17/09 17:27

Les chaines LCP et Public Sénat font cause commune contre leurs concurrentes qui souhaiteraient récupérer leur canal de la TNT

Les chaînes parlementaires LCP et Public Sénat ont annoncé lundi plusieurs initiatives communes dont une nouvelle émission politique, et veulent se battre ensemble contre certaines de leurs concurrentes qui souhaiteraient récupérer leur canal de la TNT.

LCP, chaîne de l'Assemblée nationale, et Public Sénat, son pendant pour la Haute assemblée, ont été lancées voici 18 ans, et se partagent depuis 13 ans le canal numéro 13 sur la TNT, ont rappelé lundi leurs dirigeants respectifs, Bertrand Delais, qui a succédé en juin à Marie-Eve Malouines, et Emmanuel Kessler, réélu en avril pour un 2e mandat.

Or, la disparition annoncée de France 4 et France Ô, chaînes de France Télévisions dédiées à la jeunesse et à l'Outremer, d'ici 2020, va libérer les canaux 14 et 19 de la TNT.

Et certaines chaînes pourraient en profiter pour réclamer une remise à plat de la numérotation de la TNT, qui menacerait la position enviable de LCP et Public Sénat, actuellement devant les chaînes d'info BFMTV (15), CNews (16), LCI (26) et franceinfo (27).

"Nous sommes concubins sur le canal 13, cela fait 13 ans que nous avons ce canal auquel nous tenons beaucoup car c'est la première chaîne d'info quand vous zappez. Aujourd'hui il est un peu menacé, c'est un vrai combat que nous allons mener pour le conserver", a souligné M. Delais, lors de la présentation des grilles de rentrée des deux chaînes.

A ce combat s'ajoute une volonté d'une plus grande coopération. "Nos deux chaînes veulent (...) dans leur identité et leur spécificité,  aller plus fort et plus loin ensemble dans les synergies", a souligné Emmanuel Kessler. Les deux chaînes lancent ainsi une nouvelle émission politique commune, "Audition publique", en partenariat avec l'AFP et Le Figaro, à la place de leurs rendez-vous respectifs, et organiseront des journées événementielles. Elles veulent aussi co-investir dans des documentaires. Côté nouveautés, LCP a relancé l'émission de débat "N'ayons pas peur des mots", autrefois diffusée sur CNews et confiée à Valérie Brochard, et a fait appel à Patrick Cohen d'Europe 1 pour "Rembob'Ina", une émission sur des archives télés inédites de l'Ina. Pour sa part, Public Sénat étend sa matinale et la décline désormais le week-end, lance des magazines consacrés à l'emploi et à la communication politique, et créée une émission diffusée uniquement en numérique pour attirer le jeune public, "Questions aux sénateurs", confiée aux youtubeurs Jean Massiet (Accropolis) et Hugo Travers ("Hugo décrypte").

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus

Ailleurs sur le web