10/10 13:53

Gouvernement: L'Elysée confirme que le remaniement concernera plusieurs ministres - Emmanuel Macron "assume totalement de prendre le temps"

13h41: Lors du traditionnel point presse à la suite du Conseil des ministres, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, s'est exprimé

"Il y a les spéculations et il y a la réalité simple", a-t-il précisé en indiquant "[qu']il y a un gouvernement qui travaille".

"Il n'y a pas de contestation de la ligne au sein du gouvernement. Ceux qui ont fait le choix de partir l'ont fait pour des raisons personnelles", a continué Benjamin Griveaux en ajoutant qu'Emmanuel Macron "assume totalement de prendre le temps"

12h28: Le remaniement gouvernemental attendu depuis une semaine concernera plusieurs ministères, a confirmé aujourd'hui l'Elysée.

"Il y aura des entrants, des sortants, certains changeront de job à l'intérieur du gouvernement" avec aussi de possibles "changements de périmètre" et "redécoupages de portefeuilles", a indiqué l'Élysée, précisant que l'annonce pourrait même "peut-être" avoir lieu après le week-end.

09h09: Ce que l'on sait

Le remaniement du gouvernement reporté à samedi, au plus tôt: il «n’aura pas lieu avant le départ du président de la République en Arménie ni tant qu’il sera à Erevan» d’où il revient vendredi soir, a annoncé mercredi l’Élysée.

Emmanuel Macron «souhaite prendre tout le temps nécessaire, dans le calme, le professionnalisme et le respect des personnes, à la composition d’une équipe cohérente et de qualité au service des Français», ajoute la présidence.

«Cette équipe doit correspondre aux équilibres sur lesquels il s’est engagé afin de poursuivre la mise en œuvre de la feuille de route fixée le 9 juillet devant le Congrès. Il souhaite aussi respecter le temps des vérifications légales», précise l’Élysée.

L’ensemble du monde politique s’attendait pourtant à ce que le président de la République et le Premier ministre Édouard Philippe annoncent leurs choix avant ce mercredi, afin qu’un nouveau gouvernement soit en ordre de marche pour le conseil des ministres du jour.

D’autant plus que le président de la République s’envole mercredi après-midi pour trois jours en Arménie et qu’il semblait improbable d’annoncer un nouveau gouvernement en son absence.

Le porte-parole Benjamin Griveaux avait lui assuré la semaine dernière que le remplacement de M. Collomb, qui a démissionné mardi, serait une question de jours. Mais depuis, l’incertitude règne tant sur l’ampleur du remaniement, sur le nom des entrants et des sortants et son impact sur la politique du quinquennat -- alors qu’Emmanuel Macron a lui parlé d’une «péripétie».

D’intenses tractations sont en cours depuis des jours entre le président et son Premier ministre qui s’est encore rendu longuement à l’Élysée mardi.

«Il faut croire» qu’Emmanuel Macron ne procèdera pas à un remaniement de vaste ampleur, a déclaré mercredi matin le président de l’Assemblée Richard Ferrand, proche du chef de l’État et qui plaidait jusqu’ici pour un vaste changement avec une déclaration de politique générale du Premier ministre devant l’Assemblée.

09h00: Pas de remaniement avant le retour d'Emmanuel Macron d'Arménie, c'est à dire vendredi, selon Europe 1

De sources concordantes, le choix du prochain ministre de l'Intérieur s'avère plus compliqué que prévu, faute de candidats disposant du profil recherché par Matignon et l'Elysée... et prêts à accepter le poste.

Selon RTL, Edouard Philippe et Emmanuel Macron auraient ainsi "essuyé au moins cinq refus" d'entrer au gouvernement.

En attendant, Edouard Philippe, qui assure l'intérim place Beauvau, a participé mardi soir à une patrouille dans Paris  avec la Brigade anti-criminalité (BAC), s'attachant à démontrer, comme l'a dit Matignon, que "les rênes du ministère sont tenues et la vigilance ne baisse pas."

08h28: L'Elysée affirme qu'il n'y aura pas de remaniement avant le Conseil des Ministres de ce matin

Tous les ministres actuels sont convoqués, à 10 heures, à l'Elysée, pour un Conseil des ministres consacré notamment au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019. Un compte-rendu à la presse sera ensuite animé par le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

.

Mardi 9 Octobre

.

19h14: Le remaniement se fera sans démission de l'ensemble du gouvernement, annonce l'Elysée.

17h57: Mathieu Klein, proche de Martine Aubry et ex-porte-parole de Manuel Valls lors de la primaire de 2017, annonce avoir refusé un poste de ministre. L'Est Républicain rapporte qu'il a "invoqué son choix de privilégier ses mandats locaux. Le président du Conseil départemental 54 est aussi conseiller municipal d’opposition à Nancy. Il envisage d’ailleurs de conduire une liste contre Laurent Hénart, actuel maire (radical) de la cité ducale aux prochaines élections municipales prévues en 2020".

15h43: « Il n'y a dans la majorité et dans le gouvernement aucune fébrilité », a assuré Edouard Philippe lors de la séance des questions d'actualité au gouvernement à l'Assemblée. Et d'ajouter: "Nous ne transigerons en rien sur les engagements qui ont été pris par le président de la République ! Les Français constatent d’ores et déjà que, sur le second semestre 2018, ils vont bénéficier d’une augmentation du pouvoir d’achat".

15h09: Les questions au gouvernement ont commencé à l'Assemblée, en présence du Premier ministre Edouard Philippe.

14h58: Selon les informations de Franceinfo, "Marc Fesneau, le chef de file du parti à l'Assemblée, est pressenti pour l'Agriculture, la Cohésion des territoires ou les Relations avec le Parlement. Un ou deux députés devraient par ailleurs faire leur entrée au gouvernement", peut-on lire.

14h40: Mathieu Klein, proche de Manuel Valls, a été approché pour faire partie du prochain gouvernement, affirme BFMTV

13h22: Emmanuel Macron est sur le perron de l'Elysée pour accueillir le président de l’Ouzbékistan, Shavkat Mirzioïev

12h51: Le Premier ministre sera bien présent à la séance des questions au gouvernement, cet après-midi, à l'Assemblée nationale, selon Matignon.

12h45: Selon Dominique Tenza, journaliste politique chez RTL, "l'Élysée et Matignon ne sont pas prêts. il reste des détails à régler et des arbitrages à faire. C'était l'objet de ce long petit-déjeuner ce matin et visiblement le casting n'est pas au point". 

Un conseiller du président a également indiqué au journaliste : "Vous risquez bien d'attendre quelques heures". À un de ses proches qui lui demandait quand le nouveau gouvernement sera dévoilé, le chef de l'État a répondu : "Quand je serais prêt", peut-on lire.

12h10: Le premier ministre Édouard Philippe n'a pas présenté sa démission et celle de son gouvernement lors de son entrevue d'1H30 ce matin avec le président Emmanuel Macron à l'Élysée, a indiqué une source gouvernementale à l'AFP.

Les questions au gouvernement sont maintenues comme prévu à 15H00, a précisé cette source, qui n'a toutefois pas pu dire si l'hypothèse d'une démission du gouvernement était abandonnée ou simplement retardée en vue du remaniement préparé depuis plusieurs jours par le chef de l'État et son premier ministre.

12h01: Selon L'Obs, Bruno Julliard, l'ex-adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, ne fera pas partie du nouveau gouvernement. "La question ne s'est pas posée, ni pour moi, ni pour l'Elysée", a-t-il confié à nos confrères en précisant que "les seuls DRH qu'[il] rencontre sont dans le privé".

11h57: Le Premier ministre n'a pas présenté sa démission ce matin après sa rencontre avec Emmanuel Macron, selon LCI. Nos confrères précisent que les traditionnelles Questions au gouvernement sont maintenues cet après-midi.

10h28: Après s'être entretenu pendant près de deux heures avec Emmanuel Macron, le Premier ministre Edouard Philippe vient de quitter l'Elysée. Il a pris la direction de Matignon.

10h08: Des surprises ne sont pas exclues, Emmanuel Macron n'aimant pas se laisser forcer la main par les commentateurs, selon un proche.

Le processus est ralenti par les vérifications de la situation fiscale des candidats menées par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), chargée aussi de débusquer d'éventuels conflits d'intérêts.

Au-delà du casting, les opposants de droite comme de gauche réclament surtout un changement de politique la part du président.

10h00: Depuis une semaine, le Premier ministre assume l'intérim à l'Intérieur, ce qui l'a obligé à un aller-retour lundi soir à Lyon pour présider le dîner de travail des ministres de l'Intérieur des six plus grands pays de l'UE.

Pour remplacer Gérard Collomb, l'exécutif pourrait être tenté de faire confiance à un expert, sur le modèle de Jean-Michel Blanquer à l'Éducation. Ont été cités les noms du procureur de Paris François Molins - visage connu des Français depuis les attentats de 2015 -, de la directrice de la PJ Mireille Ballestrazzi, de Jean Castex, un haut fonctionnaire qui a servi Nicolas Sarkozy à l'Élysée, ou de l'ancien patron de la police nationale Frédéric Péchenard.

Parmi les politiques, sont évoqués les noms de Christophe Castaner, Jean-Yves Le Drian ou Gérald Darmanin.

Parmi les sortants possibles, figurent Françoise Nyssen (Culture), Jacques Mézard (Cohésion des Territoires) ou Stéphane Travert (Agriculture).

Emmanuel Macron et Édouard Philippe pourraient redessiner les contours de certains ministères, en particulier pour créer un ministère des Territoires sur fond de tensions avec les collectivités.

L'exercice est rendu délicat par la volonté de l'exécutif de maintenir l'identité du "macronisme" reposant sur l'équilibre femmes/hommes, société civile/partis, droite/gauche au sein du gouvernement.

Les centristes du MoDem pourraient récupérer quelques portefeuilles, comme Marc Fesneau, leur chef de file à l'Assemblée, pressenti pour l'agriculture, la Cohésion des territoires ou les relations avec le Parlement.

09h38: Invité ce matin de France Inter, Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat au numérique, indique ne pas avoir d'information sur le prochain gouvernement, car "seuls le président de la République et le Premier ministre" ont toutes les informations.

09h31: «Le sketch dure longtemps», a ironisé Éric Woerth. Mais pour le député LR, «le problème n’est pas tellement le gouvernement, c’est le président lui-même que les Français jugent», ses «postures», son «comportement».

09h02: Le Premier ministre est arrivé mardi matin à l’Élysée, signe que le remaniement est imminent. La nouvelle équipe devrait donc être en place mercredi pour le Conseil des ministres. Emmanuel Macron doit ensuite quitter Paris pour une visite en Arménie jusqu’à vendredi.

08h40: La ministre de la Justice Nicole Belloubet indique sur RTL que le remaniement devrait probablement avoir lieu «dans la journée. ».  "Je suis sûre que nous aurons un ministre de l'Intérieur dans les heures qui viennent.", a-t-elle déclaré. Avant de poursuivre: « Ce que je peux confirmer, c’est qu’on ne m’a pas proposé l’intérieur, je suis très bien à la justice et si le Président et le Premier ministre le souhaitent j’aimerais bien y rester. ». « À titre personnel, je souhaite rester si le Président et le Premier ministre le souhaitent, ça sera parfait. », a-t-elle ajouté.

08h35: Entretenant le flou sur l'ampleur du remaniement une semaine après la démission de Gérard Collomb, Emmanuel Macron et Edouard Philippe doivent dévoiler aujourd'hui un nouveau gouvernement avec lequel ils espèrent tourner la page d'une rentrée calamiteuse.

A priori, le remaniement est attendu d'ici la fin de journée, à la veille du Conseil des ministres. Le chef de l'Etat Emmanuel Macron doit ensuite quitter Paris pour une visite en Arménie jusqu'à vendredi.

Scenario évoqué par plusieurs sources concordantes : démission en bloc mardi matin du gouvernement d'Edouard Philippe auquel Emmanuel Macron confie immédiatement la tâche de former un nouveau gouvernement, annoncé quelques heures plus tard. Mais il n'est pas exclu qu'il ne soit dévoilé que mercredi.

Edouard Philippe doit faire un discours de politique générale devant les députés mercredi après-midi, soumis à un vote de confiance acquis d'avance, le parti présidentiel étant majoritaire, selon ces sources.

Ce remaniement a été imposé à l'exécutif par la démission soudaine, le 2 octobre, du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, décidé à quitter Paris pour retrouver son fauteuil de maire de Lyon, après plusieurs désaccords sur l'immigration ou encore l'affaire Benalla.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Voltaire.
11/octobre/2018 - 08h56

Là où il faut bien reconnaître que  Jupiteux est très fort c’est dans l’art de nous faire prendre des vessies pour des lanternes ‘.... il se déclare maintenant le maître des agendas . Non Non ce n’est pas que l’on ne trouve personne pour rejoindre cette équipe de bastringues , ce délai supplémentaire est voulu ..... ma petite nièce dirait mon œil et les amerlos my foot !!!

Portrait de Marine-One
10/octobre/2018 - 18h19
Wouhpinaise a écrit :

Toujours rien ? La ponte est longue...

Normal ,c'est l'accouchement d'une montagne!!

Hâte de voir la tronche de ......la souris !!

Portrait de Marine-One
10/octobre/2018 - 18h18
Supertomate a écrit :

Oh mon dieu ! Elle tient encore ? :bigsmile:

smiley Oui elle est arrimée au mur avec de bonnes chevilles !! smiley

Portrait de Wouhpinaise
10/octobre/2018 - 18h15

Toujours rien ? La ponte est longue...

Portrait de Supertomate
10/octobre/2018 - 18h01
Marine-One a écrit :

Pas tous, j'ai acheté pour 120 euros une bibliothèque en trois parties.J'ai pu y loger plus de 500 livres ..Bon faut les monter ...:bigsmile:

Oh mon dieu ! Elle tient encore ? smiley

Portrait de Marine-One
10/octobre/2018 - 17h46
Supertomate a écrit :

Les meubles IKEA, c'est affreux et en plus,c'est cher :bigsmile:

Pas tous, j'ai acheté pour 120 euros une bibliothèque en trois parties.J'ai pu y loger plus de 500 livres ..Bon faut les monter ...smiley

Portrait de Supertomate
10/octobre/2018 - 17h39
MikaHh2307 a écrit :

bref un gouvernement ikéa avec leurs meubles aux noms impronomçables!:bigsmile:

Les meubles IKEA, c'est affreux et en plus,c'est cher smiley

Portrait de Marine-One
10/octobre/2018 - 16h08

Pour un tel remaniement ,c'est pas un premier ministre qu'il faut consulter. Il faut appeler un rebouteux.Les articulations partent dans tous les sens. La colonne vertébrale en a pris un coup,la synovie a coulé partout.  Ou alors un voyage à Lourdes avec cierges et processions à la grotte!

Portrait de Jse
10/octobre/2018 - 14h07

Quand le gouvernement va être en place j'espère que Macron va s'expliquer sur l'affaire Benalla 

IL  a promis qu'il viendrait s'expliquer devant les Français en Octobre !!!!

 

Portrait de Jse
10/octobre/2018 - 14h03

Macron veut Castaner  son ami très proche

Le Premier ministre ne veut pas ! 

Castaner menace  de démissionner !!! ..........................;;;

 

Portrait de Blablabus
10/octobre/2018 - 13h55
aucune importance a écrit :

Commence par cesser de digresser.

Lorsque tu réussiras à cesser de te ridiculiser avec tes élucubrations, tu pourras commencer à comparer les mensonges qu'ils t'ont prophylaxié avec la réalité.

Et là...

Là...

Il n'y a rien de plus jouissif que de voir le regard d'un badavbeauf fachonazeleux s'éclairer, lorsqu'il comprend enfin qui et comment se sont foutus de saggle.

Je crois que les red les plus véhéments sont d'anciens skin, leurs motivations à ne plus se laisser manipuler sont quasi inébranlables et c'est juste beau à voir.

 Ah oui, sinon, accessoirement, achète un Bescherelle et active la correction heurtegrafique de ton navigateur.

Il est plus facile de passer pour un idiot lorsque on ne l'est pas que l'inverse, et tu as une marge de progression ahurissante avant de pouvoir imaginer faire autre chose que déblatérer des sornettes en écriture automatoc...

Pathérique

BHL sors de ce corps ! 

Portrait de pierjack
10/octobre/2018 - 12h41

Nyssen avec ses casseroles va surement partir.le problème pour macron et philippe est de se débarrasser des incompétents.mais ,ils le sont tous.

Portrait de Blablabus
10/octobre/2018 - 12h10
onebob a écrit :

ben au moins j ,ai un cerveau un moment de la vie , toi jamais !!! bim!!!! mes  certitudes sont aussi pathetiques que les tiennent !!!! bim !!!! c est tout pour le moment :bigsmile:

Wouah ! Commentaire d'une grande clarté et d'une profonde intelligence ! Alors ce matin on a mis son pseudo cerveau dans le formol ? 

Portrait de mestoutou
10/octobre/2018 - 11h49

Nous pouvons penser que monsieur Jacob a raison (assemblée nationale hier), c'est bien le foutoir chez les REM malgré les certitudes sous les applaudissements très nourris des moutons de Panurge du premier des ministres de l'incompétence généralisée !

Portrait de Blablabus
10/octobre/2018 - 11h04
onebob a écrit :

le maitre des horloges!!!! il a raison , les medias remaniement , remaniement ,remaniement aujourd hui,  c est macron et philippe qui s occupent de ca  pas les medias.. pareil pour le ministre d ee linterieure , il va y avoir un nouveau...bim contre pieds philippe interim...

Je connais désormais votre syndrome : celui de l'éponge de mer. Quand elle s'accroche enfin à un rocher, elle se débarrasse de son cerveau devenu inutile. Vous, vous accrochez à vos certitudes pathétiques et bien sûr je vous laisse conclure (si vous le pouvez vu que vous avez fait comme l'éponge de mer)smiley

Portrait de Jse
10/octobre/2018 - 10h51

Vu la situation actuelle : ça doit être difficile de trouver des remplaçants !

Que va devenir la France !

 

 

Portrait de MikaHh2307
10/octobre/2018 - 09h28
Supertomate a écrit :

C'est le triste résultat d'un parti qui n'a que 2 voir 3 ans d'existence,  personne d'assez "costaud" et fédérateur ou de charismatique pour prendre la place 

Il a rassemblé tout et n'importe qui pour faire un parti qui m'a semblé fait à  la va-vite

C'est comme un meuble fait de bric et de broc, il ne tiendra pas longtemps

Beaucoup trop d'arrivistes inexpérimentés  dans ce parti 

ou un patchwork! Mais bon, faut reconnaitre que les autres candidats en face en 2017, n'avaient pas mieux comme programmes, soit utopistes, pour les uns, trops de permissivités pour les autres ou un retour en arrière pour certains!

Portrait de Voltaire.
10/octobre/2018 - 09h27

Quel vaudeville ridicule  ! Le maître des horloges ne maîtrise plus rien .... 

Portrait de MikaHh2307
10/octobre/2018 - 09h24
Supertomate a écrit :

C'est le triste résultat d'un parti qui n'a que 2 voir 3 ans d'existence,  personne d'assez "costaud" et fédérateur ou de charismatique pour prendre la place 

Il a rassemblé tout et n'importe qui pour faire un parti qui m'a semblé fait à  la va-vite

C'est comme un meuble fait de bric et de broc, il ne tiendra pas longtemps

Beaucoup trop d'arrivistes inexpérimentés  dans ce parti 

bref un gouvernement ikéa avec leurs meubles aux noms impronomçables!smiley

Portrait de Supertomate
10/octobre/2018 - 07h23
aucune importance a écrit :

C'est plus compliqué que cela.

Comme je l'explique plus bas dans les commentaires, avant les stupidités du facho, la futur carte de France va totalement changer toutes les donnes.

En gros, les centres d'intérêts et de pouvoir ne seront plus du tout centralisés sur Paname, mais mis en concurrence entre les grandes régions.

Du coup, tous ceux qui pourraient apporter la moindre légitimité au ni-ni-de-roitschild ne peuvent que ' reculer ' et essayer de se placer ( sans jeu de mot, quoique... ) en local.

Et il peut difficilement mettre un lampiste au ministère de l'intérieur.

" en direct de FTVi :  et c'est le jeune mais talentueux et prometteur chef d'entreprise... de startup... auto-entrepreneur dont je n'ai pas encore le nom qui vient d'être nommé Mint ! "

T'imagines le boxon ?

Mais pas de doute, il reste encore assez d'arrivistes pour venir lécher les pompes...

Le de-rugy doit regretter amèrement d'avoir sauté trop vite sur la " transition écoologique ", lol

Je l'imagine d'ici en train de se fouetter au sang tout en récitant " mais pourquoi j'ai pas attendu que le Mint démissionne "

J-V.P ?

Même pas en rêve, après ses ' dé-boires ' judiciaires, il n'est plus ' bankable '...

Un retour des soldats de la ' droite ' ?

Nan, il y a déjà l'ex-bras droit du jupé comme premier ministre, le veauquié ne peut en aucune manière et aucun des ' jeunots ' ne fera l'affaire.

Nan nan, il est dans le demere grave, le ni-ni-de-roitschild...

Surtout qu'il doit filer des ' gages ' à l'électorat de ' droite ' avant les européennes, chose que le collombin a juste dû se refuser de faire...

Ca va être cocasse, ces européennes...

  

C'est le triste résultat d'un parti qui n'a que 2 voir 3 ans d'existence,  personne d'assez "costaud" et fédérateur ou de charismatique pour prendre la place 

Il a rassemblé tout et n'importe qui pour faire un parti qui m'a semblé fait à  la va-vite

C'est comme un meuble fait de bric et de broc, il ne tiendra pas longtemps

Beaucoup trop d'arrivistes inexpérimentés  dans ce parti 

Portrait de MikaHh2307
10/octobre/2018 - 06h57

C'est du cinéma, tout çà! hormis au ministère de l'intérieur, les autres ministères garderont les mêmes ministres actuels! quel suspens insoutenable!smiley

Portrait de Philou.2
9/octobre/2018 - 21h16

De toute façon que ce soit Pierre Paul ou Jacques ça ne changera rien pour nous citoyen français ! C'est en interne que ça se passe...

Portrait de Supertomate
9/octobre/2018 - 20h11

Ce gouvernement ressemble au cirque Pinder 

C'est un énorme  foutoir indescriptible et ne sont même pas capable d'être d'accord sur la nomination des ministres

Ce gouvernement est pathétique, y en a pas un pour racheter l'autre 

 

 

 

 

Portrait de A.Thomas
9/octobre/2018 - 19h05
Gizeh a écrit :

@ "aucune importance". 

Le fédéralisme marche très bien en Allemagne. Les routes sont en très bon état, le écoles vont très bien et les résultats sont meilleurs qu'en France, le service public marche mieux avec moins de monde, Les hôpitaux aussi marche très bien et le personnel soignant et de même qualité qu'en France. On peut dire de même de la Suisse qui a en plus des lands une votation qui donne plus de démocratie qu'en France. 

Votre vision à la Chavez me désole.  

Les routes en très bon état! J'habite tout près de Strasbourg et me rend fréquemment en Allemagne . C'est une catastrophe à moins de rouler en tracteur...je parle du réseau secondaire pas des autoroutes. L'Allemagne a beau compter parmi les pays européens les plus prospères, ses infrastructures sont aujourd'hui en piteux état, pointe l'hebdomadaire allemand Der Spiegel dans une longue enquête sur l'état des réseaux de transports allemands publiée dans son édition papier datée du 8 octobre 2016 (disponible ici en version payante). Selon un rapport qui vient d'être remis par une commission d'experts mandatée par le ministère allemand de l'Économie, les infrastructures du pays se détériorent plus vite qu'elles ne sont réparées. Quelques exemples: - Près de 2.500 ponts routiers sont aujourd'hui classés comme «insuffisants» et ne peuvent par conséquent être empruntés que de manière restreinte par les automobilistes. Parmi eux le pont Schierstein, situé sur l'autoroute qui relie Wiesbaden à Mayence: promu à la destruction selon un rapport commandé il y a 10 ans par le ministère allemand des Transports, en raison d'un risque de «violente rupture sans signe annonciateur», celui-ci est toujours debout, et traversé quotidiennement par 80.000 véhicules, sur une seule voie de circulation. - Le réseau autoroutier allemand, dont l'accès est gratuit, est particulièrement détérioré dans le land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest). En 2015, selon l'association d'automobilistes allemands ADAC, les conducteurs de la région ont passé 323.000 kilomètres dans les bouchons, en grande partie à cause des travaux menés sporadiquement sur les voies. source slate. fr qui reprend Der Spiegel...
Portrait de peukeu
9/octobre/2018 - 18h13

Toujours pas de fumée blanche?

Portrait de minou75
9/octobre/2018 - 17h37 - depuis l'application mobile

Cette attente devient insupportable...!!!

Portrait de Philou.2
9/octobre/2018 - 17h22

Le mieux à faire serait de mettre des noms sur des papier lequels on replie et on les met dans un chapeau et une main innocente ( exemple P balkany) pioche dans celui-ci.... de toute façon le résultat sera le même smiley

Portrait de nicballon
9/octobre/2018 - 16h04

"Il n'y a dans la majorité et dans le gouvernement aucune fébrilité" ...

Oui oui, mais c'est bien sur !! smiley

Portrait de Marie 3903
9/octobre/2018 - 15h27

Radio tam-tam, elle dit quoi, pour les nouveaux ministres?

Portrait de Marie 3903
9/octobre/2018 - 13h16

Messieurs les journalistes, il faut arrêter de regarder dans votre boule de cristal.

Les plus vus