25/10 07:45

Devant les juges, Alexandre Benalla affirme "ne rien regretter de ses actes le 1er mai" précisant "qu'il mériterait plutôt une médaille"

L’ex-chargé de mission de l’Elysée, mis en examen pour violences volontaires, a réaffirmé son innocence lors de son interrogatoire par la justice, dont « Le Monde » a pris connaissance et ses propos sont dévoilés par le site internet du quotidien ce matin.

Alexandre Benalla a répété à de multiples reprises les principaux arguments de sa défense, martelés comme des éléments de langage. « J’ai fait mon devoir de citoyen », a-t-il dit plusieurs fois au cours de l’interrogatoire, insistant sur la violence qui régnait le 1er mai place de la Contrescarpe, dans le 5e arrondissement de Paris.

« C’était la guerre civile, a-t-il ajouté. Une partie de la classe politique et des médias sont du côté des casseurs, je le déplore. J’ai fait mon devoir, et si c’était à refaire, je le referais de la même façon. Je suis fier de ce que j’ai fait. » D’ailleurs, il dit avoir déjà procédé à des interpellations « en [sa] qualité de réserviste de la gendarmerie ou de citoyen », sans donner pour autant plus de précisions. Alexandre Benalla en est convaincu, « aujourd’hui, la seule chose qui fait que je suis mis en examen et là aujourd’hui c’est parce que j’étais collaborateur du président de la République ».

Alexandre Benalla se serait bien vu décerner une « médaille » pour son interpellation musclée place de la Contrescarpe le 1er mai a-t-il finalement déclaré aux juges.

L'ancien chargé de mission de l'Elysée, mis en examen pour violences volontaires, était interrogé par les juges d'instruction le 5 octobre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Philou.2
25/octobre/2018 - 18h06

Nous en prenons acte !! smiley

Portrait de Marine-One
25/octobre/2018 - 15h41
swatss a écrit :

Donc si demains vous êtes patron ou responsable d'employer , cela ne vous dérangera pas si un de vos employer viole une femme , que l'on vous traite de violeur et vous assimile a cette personne....

Si je ne couvre pas le violeur ,ça me dérangera. Si je le couvre en essayant de le faire passer  entre les gouttes,  sans le sanctionner ,je la fermerai s'il est pris et que l'on me mette dans le même sac.

Portrait de Marine-One
25/octobre/2018 - 15h38

Il déclare "c'était la guerre civile! Faut pas pousser Alexandre.  Tu vas trop au cinéma.Va faire un tour en Syrie et on en reparle.

Portrait de swatss
25/octobre/2018 - 15h11
Anthonin68 a écrit :

tel maître, tel valet! macron et lui se sont bien trouvés: ils sont aussi imbus de leur petites personnes l'un que l'autre!

Donc si demains vous êtes patron ou responsable d'employer , cela ne vous dérangera pas si un de vos employer viole une femme , que l'on vous traite de violeur et vous assimile a cette personne....

Portrait de lumelec
25/octobre/2018 - 14h45

ça va les chevilles?

Portrait de Jse
25/octobre/2018 - 09h46

Il a un culot !!! De quel droit :  Il n'est pas policier !!!!! 

Je suis sûr qu'il va voir une médaille !

Portrait de la voie
25/octobre/2018 - 09h46

Quelle raclure ce type

Portrait de Jse
25/octobre/2018 - 09h45

Il a un culot !!! De quel droit :  Il n'est pas policier !!!!! 

Portrait de Lemat
25/octobre/2018 - 08h25

Je suis partagé, pour une fois que ce sont les antifa qui se prennent es coups, surtout qu'ils venaient de faire une incivilité.

J'aurais préféré que ce soit la police.

Portrait de jarod.26
25/octobre/2018 - 08h17
on croit rêver avec lui
Portrait de Colinet
25/octobre/2018 - 08h11

L'ordure,il y va au culot !

Portrait de Voltaire.
25/octobre/2018 - 07h52

Ohhhh oui il mérite une médaille ! Pour avoir été le déclic du début de la degringolade de Narcisse 1 er .... Bravo et reconnaissance ! 

Les plus vus