20/11 07:45

Le parquet de Tokyo confirme ce matin que Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi est soupçonné de dissimulation de 37 millions de revenus

Le parquet de Tokyo a confirmé ce matin la garde à vue de Carlos Ghosn, PDG de l'alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, pour des soupçons de dissimulation de revenus.

Selon un communiqué, le dirigeant âgé de 64 ans "a conspiré pour minimiser sa rétribution à cinq reprises entre juin 2011 et juin 2015". La somme de 4,9 milliards de yens (environ 37 millions d'euros au cours actuel) a été déclarée aux autorités fiscales alors que Carlos Ghosn a gagné près de 10 milliards de yens sur la période, a expliqué le parquet.

Le puissant patron d'industrie a été arrêté lundi après des mois d'enquête interne menée par Nissan, qui a transmis les résultats au parquet. Lors d'une conférence de presse tenue dans la soirée, le président exécutif du constructeur d'automobiles japonais, Hiroto Saikawa, a également mentionné "de nombreuses autres malversations, telles que l'utilisation de biens de l'entreprise à des fins personnelles".

L'arrestation de Carlos Ghosn, bâtisseur de l'empire automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, a provoqué une onde de choc au Japon, en France et dans l'ensemble du monde automobile, où sa soudaine disgrâce pose de nombreuses questions.

Le dirigeant de 64 ans était toujours en garde à vue mardi dans un centre de détention de Tokyo au lendemain de son arrestation à la sortie de son jet privé, tandis que les journaux nippons titraient sur "la chute d'un réformateur charismatique". 

L'interpellation du Franco-Libano-Brésilien est l'aboutissement d'une enquête interne de plusieurs mois menée par Nissan, qui a transmis les informations au ministère public. Lors d'une conférence de presse tenue lundi soir, le président exécutif de Nissan, Hiroto Saikawa, a également mentionné "de nombreuses autres malversations, telles que l'utilisation de biens de l'entreprise à des fins personnelles".

Selon l'agence de presse Kyodo, citant des sources proches du dossier, il aurait notamment séjourné gratuitement dans plusieurs propriétés de la compagnie aux Pays-Bas et dans trois autres pays.

M. Saikawa a eu des mots très durs contre son ancien mentor, tombé pour avoir trop concentré les pouvoirs, selon ses mots. "C'est un problème que tant d'autorité ait été accordée à une seule personne", a-t-il déclaré au siège du groupe à Yokohama, en banlieue de Tokyo, dénonçant "le côté obscur de l'ère Ghosn".

Dès ce jeudi, le conseil d'administration de Nissan se prononcera sur le limogeage de son président. Mitsubishi Motors (MMC) a annoncé une décision similaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de nina83
20/novembre/2018 - 20h31

commes les garde-à-vue japonaises peuvent durer jusqu'à 23 jours, on est pas prêts de découvrir la vérité..... smiley 

Portrait de Cray38
20/novembre/2018 - 12h17 - depuis l'application mobile

Tout ça sent le règlement de compte à plein nez. Les japonais reprennent le pouvoir chez Nissan..

Portrait de colin33
20/novembre/2018 - 10h14 - depuis l'application mobile

Oups en taule ! Bientôt la majorité des taulards seront issus de la finance de haut niveau, les chaînes d'hôtels de luxe pourraient investir les prisons......

Portrait de Dragon75
20/novembre/2018 - 09h32 - depuis l'application mobile
mestoutou a écrit :

voilà un "premier de cordée" qui a un "pognon de dingue" qui fait un beau pied de nez à notre donneur de leçon, qui en plus ne respecte pas sa promesse de se rendre comme chaque année à  la réunion des maires !!!

La france commence à en avoir plein les bottes de ces nantis de la répoublique |(

@mestoutou il est le rapport entre lui, la réunion des maires de France et Macron? A un moment faut arrêter avec votre propagande anti Macron!!! Les français sont intelligents et ne voteront pas pour lui dans 3 ans. Mais en attendant allez travailler!!!

Portrait de Jse
20/novembre/2018 - 09h08

il ne pouvait pas boucler ses fins de mois le pauvre !!! 

37 millions de dissimulés !!!! 

Voilà bel exemple de ces gros riches !!!!!

Portrait de minou75
20/novembre/2018 - 08h43 - depuis l'application mobile

Encore un qui n'a pas besoin de mettre un gilet jaune pour défendre son pouvoir d'achat...!!!

Portrait de mestoutou
20/novembre/2018 - 08h42

voilà un "premier de cordée" qui a un "pognon de dingue" qui fait un beau pied de nez à notre donneur de leçon, qui en plus ne respecte pas sa promesse de se rendre comme chaque année à  la réunion des maires !!!

La france commence à en avoir plein les bottes de ces nantis de la répoublique smiley

Portrait de la voie
20/novembre/2018 - 08h28

peut on imaginer en France qu'une société enquête en interne sur son boss?

Les plus vus