et de dégradations, notamment de mobilier urbain.

A ce stade 8 personnes ont été interpellées. Une vitrine d'un commerce a été dégradée", a indiqué la préfecture de Loire-Atlantique sollicitée par l'AFP.

17h13: Nouveau bilan des incidents en marge de la journée de mobilisation des "gilets jaunes" : près de 1 000 interpellations et 720 gardes à vue en France, indique une source policière à franceinfo.

.

16h18: Plus de 1.000 personnes ont été interpellées aujourd'hui en France, 720 placées en garde à vue et 30 blessés selon un bilan peu après 18h

15h24: Des manifestants recommencent à monter des barricades avec du mobilier urbain sur l'avenue Marceau, entre les 8e et 16e arrondissements de Paris.

15h42: À Marseille, sur le Vieux-port, la tension s'accroît. Les forces de l'ordre ont entouré les manifestants afin de les contenir au niveau du Vieux-Port, pour les empêcher d'accéder à la mairie et à la rue de la République, explique La Provence. Des jets de projectile ont débuté, en réaction, visant les CRS. Avant cela, un mouvement de foule a eu lieu parmi les «gilets jaunes», des grenades lacrymogènes ont été lancées.

15h27: Une centaine de personnes ont été arrêtées samedi à Bruxelles à l'occasion d'une manifestation de "gilets jaunes", qui réunissait environ 400 manifestants en début d'après-midi. "Il y a eu une centaine d'arrestations", dont la plupart en amont de la manifestation, lors de contrôles préventifs, a confirmé Ilse Van De Keere, porte-parole de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles.

15h25:  615 personnes ont été interpellées, dont 508 qui ont été placées en garde à vue, à Paris.

15h15: Les incidents se déroulent maintenant avenue Marceau, près de l'Etoile, où les blindés viennent d'arriver - Les affrontements commencent à être violents.

.

.

15h08: Selon le Parisien, des dizaines de policiers et de CRS prennent position près des Grands Boulevards, où des dégradations de mobilier urbain sont constatées. Les pompiers interviennent ainsi rue Réaumur, où un vélo en libre-service à notamment été incendié.

14h33: La police montée a chargé les manifestants à plusieurs reprises dans le 3e arrondissement, près de la rue de Turbigo.

Rue de Bretagne, à quelques centaines de mètres de la place de la République, plusieurs policiers à cheval sont intervenus afin de refouler plusieurs manifestants. A vive allure, les officiers ont remonté la rue devant les commerçants surpris par un tel spectacle raconte BFM TV

.

.

14h31: Un «gilet jaune» qui a reçu un tir de flashball dans le pied près de la place de la Bastille est soigné sur place , comme le constate le Figaros. «Je comprend pas. Y’avait aucune violence là où j’etais», explique-t-il.

14h16: Les casseurs sont arrivés à Paris - Véhicules en feu Bld de Courcelles - Le Drugstore Publicis ciblé par des dizaines de manifestants sur les Champs Elysées.

En début d'après-midi, des manifestants ont arraché les planches de protection de plusieurs commerces, dont le Drugstore de Publicis, afin de créer une barricade au milieu de l'avenue. Plusieurs feux ont également été allumés.

Une boutique de téléphonie a également été prise pour cible et fait l'objet d'une tentative de pillage. Les forces de police réagissent à l'aide de grenades lacrymogènes et les pompiers ont pu intervenir.

.

.

14h01: Des heurts ont éclaté sur l'avenue Marceau entre le 8e et et le 16e arrondissements de Paris. Des "gilets jaunes" ont déchaussé les pavés à l'aide d'une grille de protection d'arbres.

13h22: Incendies et barricades depuis quelques minutes à Paris, Bld des Italiens avec une tension qui est montée d'un cran. Le mobilier urbain est utilisé et les CRS utilisent des camions à eau.

.

12h45: L'autoroute A10 a été débloquée en fin de matinée par les forces de l'ordre à hauteur de Châtellerault (Vienne), rapporte France Bleu Poitou. Des "gilets jaunes" avaient bloqué l'autoroute au niveau de la sortie n°26 de Châtellerault Nord.

12h40: Pour la première fois de la journée le nombre de gardes à vue à Paris dépasse les 300 alors que plus de 500 personnes ont été interpellées

11h56: Le nombre d'interpellations ne cesse de grimper: 514 personnes à midi et 272 gardes à vue soit plus que sur toute la journée de samedi dernier 

11h13: Le périphérique parisien est désormais totalement bloqué par les manifestants pendant plusieurs minutes

11h11:  Près de Rouen, la situation s'est tendue entre les "gilets jaunes" et les forces de l'ordre. Plusieurs incendies ont été déclenchés au centre commercial de Tourville-la-Rivière (Seine-Maritime) et les policiers ont procédé à des interpellations après avoir tiré des gaz lacrymogène

11h05: Annonce officielle: 481 interpellations ont été effectuées à Paris et 211 personnes ont été placées en garde à vue, annonce Edouard Philippe.

Edouard Philippe vient de donner une très brève allocution depuis le ministère de l'intérieur, où il se trouve depuis le début de la matinée. Il a remercié les forces de sécurité, ainsi que tous les responsables ayant appelé au calme.

Le premier ministre annonce qu'à 11 heures, 481 personnes ont été interpellées, dont 211 placées en garde à vue. 

10h44: Quelques dizaines de "gilets jaunes" tentent de mettre en place un barrage sur le périphérique parisien, à hauteur de la porte Maillot selon France Info. Les forces de l'ordre interviennent pour tenter de rétablir la circulation et les choses se passent plutôt calmement.

Empêchés de rejoindre la place de l'Etoile car ils refusaient de se séparer de leur matériel de protection (casques, masques et lunettes), plusieurs dizaines de gilets jaunes ont quitté la Porte Maillot et sont descendus sur le boulevard périphérique parisien pour bloquer la circulation. Après avoir mis en place un barrage filtrant quelques minutes, les forces de l'ordre sont en cours d'intervention pour les évacuer. 

10h27: Les premiers gaz lacrymogènes viennent d'être tirés près des Champs Elysées

Alors que plusieurs centaines de gilets jaunes s'étaient massés dans la rue Arsène Houssaye, qui relie les Champs-Elysées à l'avenue de Friedland, et qui était bloquée par les forces de l'ordre, de premiers gaz lacrymogènes ont été lancés afin de disperser la foule. Selon notre correspondant sur place, un petit mouvement de foule a eu lieu et les gaz ont suffit à disperser les gilets jaunes qui ont alors rejoint les Champs-Elysées. 

.

.

10h14: Des gilets jaunes offrent des fleurs à des CRS qui sont en position sur les barrages qui sont Porte Maillot à Paris.

Regardez:

.

.

10h10: Le Premier ministre préside en ce moment même une réunion en compagnie du ministre de l'Intérieur et les responsables des différents services de sécurité.

09h47: Les manifestants sont désormais plusieurs centaines sur les Champs Elysées et font face aux forces de l'ordre depuis plusieurs minutes

.

.

09h29: Face à face tendu entre des centaines de manifestants et des policiers sur les Champs Elysées. Les forces de l'ordre ont avancé pour tenter d'éloigner les gilets jaunes.

09h15: Des gilets jaunes sont en train de descendre les Champs Elysées - Des centaines d'interpellations préventives depuis ce matin à Paris, le chiffre de 300 vient d'être dépassés

.

.

08h48: Nouveau chiffre - La préfecture de police indique que 278 personnes ont été interpellées ce matin à Paris.

.

.

08h45: Le périphérique parisien devrait être l’un des lieux de rassemblement aujourd'hui. Telle est la dernière consigne passée par Éric Drouet, l’initiateur du mouvement. Sur ses pages Facebook, ce leader indique ainsi vouloir se démarquer des casseurs. « Nous allons aller sur le périphérique […]. Si une institution, un monument, un magasin est pris pour cible, ce ne sera pas les “gilets jaunes” », écrit-il.

Ce matin, les panneaux de signalisation indiquait qu'il était recommandé d'éviter le boulevard parisien pour l'ensemble de la journée.

08h41: Les premiers gilets jaunes sont en train de se masser Place de l'Etoile à Paris

.

.

08h08: De son côté France Info indique que 121 personnes ont été interpellées, 65 l'ont été pour des vérifications d'identité et 32 ont été placées en garde à vue. La plupart d'entre elles ont été interpellées pour "participation à un groupement en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destruction ou dégradation de biens", selon la préfecture de police.

.

.

07h54: Déjà 34 personnes en garde à vue ce matin selon BFM TV car elles avaient sur elles "des éléments qui pouvaient servir d'armes

07h09: En région, une interdiction de manifester a été décrétée dans plusieurs points sensibles du Pas-de-Calais, tandis qu'à Montauban, 28 cocktails Molotov et trois bombes artisanales ont été saisis sur un rond-point occupé par des "gilets jaunes". Une enquête a été ouverte par le procureur de Montauban du chef de "transport de substances ou produits explosifs, les peines encourues pouvant aller jusqu'à 10 ans d'emprisonnement", soulignent les autorités, qui craignent samedi "de très graves débordements" dans la préfecture du Tarn-et-Garonne.

07h04: Les blindés de la gendarmerie sont désormais en place Place de l'Etoile et Place de la Bastille

.

.

06h11: Les manifestants en colère se mobilisent pour un quatrième samedi d’affilée afin de faire plier l’exécutif sur le pouvoir d’achat. "Quelques milliers de personnes" sont attendues à Paris, dont une minorité de "gens ultraviolents", selon le ministère de l’Intérieur qui tient avant tout à ce que les violences du 1er décembre ne se reproduisent pas.

Dans cette optique, un dispositif de sécurité renforcé sera mis en place. Mais les multiples appels à la mobilisation devraient être source de perturbations, entre transports réduits et magasins fermés.

À la veille de l’"acte IV", et malgré des dizaines d’appels à manifester différents diffusés sur les réseaux sociaux, l’avenue des Champs-Élysées semble constituer le principal point chaud. La préfecture de police de Paris a ainsi demandé aux commerçants du secteur de "fermer (leurs) portes et accès" et de "sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus".

Il leur a aussi été réclamé de protéger leurs boutiques contre "d’éventuelles dégradations en apposant des panneaux de protection sur les vitres" et de "retirer les étalages, terrasses, contre-terrasses, véhicules, ainsi que tous les objets vulnérables".

Par mesure de précaution, la préfecture a également classé 13 autres secteurs "à risque" : la place de l’Étoile, la place Saint-Augustin, le quartier de l’Opéra, le Trocadéro, la place de la Concorde, l’Hôtel de Matignon, la place de la République, le Sénat, la place de la Bastille, Montparnasse, Bercy, Denfert-Rochereau et la place d’Italie.

Dans tous ces lieux, des "gilets jaunes" sont susceptibles de se réunir, en particulier la place de la Bastille. Non listée, la gare Saint-Lazare devrait elle aussi être concernée par un rassemblement, sur le parvis à partir de 13h, de fonctionnaires et de cheminots.

05h28: Une vingtaine de stations de métro seront fermées au public samedi à Paris en raison des manifestations de "gilets jaunes" prévues dans la capitale, a annoncé la RATP. Les stations Charles de Gaulle Etoile, Bastille, Concorde, Opéra, Madeleine seront notamment fermées dès 5h30 "à la demande de la police".

La liste complète des stations et lignes de métro ou de RER touchées est disponible sur le site de la RATP. Une cinquantaine de lignes de bus seront également perturbées.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nassim
9/décembre/2018 - 05h25
le.serpent a écrit :

Quel honte.... et au nom de quoi toute cette casse.

Au nom de la justice !!!    Quand Les plus riches doubles leurs fortunes sur le dos de la population ces dix dernières années, s'achètent les médias et les politiques pour mieux nous asservir, et que cela engendre deux millions de plus de personnes sous le seuil de pauvreté pendant cette même période, qu'ils se payent en plus le privilège de ne plus contribuer à l'impôt, qu'ils démantèlent tout les services publiques construits pour aider les plus fragiles, et cerise sur le gâteau qu'ils nous méprisent autant que notre nature... parce que pour eux c'est le fric d'abord, et rien que le fric, alors non seulement c'est au nom de la justice mais aussi au nom de la nature, du climat, et de l'humanité !  

Portrait de Donnez-leur des brioches
9/décembre/2018 - 03h24

Oui.

Portrait de viteviteuncommentaire.2
9/décembre/2018 - 03h03

Lu ce soir sur facebook : "Macron il nous parle pas alors boycottons son allocution Lundi !" Ces gilets jaunes ne cessent de me surprendre !

Portrait de Lillois du sud
9/décembre/2018 - 02h17 - depuis l'application mobile
nibali a écrit :

Pour CASTANER, je lui propose de lire un livre : Encadrer des CRS pour les nuls. Je sais pas ce qu'il faisait avant mais il faut qu'il y retourne rapidement.

@nibali Il était maire de la commune de Banon

Portrait de minou75
9/décembre/2018 - 01h47 - depuis l'application mobile

Enfin la Révolution...Manu et Brigitte direction Varennes comme Louis XVI et Marie Antoinette le 20 juin 1791...Nostalgie !!!

Portrait de viteviteuncommentaire.2
8/décembre/2018 - 22h21
Philou.2 a écrit :

autant pour moi ;)

C'est "au temps pour moi", pas "autant pour moi".

Portrait de Philou.2
8/décembre/2018 - 22h10
viteviteuncommentaire.2 a écrit :

L'acte IV c'était aujourd'hui !

autant pour moi smiley

Portrait de nibali
8/décembre/2018 - 22h09

Pour CASTANER, je lui propose de lire un livre : Encadrer des CRS pour les nuls. Je sais pas ce qu'il faisait avant mais il faut qu'il y retourne rapidement.

Portrait de ELLE–
8/décembre/2018 - 21h45
Philou.2 a écrit :

Et le pire c'est qu'il y aura encore un samedi acte IV paraît il ? On en finira pas ? Il doit bien y avoir une solution à ca ? 

Ben non, ce sera l'acte 5.

Réfléchis un peu : après 4 c'est ?...

Portrait de bibigaeldu02
8/décembre/2018 - 21h35
Philou.2 a écrit :

Et le pire c'est qu'il y aura encore un samedi acte IV paraît il ? On en finira pas ? Il doit bien y avoir une solution à ca ? 

S'ils manifestent pacifiquement, ça va. Mais il faut absolument venir à bout de ces groupuscules d'extrême gauche et d'extrême droite. C'est eux qui foutent le bordel. Et je ne comprends pas que les passants et habitants qui voient les voitures et poubelles brûler, qui voient les pilleurs, ne pas se révolter. À rester là, bouche bée et prendre des photos et vidéos qu'ils s'empressent de partager sur les réseaux sociaux. Les citoyens doivent se révolter contre ces verrues qui n'ont aucune revendication si ce n'est la fin du capitalisme (ce qui n'arrivera jamais dans le monde globalisé actuel).

Ils vont attendre jusqu'à quand les parisiens pour se révolter contre ces déchets de la nature ? L'année prochaine quand ils verront le montant de leurs impôts qui aura explosé ?

Manifester oui. Casser non non et non. Ça commence à bien faire de voir une si belle ville comme Paris partir en ruine comme ça. Une honte pour notre pays. 

Portrait de viteviteuncommentaire.2
8/décembre/2018 - 21h26
Philou.2 a écrit :

Et le pire c'est qu'il y aura encore un samedi acte IV paraît il ? On en finira pas ? Il doit bien y avoir une solution à ca ? 

L'acte IV c'était aujourd'hui !

Portrait de Philou.2
8/décembre/2018 - 21h02

Et le pire c'est qu'il y aura encore un samedi acte IV paraît il ? On en finira pas ? Il doit bien y avoir une solution à ca ? 

Portrait de bibigaeldu02
8/décembre/2018 - 20h37
seb2746 a écrit :

Y'a pas besoin de thèse, j'ai les 2 cotés dans ma famille proche (dont un gros con de casseur qui va là-bas pour se défouler, on choisit pas sa famille hein) donc je vois les dégâts que ça fait le dimanche à table...

 

Les casseurs existent, ce sont des gros cons qui ne servent à rien mais y'a aussi les "casseurs policiers" qui sont là pour faire la 1 des journaux.

Il y a des "pauvres" gilet jaune qui sont encore sous la pluie dehors en province et qui "survivent" avec pourtant parfois 2 salaires.

Famille de ploucs.

Portrait de seb2746
8/décembre/2018 - 20h21
parallel37 a écrit :

Continuez à véhiculer vos thèses complotistes, si ça peut vous procurer du plaisir et vous faire jouir. Ce sont bien sur les policiers qui vandalisent qui mettent le feu aux voitures qui font exploser des bonbonnes de gaz etc.. 

Y'a pas besoin de thèse, j'ai les 2 cotés dans ma famille proche (dont un gros con de casseur qui va là-bas pour se défouler, on choisit pas sa famille hein) donc je vois les dégâts que ça fait le dimanche à table...

 

Les casseurs existent, ce sont des gros cons qui ne servent à rien mais y'a aussi les "casseurs policiers" qui sont là pour faire la 1 des journaux.

Il y a des "pauvres" gilet jaune qui sont encore sous la pluie dehors en province et qui "survivent" avec pourtant parfois 2 salaires.

Portrait de le.serpent
8/décembre/2018 - 19h49

Quel honte.... et au nom de quoi toute cette casse.

Portrait de parallel37
8/décembre/2018 - 19h22
seb2746 a écrit :

Suffit d’être dehors et le voir soit même, certes c'est - chaud que le canapé avec le chauffage mais ça permet de comprendre que les journaux racontent leurs vérités APRÈS passage par l’état.

 

Rien qu'osez dire que les policiers casseurs sont juste là pour être "à l'intérieur" des mouvements, alors que les MEMES sont sur les vidéos en train de casser le musée de l'arc de triomphe, c'est "pour faire semblant" ?

On explique que c'est 148 vilains lycéens mais on passe sur le fait qu'ailleurs il y a eu 120 arrestations, 2 blessés au flashball à -5m et +36h de garde à vue avec tabassage volontaire sur des jeunes n'étant MEME pas avec les casseurs...

 

Aujourd'hui la ligne c'était de fracasser des gens, on s'en fout de qui ils sont, on fracasse pour montrer aux TV qu'ont est les + forts. Et si il y a des morts, on dira que c'était des "terroristes extrémistes pro-ultra droite" même si le pauvre gars est ouvrier depuis 40 ans et a sa carte du PCF...

Suffit de voir à 10h ce matin, gaz + charge direct sans prévenir sur des pauvres gens (pardon, des "vieux" de +60 à +80 ans certainement ultra dangereux, dont certains en fauteuil roulant)

Continuez à véhiculer vos thèses complotistes, si ça peut vous procurer du plaisir et vous faire jouir. Ce sont bien sur les policiers qui vandalisent qui mettent le feu aux voitures qui font exploser des bonbonnes de gaz etc.. 

Portrait de Lemat
8/décembre/2018 - 18h31
seb2746 a écrit :

Suffit d’être dehors et le voir soit même, certes c'est - chaud que le canapé avec le chauffage mais ça permet de comprendre que les journaux racontent leurs vérités APRÈS passage par l’état.

 

Rien qu'osez dire que les policiers casseurs sont juste là pour être "à l'intérieur" des mouvements, alors que les MEMES sont sur les vidéos en train de casser le musée de l'arc de triomphe, c'est "pour faire semblant" ?

On explique que c'est 148 vilains lycéens mais on passe sur le fait qu'ailleurs il y a eu 120 arrestations, 2 blessés au flashball à -5m et +36h de garde à vue avec tabassage volontaire sur des jeunes n'étant MEME pas avec les casseurs...

 

Aujourd'hui la ligne c'était de fracasser des gens, on s'en fout de qui ils sont, on fracasse pour montrer aux TV qu'ont est les + forts. Et si il y a des morts, on dira que c'était des "terroristes extrémistes pro-ultra droite" même si le pauvre gars est ouvrier depuis 40 ans et a sa carte du PCF...

Suffit de voir à 10h ce matin, gaz + charge direct sans prévenir sur des pauvres gens (pardon, des "vieux" de +60 à +80 ans certainement ultra dangereux, dont certains en fauteuil roulant)

Vous auriez adoré les grèves de 48. A l'époque un certain FM était secrétaire d'Etat.

Remember Max Chaptal.

Portrait de viteviteuncommentaire.2
8/décembre/2018 - 18h28
seb2746 a écrit :

Suffit d’être dehors et le voir soit même, certes c'est - chaud que le canapé avec le chauffage mais ça permet de comprendre que les journaux racontent leurs vérités APRÈS passage par l’état.

 

Rien qu'osez dire que les policiers casseurs sont juste là pour être "à l'intérieur" des mouvements, alors que les MEMES sont sur les vidéos en train de casser le musée de l'arc de triomphe, c'est "pour faire semblant" ?

On explique que c'est 148 vilains lycéens mais on passe sur le fait qu'ailleurs il y a eu 120 arrestations, 2 blessés au flashball à -5m et +36h de garde à vue avec tabassage volontaire sur des jeunes n'étant MEME pas avec les casseurs...

 

Aujourd'hui la ligne c'était de fracasser des gens, on s'en fout de qui ils sont, on fracasse pour montrer aux TV qu'ont est les + forts. Et si il y a des morts, on dira que c'était des "terroristes extrémistes pro-ultra droite" même si le pauvre gars est ouvrier depuis 40 ans et a sa carte du PCF...

Suffit de voir à 10h ce matin, gaz + charge direct sans prévenir sur des pauvres gens (pardon, des "vieux" de +60 à +80 ans certainement ultra dangereux, dont certains en fauteuil roulant)

smiley

Portrait de Lemat
8/décembre/2018 - 18h28
fifou a écrit :

 

Vous pouvez arrêtez de vous engueuler svp ? Merci H)

CHEF, OUI CHEF!!!

 

(Le premier qui me traite de baleine prendra mon 43 fillette dans son  … smiley

Portrait de Lemat
8/décembre/2018 - 18h26
555 a écrit :

Laissez donc tomber, la ELLE délire. Il est quand même évident que vous ne pouvez pas être notre ami Purdey. On se demande d'ailleurs pourquoi ELLE fait une fixation sur notre ami alsacien. 

J'ai bien mon idée, elle lui en veut de ne pas avoir eu un 2° RDV intime. Parce qu'après l'amour vient la haine. smiley

Portrait de seb2746
8/décembre/2018 - 18h18
parallel37 a écrit :

La verite c'est vous qui l'avez ? Mdr

Suffit d’être dehors et le voir soit même, certes c'est - chaud que le canapé avec le chauffage mais ça permet de comprendre que les journaux racontent leurs vérités APRÈS passage par l’état.

 

Rien qu'osez dire que les policiers casseurs sont juste là pour être "à l'intérieur" des mouvements, alors que les MEMES sont sur les vidéos en train de casser le musée de l'arc de triomphe, c'est "pour faire semblant" ?

On explique que c'est 148 vilains lycéens mais on passe sur le fait qu'ailleurs il y a eu 120 arrestations, 2 blessés au flashball à -5m et +36h de garde à vue avec tabassage volontaire sur des jeunes n'étant MEME pas avec les casseurs...

 

Aujourd'hui la ligne c'était de fracasser des gens, on s'en fout de qui ils sont, on fracasse pour montrer aux TV qu'ont est les + forts. Et si il y a des morts, on dira que c'était des "terroristes extrémistes pro-ultra droite" même si le pauvre gars est ouvrier depuis 40 ans et a sa carte du PCF...

Suffit de voir à 10h ce matin, gaz + charge direct sans prévenir sur des pauvres gens (pardon, des "vieux" de +60 à +80 ans certainement ultra dangereux, dont certains en fauteuil roulant)

Portrait de fifou
8/décembre/2018 - 18h07
dzeus a écrit :

1 % de génie et 99% de cons, et c'est la le problème . les génies se trouvent cons et les cons se trouvent géniaux . en tous les cas , les génies c'est pas a l'Elysée ou a Matignon qu'on va les trouver ......  on m'a dit dans une lampe, mais faut  frotter dur !!!!

  

smiley Bien Vu Dzeus smiley faut faire un spectacle comme Coluche &gtsmiley smiley

Portrait de .El Risitas
8/décembre/2018 - 18h05
parallel37 a écrit :

Comment une voiture peut elle brûler devant la mairie de Paris, le secteur étant totalement piétonnier depuis longtemps. Ça sent la fake à plein nez

Issou !

Portrait de parallel37
8/décembre/2018 - 18h04
seb2746 a écrit :

C'est les images de l’état.

Vous voulez pas non plus la vérité aussi ?...

La verite c'est vous qui l'avez ? Mdr

Portrait de parallel37
8/décembre/2018 - 18h03

Comment une voiture peut elle brûler devant la mairie de Paris, le secteur étant totalement piétonnier depuis longtemps. Ça sent la fake à plein nez

Portrait de viteviteuncommentaire.2
8/décembre/2018 - 17h43
seb2746 a écrit :

C'est les images de l’état.

Vous voulez pas non plus la vérité aussi ?...

Et sinon, quelqu'un a une vraie explication ? 

Portrait de seb2746
8/décembre/2018 - 17h41
viteviteuncommentaire.2 a écrit :

Comment se fait-il que BFM et Cnews diffusent exactement les mêmes images en même temps ?

C'est les images de l’état.

Vous voulez pas non plus la vérité aussi ?...

Portrait de viteviteuncommentaire.2
8/décembre/2018 - 17h37

Comment se fait-il que BFM et Cnews diffusent exactement les mêmes images en même temps ?

Portrait de dzeus
8/décembre/2018 - 17h16

1 % de génie et 99% de cons, et c'est la le problème . les génies se trouvent cons et les cons se trouvent géniaux . en tous les cas , les génies c'est pas a l'Elysée ou a Matignon qu'on va les trouver ......  on m'a dit dans une lampe, mais faut  frotter dur !!!!

Portrait de fifou
8/décembre/2018 - 17h03
jarod.26 a écrit :
bah les casseurs faisaient la grasse mat ou bien :p

 

Y z'était pas motivés c'est des feinéants tfaçon smiley

Les plus vus