20/10 07:46

Deux ans après l’effondrement d’un balcon à Angers qui avait fait 4 morts et 14 blessés, cinq personnes mises en examen

Deux ans après l’effondrement d’un balcon à Angers (Maine-et-Loire), qui avait fait quatre morts et quatorze blessés, cinq personnes ont été mises en examen pour homicides et blessures involontaires.

« Cette semaine, le responsable du cabinet d’architecture, le dirigeant de l’entreprise de gros œuvre, deux salariés de l’entreprise de gros œuvre (un conducteur de travaux et un chef de chantier) ainsi que le chargé d’affaires de l’APAVE (organisme de contrôle technique de construction ainsi que des installations) ont été mis en examen des chefs d’homicides involontaires et de blessures involontaires », a annoncé le procureur de la République d’Angers, Yves Gambert, dans un communiqué.

Le 15 octobre 2016 vers 23 heures, lors d’une pendaison de crémaillère dans un appartement étudiant de la résidence « le Surcouf », le balcon s’était brutalement décroché, emportant dans sa chute dix-huit jeunes. Quatre étaient morts écrasés sous les gravats, trois garçons âgés de 21, 23, 25 ans et une jeune fille de 18 ans. Les autres avaient été hospitalisés notamment pour des fractures, et souffrent toujours d’un énorme traumatisme psychologique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus