21/10 15:01

Pour le directeur général d'une société de droits d'auteur, la plateforme commune que projettent France Télévisions, TF1 et M6, n'a "aucune chance" face à Netflix

Salto, la plateforme commune que projettent France Télévisions, TF1 et M6 n'a "aucune chance" face au géant américain Netflix, a estimé le directeur général de la SACD, une des principales sociétés françaises de droits d'auteur.
"Salto n'a aucune chance contre Netflix, la seule réponse crédible est une plate-forme regroupant les services publics européens et proposant le meilleur de la création européenne", a estimé Pascal Rogard, qui présentait la contribution de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques à la réforme de l'audiovisuel public.
Le projet Salto, qui a été annoncé cette année, et donnerait accès sur abonnement aux programmes de France Télévisions, TF1 et M6 "est une opération politique", a estimé M. Rogard. "Je ne dis pas que c'est une mauvaise initiative, mais la seule initiative crédible" est une plate-forme européenne, a-t-il fait valoir.
La SACD propose par ailleurs de "garantir la promesse" faite par le gouvernement de "sanctuariser" les 560 millions d'euros investis chaque année par le service public (Arte compris) dans la création audiovisuelle. Une équation difficile à tenir alors même qu'il a taillé dans les crédits de l'audiovisuel public.
La SACD propose à cette fin d'inscrire ce montant dans la loi de Finances.
La SACD appelle aussi à diversifier les fictions, au-delà des séries policières qui trustent les antennes de France Télévisions, et à faire preuve de "plus d'audace" dans la programmation, selon sa présidente Sophie Deschamps.
Elle aimerait notamment voir se développer les fictions historiques (un domaine que France Télévisions a annoncé récemment vouloir réinvestir) et les fictions pour la jeunesse.
Elle défend en outre, comme l'avait fait l'ex-ministre de la Culture 
Françoise Nyssen, une réforme de la contribution à l'audiovisuel public (ex-redevance), pour la déconnecter de la possession d'un téléviseur.
Enfin, la SACD a révélé avoir dénoncé son accord-cadre avec France Télévisions, qui expire le 1er janvier 2019, notamment en vue de renégocier les dispositions concernant la diffusion numérique des oeuvres.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de girouXXL
22/octobre/2018 - 16h44

C'est le contraire, ils ont toutes leurs chances.

Tout d'abord, c'est Netflix qui dès le départ n'avait presque aucune chance de réussir. Puis, Netflix a permis à un marché de se développer permettant, maintenant, l'entrée de concurrents.

Portrait de ale35
21/octobre/2018 - 16h53

y'a pas photo ils partent 1 guerre une retard

Portrait de Jejedu69
21/octobre/2018 - 16h23 - depuis l'application mobile

C’est évident !!!

Portrait de endimion34
21/octobre/2018 - 15h55

cool on va nous faire payer pour voir joséphine ange gardien, ou camping paradis... choix difficile, d'un coté on a la casa de paperl, daredevil, et une quantité phénoménale de séries génialissime et de l'autre on va avoir des séries françaises bien moisis vu et revu.

j'avoue que je me tate lol

Les plus vus