25/09 19:35

Manuel Valls, natif de Barcelone, a officialisé ce soir sa candidature à la mairie de Barcelone, la capitale catalane.

Manuel Valls, Premier ministre de François Hollande, se lance dans la bataille municipale de Barcelone. Il l’a annoncé ce mardi au centre de culture contemporaine de Barcelone. "Je veux être le prochain maire de Barcelone", a-t-il affirmé en catalan et en castillan.

Le suspens était quasi nul depuis vendredi matin et la publication sur son compte twitter d’une photo où l’on voyait ses chaussures sur les Ramblas de Barcelone. En légende, un seul mot : Barcelona. Le nom de la ville qui l’a vu naître et qu’il veut conquérir et où il reconstruit sa vie depuis plusieurs mois.

Les appels à la démission de l’ancien socialiste se sont ainsi multipliés ces derniers jours. Pour Farida Amrani (La France insoumise), rivale de M. Valls aux élections législatives de 2017, « cela fait depuis avril qu’il réfléchit à sa candidature à Barcelone. Cette situation n’a que trop duré. C’est une situation intenable ».

Le ton est le même du côté de la cheffe de file des députés socialistes à l’Assemblée nationale, Valérie Rabault : « On ne peut pas être élu de la République française et en même temps mener une campagne à Barcelone. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Seaskua...
26/septembre/2018 - 14h36
Catalan a écrit :

C'est drole vous prétendez maîtriser mieux le sujet que les autorités espagnoles compétentes. Bravo à vous. Je m'incline  Valls se présente donc à Barcelone, les autorités espagnoles disent que c'est légal, pas vous. Mais c'est sans nul doute vous qui avez raison . le candidat municipal ne doit pas nécessairement avoir la nationalité du pays dans lequel il se présente pour un siège au conseil municipal, il n’a qu’à convaincre les électeurs et réussir à vaincre les rivaux qui se présentent pendant la campagne électorale»

Les autorités espagnoles font de la politique et c'est plutôt sympathique de voir un enfant du pays, ancien 1er Ministre d'un pays voisin, se présenter à une élection dans une grande ville espagnole. Il est rare que les politiciens s'attachent à des dispositions légales....jusqu'à ce qu'elle les rattrapent ! C'est le cas de Marine Le Pen sur les attachés parlementaires, du Modem ou de Rama Yade bien qu'elle ait évité la sanction.

Je me contente juste de relever les règles en vigueur pour les citoyens de l'UE voulant se présenter à une élection et à constater que puisque Manuel Valls ne remplit pas les conditions requises (Domiciliation, inscription sur la liste électorale complémentaire, impôts locaux) c'est qu'il dispose de la nationalité espagnole et française ou qu'il se moque du risque.

Il est aussi possible que les espagnols aient un code plus souple que le nôtre en matière électorale, permettant à n'importe quel citoyen européen de se présenter à une élection sans avoir la moindre attache directe avec la ville qu'il compte représenter.

Il est enfin probable que je pinaille mais si un candidat espagnol s'opposant à lui ouvre le code électoral espagnol puis français et constate que la réciprocité n'est pas réelle, avec une action en justice à la clef, cela risque bien de faire cligner les yeux à Manuel Valls.

Portrait de Omar le homard
26/septembre/2018 - 08h05

Espagnol,palestinien,juif, français,respagnol...demain ce sera quoi ?

Portrait de Harriet
26/septembre/2018 - 08h03

Il a annoncé sa démission en tant que député ... Ouf !

Bon vent ... l'opportuniste ! 

Portrait de MikaHh2307
26/septembre/2018 - 06h37

çà tombe, que comme en FRANCE, il se prendra une raclée monumentale et devra rentrer en france, la queue entre les jambes!

Portrait de Queben
26/septembre/2018 - 04h44

Et ben voilà, depuis le temps que j'attendais qu'il rentre et qu'il se remette aux tapas...

Portrait de Mamie Quenelle°
25/septembre/2018 - 21h48

Le petit conseil de Mamie Quenelle...vous voulez de la bonne quenelle pour mettre dans le cul de Valls,demandez à Dieudonné !

Portrait de Catalan
25/septembre/2018 - 21h20
Seaskua... a écrit :

J'adore être reprise par des gens qui, comme vous, ne maîtrisent pas un sujet. La possibilité pour un citoyen européen d'être élu dans un conseil municipal en France est soumise à conditions. (Globalement être inscrit sur la liste électorale de la commune et payer des impôts locaux)

L'Espagne autorise un citoyen de l'UE non espagnol, sous réserve de réciprocité. Il faudrait donc que M Valls réside à Barcelone depuis le 1er janvier de l'année, qu'il y paye ses impôts locaux et qu'il soit inscrit sur la liste électorale pour pouvoir postuler sans être espagnol.

S'il se présente sans remplir ces conditions restrictives, ce qui semble être le cas, c'est qu'il est espagnol et français.

C'est drole vous prétendez maîtriser mieux le sujet que les autorités espagnoles compétentes. Bravo à vous. Je m'incline  Valls se présente donc à Barcelone, les autorités espagnoles disent que c'est légal, pas vous. Mais c'est sans nul doute vous qui avez raison . le candidat municipal ne doit pas nécessairement avoir la nationalité du pays dans lequel il se présente pour un siège au conseil municipal, il n’a qu’à convaincre les électeurs et réussir à vaincre les rivaux qui se présentent pendant la campagne électorale»

Portrait de Seaskua...
25/septembre/2018 - 20h44
Leroy Jethro Gibbs a écrit :

Donc il ne réside plus dans sa SCI Homère depuis + d'un an mais reste député de la république Française et parle au nom des français.... 

Y a un moment faudrait arrêter de prendre les citoyens pour des buses, qu'ils soient Français ou Espagnols 

Sauf erreur de ma part, Manuel Valls réside toujours en banlieue parisienne. Il m'étonnerait qu'il puisse risquer un refus de candidature sachant les dispositions du code électoral français et l'obligation de réciprocité imposées par le code électoral espagnol. Il est évident qu'il se présente comme citoyen espagnol et pas comme citoyen européen résidant à Barcelone, y payant des impôts locaux.

Je pense qu'il a le souvenir d'une certaine Rama Yade et de ses ennuis vis à vis du code électoral.

Portrait de Seaskua...
25/septembre/2018 - 20h37
Catalan a écrit :

Le menteur s'appelle seaskua

Nul besoin d'être espagnol pour se présenter à la mairie en Espagne. Depuis la réforme de la Constitution de 1992, transposition de l'article 8B de la convention de Maastricht . Visiblement plus facile de répéter des âneries que les faits exacts

J'adore être reprise par des gens qui, comme vous, ne maîtrisent pas un sujet. La possibilité pour un citoyen européen d'être élu dans un conseil municipal en France est soumise à conditions. (Globalement être inscrit sur la liste électorale de la commune et payer des impôts locaux)

L'Espagne autorise un citoyen de l'UE non espagnol, sous réserve de réciprocité. Il faudrait donc que M Valls réside à Barcelone depuis le 1er janvier de l'année, qu'il y paye ses impôts locaux et qu'il soit inscrit sur la liste électorale pour pouvoir postuler sans être espagnol.

S'il se présente sans remplir ces conditions restrictives, ce qui semble être le cas, c'est qu'il est espagnol et français.

Portrait de rude boy
25/septembre/2018 - 20h27

bon maintenant faut démissionner, à défaut rendre l'argent merci et au revoir...

Portrait de Philou.2
25/septembre/2018 - 20h14

Barcelone !! Le type vise haut c'est pas vouloir être maire de La jonquera .. ils cuisinent les quenelles là-bas ? smiley

Portrait de Catalan
25/septembre/2018 - 20h13
Seaskua... a écrit :

Lui qui affirmait haut et fort qu'il n'était pas double-national franco-espagnol car ayant volontairement abandonné la nationalité espagnole lors de son accession à la citoyenneté française est donc pris en flagrant délit de mensonge. Parce que pour pouvoir se présenter à une élection en Espagne comme en France il faut disposer de la nationalité.

Manuel Valls est donc bien double-national franco-espagnol et aussi un menteur !

Le menteur s'appelle seaskua

Nul besoin d'être espagnol pour se présenter à la mairie en Espagne. Depuis la réforme de la Constitution de 1992, transposition de l'article 8B de la convention de Maastricht . Visiblement plus facile de répéter des âneries que les faits exacts

Portrait de Mosquitox.
25/septembre/2018 - 19h56

Il va se manger un "cuarenta nueve tres" en pleine face ! smiley

 
Portrait de seb2746
25/septembre/2018 - 19h50

Déjà que le gars travaillait pour un pays étranger comme 1er ministre, là il vole les votes d'une mairie pour garder un poste MAIS va dans un autre pays pour faire de même...Y'a comme un souci, je vois pas comment on peux représenter tes citoyens Français en étant à Barcelone.

 

Il a surtout trouver des fonds grâce à sa couguar Espagnole et n'a plus aucun avenir en France.

Portrait de Seaskua...
25/septembre/2018 - 19h49

Lui qui affirmait haut et fort qu'il n'était pas double-national franco-espagnol car ayant volontairement abandonné la nationalité espagnole lors de son accession à la citoyenneté française est donc pris en flagrant délit de mensonge. Parce que pour pouvoir se présenter à une élection en Espagne comme en France il faut disposer de la nationalité.

Manuel Valls est donc bien double-national franco-espagnol et aussi un menteur !

Les plus vus