23/10 13:36

Nouvel indice et guerre entre les familles dans l'affaire Alexia Daval, en direct tout de suite sur NRJ12 dans "Crimes"

Nouveau rebondissement dans l'enquête sur la mort d’Alexia Daval. Un élément retrouvé au domicile du couple pourrait bien mettre à mal la nouvelle version de Jonathann Daval, son mari. Pourtant, tout récemment, la bombe aérosol qui aurait permis à Jonathann de mettre le feu au cadavre de sa femme la nuit du drame a été expertisée. Une analyse qui jette encore plus le doute sur l’ancien veuf éploré. Et vous allez voir également qu’entre la famille de Jonathann et celle d’Alexia la guerre est déclarée. Coups de fils, pression.. Jamais la tension n’a été aussi forte entre les 2 familles

Loëvann, un petit garçon de deux ans est décédé subitement il y a quelques semaines, alors qu’il avait passé une journée tranquille comme les autres à jouer. Aujourd’hui, les parents du petit Loëvann veulent se battre, pour que la mort de leur fils ne soit pas vaine. 

Enfin nous reviendrons sur la terrible histoire d’Olivia et Sonia, deux jeunes varoises de 18 et 19 ans. Elles fréquentent le même village et sont bonnes copines. Jusqu’au jour où les deux jeunes femmes apprennent qu’elles fréquentent le même garçon : un certain Romain. Leur amitié vire alors à la haine. Mais ce qui aurait dû n’être qu’un crêpage de chignon entre ados va se transformer, vous allez le voir, en véritable drame. Au cours d’une ultime altercation, Sonia poignarde mortellement Olivia. Nous allons vous raconter

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sigrid76
23/octobre/2018 - 17h50
Wouhpinaise a écrit :

De toute façon son histoire de beau-frère coupable et de famille complice dans le silence parait totalement grotesque.

Oui !iI a de l'imagination pépère!

Portrait de Wouhpinaise
23/octobre/2018 - 17h15
AimerVivre73 a écrit :
Je suis toujours surprise que l'on arrive pas à faire parler un coupable.. Lorsque l'on est quasi certain que la personne est coupable, il ne faut pas la ménager... et nous laisser croire ensuite qu'elle a avouée sous la menace.. Daval aurait dû cracher le morceau depuis longtemps, au lieu de cela, il se rétracte et prend de l'assurance... Lelandais ne parle plus... Au fil des mois et des années, ils rentrent dans une espèce de routine, ils prennent confiance en eux, ils ont de l'assurance, le soutien des proches et ils ne parlerons plus jamais... Je pense à l'affaire Grégory : le ou les assassins sont devant nos yeux, et on a jamais réussit à les faire parler.. et ce n'est pas 20 ans après qu'ils vont le faire, la page est tournée pour le ou les criminels.. C'est honteux et inadmissible pour les familles en deuil.. Bousculez-moi ces vermines pour qu'ils avouent, ne laissez pas passer du temps, trop de temps... On aurait pu retrouver le corps de Maëlys avant, pour que l'autopsie nous révèle "pour de vrai" les causes de son décès... Le temps... ennemi des familles, ami des criminel... Faites parler ces assassins..

De toute façon son histoire de beau-frère coupable et de famille complice dans le silence parait totalement grotesque.

Portrait de AimerVivre73
23/octobre/2018 - 16h54 - depuis l'application mobile

Je suis toujours surprise que l'on arrive pas à faire parler un coupable.. Lorsque l'on est quasi certain que la personne est coupable, il ne faut pas la ménager... et nous laisser croire ensuite qu'elle a avouée sous la menace.. Daval aurait dû cracher le morceau depuis longtemps, au lieu de cela, il se rétracte et prend de l'assurance... Lelandais ne parle plus... Au fil des mois et des années, ils rentrent dans une espèce de routine, ils prennent confiance en eux, ils ont de l'assurance, le soutien des proches et ils ne parlerons plus jamais... Je pense à l'affaire Grégory : le ou les assassins sont devant nos yeux, et on a jamais réussit à les faire parler.. et ce n'est pas 20 ans après qu'ils vont le faire, la page est tournée pour le ou les criminels.. C'est honteux et inadmissible pour les familles en deuil.. Bousculez-moi ces vermines pour qu'ils avouent, ne laissez pas passer du temps, trop de temps... On aurait pu retrouver le corps de Maëlys avant, pour que l'autopsie nous révèle "pour de vrai" les causes de son décès... Le temps... ennemi des familles, ami des criminel... Faites parler ces assassins..

Portrait de AimerVivre73
23/octobre/2018 - 16h54 - depuis l'application mobile

Je suis toujours surprise que l'on arrive pas à faire parler un coupable.. Lorsque l'on est quasi certain que la personne est coupable, il ne faut pas la ménager... et nous laisser croire ensuite qu'elle a avouée sous la menace.. Daval aurait dû cracher le morceau depuis longtemps, au lieu de cela, il se rétracte et prend de l'assurance... Lelandais ne parle plus... Au fil des mois et des années, ils rentrent dans une espèce de routine, ils prennent confiance en eux, ils ont de l'assurance, le soutien des proches et ils ne parlerons plus jamais... Je pense à l'affaire Grégory : le ou les assassins sont devant nos yeux, et on a jamais réussit à les faire parler.. et ce n'est pas 20 ans après qu'ils vont le faire, la page est tournée pour le ou les criminels.. C'est honteux et inadmissible pour les familles en deuil.. Bousculez-moi ces vermines pour qu'ils avouent, ne laissez pas passer du temps, trop de temps... On aurait pu retrouver le corps de Maëlys avant, pour que l'autopsie nous révèle "pour de vrai" les causes de son décès... Le temps... ennemi des familles, ami des criminel... Faites parler ces assassins..

Portrait de justicepointzero
23/octobre/2018 - 15h01
mestoutou a écrit :

C'est quand même fort de café que la famille daval s'en prend à la famille de la victime !

C'est le monde à l'envers, à remarquer comme toutes les victimes où le condamné s'en sort par une remise de peine suivi d'une édition d'un livre suivi d'une audition à la TV etc etc....

VIVE LA FRANCE et ses antinomies!

tout a fait d'accord !!! une justice en France mais quelle justice???????? 

Portrait de mestoutou
23/octobre/2018 - 10h04

C'est quand même fort de café que la famille daval s'en prend à la famille de la victime !

C'est le monde à l'envers, à remarquer comme toutes les victimes où le condamné s'en sort par une remise de peine suivi d'une édition d'un livre suivi d'une audition à la TV etc etc....

VIVE LA FRANCE et ses antinomies!

Les plus vus