25/09 15:38

LCI révèle ce qu'a dit Nordahl Lelandais cette nuit aux enquêteurs lors de la reconstitution du meurtre de Maëlys

Hier soir était organisée la reconstitution des faits dans le cadre de l'affaire Maëlys. Le site de LCI révèle ce que Nordahl Lelandais, le principal suspect, a déclaré aux enquêteurs, tout en continuant de maintenir la thèse de l’acte non intentionnel.  Face aux juges d’instruction, "il a répondu qu’il n’avait pas enlevé de force Maëlys", écrivent nos confrères. Avant d'affirmer que c'est la petite Maëlys "qui est montée d’elle-même, de manière spontanée dans sa voiture". Nordahl Lelandais aurait également affirmé ne pas avoir violé la fillette, et de nier également lui avoir infligé des sévices sexuels, "ce que l’enquête scientifique n’a pas pu ni démontrer ni infirmer", précise LCI. Le principal suspect a aussi affirmé "avoir frappé la fillette avec le poing pour qu’elle arrête de crier.", peut-on lire.

Une fois arrivé dans la forêt, à Attignat-Oncin en Savoie, Nordahl Lelandais a indiqué avoir déposé la fillette “sous des pierres” dans un endroit isolé.

Une source a expliqué à LCI que Nordahl Lelandais était hier soir, lors de la reconstitution, apparu avec barbe mal taillée, et “fébrile dans ses réponses”.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lelandais
26/septembre/2018 - 10h14
fel62 a écrit :

Son avocat l'a bien briefé cette ordure

de surcroît, cette reconstitution coute cher à la société pour des salopards qui en fait malheureusement  (pardon de ce que je vais dire) se congratulent devant les caméras 

Portrait de momo71
25/septembre/2018 - 19h42

Il parait qu'il a agressé "INVOLONTAIREMENT ET PAR ACCIDENT" sa petite  cousine...............

Portrait de Catalan
25/septembre/2018 - 18h18

Ce qui m'étonne dans cette affaire c'est que aucun média, à la recherche de sensationnalisme, n'ait cherché à interviewer le couplé qui se mariait ce jour là. 

Portrait de pierjack
25/septembre/2018 - 17h19

dans certains pays,on l'aurait déjà "étêté" et on en parlerait plus.

Les plus vus