18/10 08:01

Sesame Street: Après 50 ans à donner vie à la marionnette la plus célèbre de la télévision américaine, "Big Bird", il va raccrocher !

Après 50 ans à donner vie à la marionnette la plus célèbre de la télévision américaine, "Big Bird" de l'émission culte pour enfants "Sesame Street", Caroll Spinney a décidé de raccrocher. Le marionnettiste, aujourd'hui âgé de 84 ans, anime l'oiseau de 2,50 m, au plumage jaune vif, depuis la création de "Sesame Street" en version originale en 1969, un programme qui mêle divertissement et contenu éducatif et qui a marqué des générations d'enfants.

Au fil des années, M. Spinney lui a donné une voix haute perchée, celle d'un enfant de six ans, qui n'a jamais grandi.

En France, Big Bird avait pris la forme de Toccata, un albatros, dans la version française de l'émission, "1, rue Sésame" (1978-1982). "Avant d'arriver dans +Sesame Street+, je ne trouvais pas que ce que je faisais était vraiment important.

Big Bird m'a aidé à trouver un but", a expliqué Caroll Spinney, cité dans un communiqué publié mercredi. "Même si j'abandonne mes rôles, j'ai l'impression que je serai toujours Big Bird", a ajouté celui qui a remporté six Emmy Awards, les récompenses de la télévision américaine.

Il n'existe pas de chiffre officiel, mais Big Bird a participé à la plupart des quelque 4.400 épisodes de l'émission. M. Spinney, qui animait aussi le personnage d'Oscar the Grouch (Oscar le râleur), va être remplacé par Matt Vogel, embauché il y a plus de 20 ans dans la perspective de lui succéder. En attendant son tour, Matt Vogel animait déjà d'autres personnages de l'émission, notamment Kermit, l'autre grande célébrité de "Sesame Street".

Caroll Spinney avait rencontré le créateur de "Sesame Street", Jim Henson, en 1962, lors d'un festival de marionnettes, avant que ce dernier ne lui confie le personnage de Big Bird en 1969. En 2012, Big Bird avait été invité malgré lui dans la campagne présidentielle. Lors d'un débat avec Barack Obama, le candidat républicain Mitt Romney avait ainsi expliqué aimer Big Bird, mais vouloir néanmoins supprimer le financement fédéral de la télévision publique PBS, sur laquelle est diffusée l'émission.

La déclaration avait déclenché une polémique et avait été réutilisée par la campagne Obama dans un spot télévisé, dont Sesame Workshops, la société de production du programme, avait demandé le retrait. Signe que "Sesame Street" demeure prisée du jeune public, HBO en a racheté les droits en 2015, les nouveaux épisodes étant diffusés en exclusivité sur la chaîne câblée avant d'être repris sur PBS.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus