13/10 11:30

Accusé de viol par le jeune écrivain à succès, Edouard Louis, un homme renvoyé en correctionnel par le Parquet de Paris

En janvier 2016, Édouard Louis, lancé par son précédent livre (En finir avec Eddy Bellegueule) publie au Seuil un roman, Histoire de la violence, dans lequel il raconte avoir été violé en décembre 2012, sous la menace d'une arme, par un certain «Reda», rencontré la veille place de la République et avec lequel il avait passé la nuit.

Au matin, il lui aurait reproché d'avoir volé son téléphone portable, ce qui aurait mis l'homme en rage et déclenché son déchaînement de violence. Plainte est déposée au commissariat, sans effet pendant trois ans.

Estimant qu'on le reconnaît derrière le personnage de Reda décrit par l'écrivain dans son dernier livre Histoire de la violence, Riadh B., incarcéré,  soutient que sa présomption d'innocence est bafouée et qu'une atteinte intolérable à sa vie privée a été commise.

La première expertise médicale confirme la version d’Edouard Louis. La contre-expertise réclamée par la défense de Reda est plus contrastée. Surtout, en décembre 2016, l’avocate du mis en cause produit une conversation Facebook dans laquelle un homme qui se prétend proche de l’écrivain écrit que ce dernier a inventé les faits.

La magistrate a demandé de requalifier les accusations de viol en agression sexuelle

Le parquet de Paris a donc requis le renvoi en correctionnelle de Reda, le jeune homme accusé d’agression sexuelle par le romancier Edouard Louis.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Breizhdu22
13/octobre/2018 - 14h41

Pas trop capté l'histoire, donc c'est un mec écrivain qui drague et rencontre un mec avec qui il baise la nuit et qui re-baise le lendemain matin et qui finit par porter plaintes pour viol?

Les plus vus