11/10 14:33

Intempéries dans le Var: Une seconde victime a été retrouvée dans la voiture emportée par la mer - Plus de 300 pompiers, gendarmes et policiers mobilisés

14h28: Dans un communiqué, Edouard Philippe annonce que "plus de 300 sapeurs-pompiers, policiers et gendarmes sont mobilisés"."300 interventions ont été conduites entre la Corse et le Var", ajoute le Premier ministre et ministre de l'Intérieur, par intérim.

12h58: Le point à la mi-journée

Le corps d’une personne à bord de son véhicule emporté à la mer dans la nuit, a été retrouvé jeudi matin au large de Sainte-Maxime dans le Var, en proie à de violents orages et des inondations. Vers 10H15, la voiture était échouée, à moitié immergée dans les vagues et renversée sur le toit, à une quinzaine de mètres du littoral, ont pu constater des journalistes de l’AFP sur place.

Le préfecture du Var et la gendarmerie ont annoncé qu’un corps avait été retrouvé à bord, sans autre précision. «Un corps a été retrouvé dans le véhicule découvert à l’embouchure de la Garronnette», a précisé la préfecture dans un communiqué.

«Cinq voitures ont été emportées vers la mer et englouties par la crue de la Garronnette, la rivière entre Sainte-Maxime et Roquebrune, vers 22h00. Il est certain qu’il y aura un bilan humain, qu’on ne peut encore évaluer à cette heure», avait auparavant indiqué le préfet du Var. Plusieurs témoins avaient «vu au moins un conducteur dans ce véhicule, phares allumés», avait précisé Jean-Luc Videlaine, à l’AFP, avant la découverte du corps.

En vigilance orange depuis mercredi, le Var a été rétrogradé jeudi matin en vigilance jaune, touché désormais en milieu de matinée par une pluie fine.

Vers 10H30, les recherches pour localiser les autres voitures emportées se poursuivaient, avec le soutien d’hélicoptères du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée, diligentés sur zone.

Outre ces moyens aériens, des moyens nautiques ainsi que 140 sapeurs-pompiers sont engagés sur Sainte-Maxime et Roquebrune (Les Issambres) pour participer aux recherches.

11h40: Une seconde victime a été retrouvée dans la voiture emportée par la mer, selon France Bleu Provence. Ce corps a été découvert dans la même voiture que le premier, sur la plage de la Garonnette.

"Les deux victimes sont un homme et une femme", précisent nos confrères.

11h00: Vers 10H30, les recherches pour localiser les autres voitures emportées se poursuivaient, avec le soutien d’hélicoptères du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée, diligentés sur zone.

Outre ces moyens aériens, des moyens nautiques ainsi que 140 sapeurs-pompiers sont engagés sur Sainte-Maxime et Roquebrune (Les Issambres) pour participer aux recherches.

10h30: Le point sur la situation

Placé en vigilance orange mercredi, le Var a été rétrogradé ce matin en vigilance jaune, les pluies connaissant une accalmie. «Plusieurs témoins ont vu au moins un conducteur dans ce véhicule, phares allumés», a déclaré le préfet du Var, Jean-Luc Videlaine, à l’AFP, jeudi matin.

«Cinq voitures ont été emportées vers la mer et englouties par la crue de la Garronnette, la rivière entre Sainte-Maxime et Roquebrune-sur- Argens, vers 22h00. Il est certain qu’il y aura un bilan humain, qu’on ne peut encore évaluer à cette heure», a-t-il ajouté.

«Parmi ces cinq voitures, il est certain que l’une d’entre elles au moins était occupée, même si on ne sait pas par combien de personnes», a insisté M. Videlaine.

Vers 9H30, les recherches pour localiser ces voitures se poursuivaient, avec le soutien d’hélicoptères du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée, diligentés sur zone.

Outre ces moyens aériens, des moyens nautiques ainsi que 140 sapeurs-pompiers sont engagés sur Sainte-Maxime et Roquebrune (Les Issambres) pour participer aux recherches.

Vincent Morisse, maire de Sainte-Maxime, interrogé par l’AFP, a fait état également de dégâts matériels dans sa commune dans plusieurs secteurs où des cours d’eau ont débordé. Les crues des cours d’eau varois ont été provoquées par les fortes précipitations sur l’ensemble du Var qui était en vigilance orange pluie-orage depuis la mi-journée de mercredi. Près de 200 mm d’eau sont tombés localement, sur le massif voisin des Maures. Le secteur de l’Argens aval restait en vigilance orange crues inondations.

Au cours de la nuit, les pompiers du Var ont fait plus de 200 interventions au total, et 16 personnes ont été secourues.

De l’autre côté du golfe, la commune de Saint-Tropez elle aussi a été touchée par cet épisode pluvieux, et plusieurs rues étaient envahies par les eaux jeudi matin, comme en témoignent des images diffusées par des chaînes d’informations.

Jeudi matin, le préfet du Var recommandait d’éviter absolument les garages et parkings souterrains. Le réseau routier départemental est lui praticable. Les Alpes-Maritimes et la Corse sont toujours en vigilance orange pour les orages. Les Bouches-du-Rhône sont aussi repassées en vigilance jaune jeudi matin.

10h22: Météo France vient d'actualiser à l'instant sa carte de vigilance. Trois départements français sont toujours en alerte orange. Il s'agit du Var (inondations), Corse-du-Sud (orages, pluie-inondation) et Haute-Corse (orages, pluie-inondation).

10h13: Le corps d’une personne à bord de son véhicule emporté à la mer dans la nuit, a été retrouvé jeudi matin au large de Sainte-Maxime dans le Var, en proie à de violents orages et des inondations.

Vers 10H15, la voiture était échouée, à moitié immergée dans les vagues et renversée sur le toit, à une quinzaine de mètres du littoral, ont pu constater des journalistes de l’AFP sur place.

Le préfecture du Var et la gendarmerie ont annoncé qu’un corps avait été retrouvé à bord, sans autre précision. «Un corps a été retrouvé dans le véhicule découvert à l’embouchure de la Garronnette», a précisé la préfecture dans un communiqué.

«Cinq voitures ont été emportées vers la mer et englouties par la crue de la Garronnette, la rivière entre Sainte-Maxime et Roquebrune, vers 22h00. Il est certain qu’il y aura un bilan humain, qu’on ne peut encore évaluer à cette heure», avait auparavant indiqué le préfet du Var. Plusieurs témoins avaient «vu au moins un conducteur dans ce véhicule, phares allumés», avait précisé Jean-Luc Videlaine, à l’AFP, avant la découverte du corps.

07h06: Saint Tropez a également été touchée par les inondations. Les rues du village sont sous l'eau

07h01: Dans le secteur de la Garonnette, à la limite de Sainte-Maxime et Roquebrune, où au moins cinq véhicules ont été vus emportés en mer, dont un phares allumés, un conducteur à l'intérieur.

Sur RTL, le préfet du Var Jean-Luc Videlaine indique qu'il "est donc certain qu'il y aura un bilan humain défavorable" dans la journée, "mais on ne peut, à cette heure, évaluer ce bilan", dit-il.

Pour le moment, les recherches n'ont pas permis de localiser ce véhicule et son conducteur.

Des recherches "avec plusieurs moyens nautiques et aériens" ont été lancées, appuyées notamment par plus de cent sapeurs-pompiers, "mais l'état de la mer et le fait qu'on était la nuit ne les rendaient pas possible, indique le préfet.

Elles ont donc été interrompues, elles vont reprendre ce matin", précise-t-il. Jusqu'à 3 heures ce jeudi, les sapeurs-pompiers avaient réalisé 202 interventions dont 150 reconnaissances et porté secours à 16 personnes, sur l’ensemble du Var.

06h54: Le préfet conseille de limiter les déplacements nocturnes et d'éviter de se rendre dans les sous-sol et garages souterrains afin de ne pas se mettre en danger. Ce jeudi matin, le Var, les Alpes-Maritimes et la Corse sont toujours en vigilance orange.

06h28: Une personne est portée disparue.

Les recherches doivent reprendre au lever du jour. 210 millimètres d'eau sont tombés à Sainte-Maxime, dans le Var, dans la nuit de mercredi à jeudi. L'équivalent de deux mois de pluie. En conséquence, les cours d’eau ont débordé, des véhicules ont été emportés et une personne est portée disparue.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pierjack
12/octobre/2018 - 08h20

une des victimes est une élue de Gardanne.

Portrait de tobian
11/octobre/2018 - 09h29

    "il est donc certain qu'il y aura un bilan humain défavorable"

Pourquoi dire simplement "des victimes" quand on peut faire compliqué?

Les plus vus