16/10 11:59

EN DIRECT - Remaniement: Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur, indique que "pour ce gouvernement, la sécurité est un enjeu majeur"

11h55: Le point à la mi-journée

En quête d’un «second souffle», l’Elysée a procédé mardi au premier remaniement d’ampleur du quinquennat avec huit nouveaux membres, dont Christophe Castaner à l’Intérieur.

Ce remaniement intervient après une longue attente de 15 jours, un record, depuis la démission du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb le 2 octobre. Il est destiné à donner un nouvel élan à l’exécutif après un été et une rentrée chaotiques marqués par l’affaire Benalla et le départ de Nicolas Hulot.

C’est «une équipe renouvelée, dynamique, dotée d’un second souffle», a expliqué l’Elysée. Mais son «mandat politique reste le même» et elle «va inscrire son action dans la continuité de la politique menée par le gouvernement et du calendrier des réformes pour les mois à venir», a précisé la présidence.

Le gouvernement ainsi modifié comprend, outre le Premier ministre Edouard Philippe, 34 membres, dont 17 femmes, selon le principe de parité respecté. Ils se retrouveront mercredi pour le Conseil des ministres après la passation des pouvoirs. L’équipe compte 21 ministres dont un seul ministre d’État, François de Rugy (Transition écologique).

Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe ont «été extrêmement attentifs à ce que les équilibres femmes/hommes, hommes politiques/société civile, droite/gauche soient respectés» comme «aux origines» du quinquennat, a insisté l’Elysée.

Le principal changement est la nomination de Christophe Castaner, 52 ans, au ministère de l’Intérieur. Mais ce fidèle des fidèles du président, qui va quitter la tête de La République en Marche (LREM), perd le titre de ministre d’Etat et sera épaulé par un expert de la sécurité, Laurent Nuñez, l’actuel directeur de la DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure).

De plus, son ministère perd les collectivités territoriales, désormais dévolues à un grand ministère confié à Jacqueline Gourault, qui remplace Jacques Mézard. Cette ex-sénatrice Modem aura la charge de rétablir le lien avec les élus locaux qui «s’est abîmé par des incompréhensions durant les premiers mois du quinquennat», a expliqué l’Elysée.

Comme prévu, Françoise Nyssen quitte le ministère de la Culture, remplacée par Franck Riester, 44 ans, un ancien Les Républicains qui a créé son propre parti de centre-droit, Agir. Et Stéphane Travert laisse le portefeuille de l’Agriculture à Didier Guillaume, 59 ans, un ancien PS, fidèle de François Hollande puis de Manuel Valls.

Parmi les autres entrants figure Marc Fesneau, 47 ans, un proche de François Bayrou, au poste de ministre chargé des Relations avec le Parlement, à la place de M. Castaner. Par ailleurs, des redécoupages ministériels traduisent l’accent mis sur des objectifs prioritaires de l’exécutif. Ainsi le secrétariat à l’Egalité entre les femmes et les hommes de Marlène Schiappa est étendu à la lutte contre les discriminations tandis que Gabriel Attal, 29 ans, étoile montante de LREM, va épauler le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer pour mettre en place le Service national universel. De même, Christelle Dubos, autre députée LREM et ex-travailleuse sociale, est chargée de la stratégie de lutte contre la pauvreté au côté d’Agnès Buzyn.

 

11h10: Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur, se rend aujourd'hui au commissariat des Lilas, en Seine-Saint-Denis

10h55: La passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Christophe Castaner au ministère de l'Intérieur se déroule actuellement

Lors de son discours, le nouveau ministre de l'Intérieur a indiqué que "pour ce gouvernement, la sécurité est un enjeu majeur". A l'Intérieur, Christophe Castaner promet une énergie "chaque jour, 24 heures sur 24, sans repos, sans perte de temps"

10h15: La première passation de pouvoir a lieu actuellement depuis le ministère des relations avec le Parlement entre Christophe Castaner, nouveau ministre de l'Intérieur, et Marc Fesneau, ministre auprès du Premier Ministre, chargé des Relations avec le Parlement 

.

.

09h52: Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, s'est exprimée sur son compte Twitter

09h31: Le Président de la République réunira le Conseil des Ministres, avec l’ensemble des membres du Gouvernement, ce mercredi 17 octobre 2018, à 10 heures.

09h30: Voici le gouvernement annoncé à l'instant par l'Elysée

Sur proposition du Premier ministre, le Président de la République a mis fin aux fonctions de :

Monsieur Jacques MÉZARD, ministre de la Cohésion des territoires ;

Madame Françoise NYSSEN, ministre de la Culture ;

Monsieur Stéphane TRAVERT, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ;

Madame Delphine GÉNY-STEPHANN, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances.

Il a nommé :

Monsieur Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse ;

Monsieur Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur ;

Madame Jacqueline GOURAULT, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales ;

Monsieur Franck RIESTER, ministre de la Culture ;

Monsieur Didier GUILLAUME, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ;

Monsieur Marc FESNEAU, ministre auprès du Premier Ministre, chargé des Relations avec le Parlement ;

Monsieur Sébastien LECORNU, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, chargé des collectivités territoriales ;

Monsieur Julien DENORMANDIE, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, chargé de la ville et du logement ;

Madame Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations ;

Madame Emmanuelle WARGON, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire ;

Madame Christelle DUBOS, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé ;

Monsieur Mounir MAHJOUBI, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances et du ministre de l’action et des comptes publics

Madame Agnès PANNIER-RUNACHER, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances ;

Monsieur Gabriel ATTAL, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse ;

Monsieur Laurent NUNEZ, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur.

07h49: Tout ça pour ça... Selon Europe 1, la nouvelle équipe sera dévoilée entre 9h et 9h30. 

Christophe Castaner, proche du chef de de l’Etat, devient ministre de l’Intérieur en remplacement Gérard Collomb. Il va être épaulé par Laurent Nunez, l’actuel patron des services de renseignement intérieur, qui a déjà travaillé avec Manuel Valls.

Autre arrivée attendue, celle de Didier Guillaume à l’Agriculture. L’ancien patron des sénateurs PS va succéder à Stéphane Travert, qui quitterait le gouvernement.

Le président du groupe MoDem à l’Assemblée, Marc Fesneau, devrait être chargé des Relations avec le Parlement en remplacement de Christophe Castaner.

Jacqueline Gourault, actuel secrétaire d’Etat, deviendrait ministre en charge des Territoires Elle sera secondée par deux anciens secrétaires d’Etat, promus ministres auprès d’elle : Sébastien Lecornu et Julien Denormandie.

06h12: La nouvelle équipe ministérielle devait initialement être connue lundi, selon plusieurs sources gouvernementales, mais les inondations qui ont endeuillé l'Aude ont conduit le Premier ministre Édouard Philippe à se rendre sur place, et à reporter d'au moins une journée toute annonce.

Elle est désormais attendue dans la matinée, avant les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, prévues à 15H00.

Le remaniement doit mettre fin à une période de flottement, déclenchée par la démission fracassante, le 2 octobre, du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, suivant de peu celle d'un autre pilier du gouvernement, Nicolas Hulot.

D'abord pressentie a minima, la refonte de l'équipe gouvernementale a gagné en profondeur au fil des jours.

"Il y aura des entrants, des sortants, certains changeront de job à l'intérieur du gouvernement" avec aussi de possibles "changements de périmètre" et "redécoupages de portefeuilles", a indiqué mercredi l'Élysée.

Si l'exécutif a récusé toute tension entre le président de la République, soucieux de promouvoir ses fidèles, et le Premier ministre, non membre de La République en marche et qui pousse des familiers du centre droit juppéiste dont il est issu, les entourages des deux hommes ont néanmoins reconnu "des discussions" entre eux.

Un temps évoquée, l'hypothèse d'une démission du gouvernement et d'un nouveau discours de politique générale d'Edouard Philippe devant l'Assemblée a été écartée en début de semaine dernière.

Et l'annonce du remaniement reportée sans explication.

Lundi, la députée LREM Amélie de Montchalin a concédé l'existence d'"une période de flottement relatif". Mais, a juré cette proche du Premier ministre, la nouvelle équipe sera "100% à sa tâche, 100% dédiée aux Français".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Wouhpinaise
16/octobre/2018 - 17h32
robert75xx a écrit :

ah il pensait tellement bien aux français , c'est qu on a tous perdu 50 euros par mois  pour ceux qui étaient à 39h  , sauf que toi nina83 comme ta jamais bosser de ta vie ou tu es peux être une fonctionnaire ce qui revient au même , tu ne connais rien , donc apprend à ne pas l'ouvrir et arrête de te regarder le nombril  

Commentaire qui va ravir le personnel hospitalier, celui des maisons de retraite, les policiers, les gendarmes, les pompiers professionnels... smiley

Portrait de Marine-One
16/octobre/2018 - 15h55

Castanier il fallait l'envoyer dans l'Aude avec son petit baigneur et son kayak tout terrain amphibie. Quoi. ? On va pas chipoter pour un i en plus ou en moins!

A part ça redite du ministère avec le couple Pasqua Pandraud.  Le politique et le technicien.

Portrait de BILOU T
16/octobre/2018 - 15h14

Castaner il va exploser de suffisance !

Portrait de jeffcostello67
16/octobre/2018 - 15h05
Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur, indique que "pour ce gouvernement, la sécurité est un enjeu majeur"

Assurément, le coffre de Benalla sera bien gardé !

Portrait de Blablabus
16/octobre/2018 - 13h09
Alala 1er a écrit :

On a du lourd. Castaner qui est arrivé tout seul a dissoudre totalement le PS de la région PACA à cause de sa nullité et de son arrogance.

Riester, énième courtisan arriviste, à tort étiqueté à droite, qui montre son vrai visage tel Darmanin, Le Maire et Philippe. 

Schiappa la pouf aux indignations à sens unique qui est reconduite au lieu d'être virée.

Bref le pays va pouvoir continuer à s'enfoncer tranquille, rien de neuf sur le changement climatique ni la fin des énergies fossiles. Dormez braves gens.

Malheureusement, vous avez tellement raison... Pauvre France...

Portrait de Mamie ninja
16/octobre/2018 - 13h01 - depuis l'application mobile

Un joueur de poker qui a partagé les tables de jeu des tripots avec le grand banditisme marseillais, Ministre de l'Intérieur.
Alors la, elle est bonne celle la !
C'est le progrès.

Portrait de Manchester1
16/octobre/2018 - 12h49

Les copains d'abord.....

Portrait de minou75
16/octobre/2018 - 12h45 - depuis l'application mobile

Ce nouveau gouvernement...c'est ÉNORME...Enfin la meilleure nouvelle pour la France depuis le retour au pouvoir du Général De Gaulle en 1958...Grandiose !!!

Portrait de Jse
16/octobre/2018 - 12h03

Et sur Benalla ils vont s'expliquer !!!! c'est soit disant en Octobre !

Portrait de minou75
16/octobre/2018 - 12h02 - depuis l'application mobile

François...Reviens vite !!!

Portrait de robert75xx
16/octobre/2018 - 11h55
seb2746 a écrit :

A peine arrivé, déploiement anti-parti politique direct... +800 policiers, +120 perquisitions des aides jusqu'à de simples citoyens "ayant participé un jour" au développement de Mélenchon.

C'est sur qu'en supprimant tout les parti politiques 1 par 1, ça ira mieux pour les prochaines élections.

Ca promet encore de bonne journée "sécuritaire".

Reste la grande question : vu qu'il a été un anti-Benalla, va t'il réglé définitivement ce problème ?

un anti benalla ?  ta fumé toute la moquette toi ?

Portrait de seb2746
16/octobre/2018 - 11h22

A peine arrivé, déploiement anti-parti politique direct... +800 policiers, +120 perquisitions des aides jusqu'à de simples citoyens "ayant participé un jour" au développement de Mélenchon.

C'est sur qu'en supprimant tout les parti politiques 1 par 1, ça ira mieux pour les prochaines élections.

Ca promet encore de bonne journée "sécuritaire".

Reste la grande question : vu qu'il a été un anti-Benalla, va t'il réglé définitivement ce problème ?

Portrait de Alala 1er
16/octobre/2018 - 11h21

On a du lourd. Castaner qui est arrivé tout seul a dissoudre totalement le PS de la région PACA à cause de sa nullité et de son arrogance.

Riester, énième courtisan arriviste, à tort étiqueté à droite, qui montre son vrai visage tel Darmanin, Le Maire et Philippe. 

Schiappa la pouf aux indignations à sens unique qui est reconduite au lieu d'être virée.

Bref le pays va pouvoir continuer à s'enfoncer tranquille, rien de neuf sur le changement climatique ni la fin des énergies fossiles. Dormez braves gens.

Portrait de mestoutou
16/octobre/2018 - 11h21

Pa de changement pour nous, par contre du changement pour le premier de notre ministre par rapport au nouveau ministre de l'intérieur, c'est-à-dire une surveillance dirigée par le président grace à son pote castaner!!!

VIVE LA FRANCE

Portrait de Voltaire.
16/octobre/2018 - 11h08

Tout ce temps pour en arriver là !!!!smiley

Portrait de angefabie80
16/octobre/2018 - 11h08 - depuis l'application mobile

normal qu'il mette son copain puisqu il a eu cinq refus il n avait plus de choix.
quand castaner parle de Macron on dirait qu il parle de l homme qu il m
et au moins Macron pourra bien le manipuler

Portrait de Linoïe
16/octobre/2018 - 10h44

Bon choix pour Castaner et Blanquer.

Portrait de radiopirate
16/octobre/2018 - 10h27
Jse a écrit :

Et ça va donner quoi ce nouveau gouvernement ! 

On va être moins malheureux

riche heureux intelligent même ! 

Portrait de djbaxter
16/octobre/2018 - 10h14

Franck Riester à la Culture, l'ancien rapporteur de la loi Hadopi 2... eh ben, on va manger des cailloux sur Internet, dans le caniveau de la République.

Portrait de Blablabus
16/octobre/2018 - 10h13

Castaner le joueur de castagnettes, beaucoup de bruit et peu de résultats....

Portrait de robert75xx
16/octobre/2018 - 09h58
nina83 a écrit :

C'était mieux avant ? avec le gros mou à scooter :D lui au moins il pensait aux français ! :crown:

ah il pensait tellement bien aux français , c'est qu on a tous perdu 50 euros par mois  pour ceux qui étaient à 39h  , sauf que toi nina83 comme ta jamais bosser de ta vie ou tu es peux être une fonctionnaire ce qui revient au même , tu ne connais rien , donc apprend à ne pas l'ouvrir et arrête de te regarder le nombril  

Portrait de Tchin.
16/octobre/2018 - 09h45

La montagne a accouché d'une souris

Portrait de Philou.2
16/octobre/2018 - 09h20

Lui ou un autre ça ne changera rien pour nous autres ? 

Portrait de Lucide
16/octobre/2018 - 09h06

Le carriériste va être content et jubiler si cette nouvelle est confirmée ! 

Je n'ai jamais pu avoir un quelconque ressenti positif pour ce personnage !!

Portrait de nina83
16/octobre/2018 - 08h46

C'était mieux avant ? avec le gros mou à scooter smiley lui au moins il pensait aux français ! smiley

Portrait de Nexus20
16/octobre/2018 - 08h42

cet arriviste qui a renié ces convictions socialistes. je me marre...

Portrait de jarod.26
16/octobre/2018 - 08h14
les français attendent ... ou pas
Portrait de Jse
16/octobre/2018 - 07h56

Et ça va donner quoi ce nouveau gouvernement ! 

On va être moins malheureux

Les plus vus