22/10 12:59

Une vingtaine de sociétés de journalistes condamnent les attaques de Jean-Luc Mélenchon contre la presse

Une vingtaine de sociétés de journalistes (SDJ), dont celle de l'Agence France-Presse, ont apporté lundi leur "soutien sans réserve" aux journalistes de Radio France, Médiapart et France 3 pris pour cible par le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon.

"Nous condamnons de la manière la plus ferme les propos outranciers, injurieux et menaçants de Jean-Luc Mélenchon envers la presse. Ces attaques systématiques et sans fondement ne déshonorent que leur auteur", déplorent les organisations dans un communiqué. Après une enquête de franceinfo sur des soupçons de surfacturation lors de la campagne présidentielle 2017, le leader de la France insoumise s'en est pris aux journalistes de la radio, les traitant d'"abrutis", "menteurs et tricheurs", ce qui a amené le groupe Radio France à annoncer samedi le dépôt d'une plainte.

Le syndicat FO de Radio France a également annoncé samedi qu'il allait porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon. Le syndicat SNJ-CGT de Radio France a condamné de son côté lundi des propos "inacceptables et dangereux".
Outre ses attaques contre franceinfo, M. Mélenchon a dénoncé une violation du secret de l'enquête sur ses comptes de campagne par Mediapart,dont il a fustigé "l'ignominie" pour un article sur ses relations avec sa communicante
Sophia Chikirou. Il a également eu la semaine dernière une altercation avec la journaliste de France 3 Véronique Gaurel dont il s'est moqué de l'accent, avant de s'excuser vendredi, en expliquant qu'il avait cru qu'elle-même se moquait de lui.
Les SDJ signataires du communiqué sont celles de M6, L'Express, France 2, Le Figaro, franceinfo.fr, Télérama, Les Echos, Franceinfo TV, Premières lignes, AFP, Libération, TF1, Le Parisien, BFM TV, TV5 Monde, France 3 national, JDD, RTL, Le Point, France inter, Radio France, Challenges ainsi que les sociétés des rédacteurs de l'Obs, du Monde et d'Europe 1.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Zoral.
23/octobre/2018 - 06h36
Loupy2 a écrit :
il a raison, dès la fin des perquisitions, tout est envoyé a Mediapart ... un journaliste est soit au chômage soit c'est une pute

Comme tu dis !

Portrait de girouXXL
23/octobre/2018 - 00h14

...

 

Portrait de girouXXL
23/octobre/2018 - 00h10 - depuis l'application mobile

Maintenant on connaît l'explication de l'attitude beaucoup plus calme et à l'écoute du candidat Mélenchon durant la campagne présidentielle. C'est sa coach en communication qui l'a fait répété à coup de séance intensive. A l'aune de sa personnalité on comprend facilement le coût exorbitant de ses factures en communication.

Portrait de ale35
22/octobre/2018 - 16h07

le mélanche s'est cassé tout seul quel nul ce mec il a oublié son électorat , bien la preuve qu'il n'est pas digne des responsabilité qui lui ont été données

Portrait de audi1975
22/octobre/2018 - 14h12

Melanchon, FERME-LA ! Tu deviens ce que tu es : ridicule!

Portrait de colin33
22/octobre/2018 - 13h29 - depuis l'application mobile

Il a tout gagné !!!

Les plus vus