16/09 11:31

"On n'est pas couché": Charles Consigny attaque Alain Afflelou sur les prix de ses lunettes : "La marge est de plus de 230% ! " - Vidéo

Hier soir dans "On n'est pas couché" sur France 2, Laurent Ruquier recevait Alain Afflelou sur son plateau.

Face à Charles Consigny, l'opticien le plus connu de France a vécu un sale quart d'heure quand le chroniqueur l'a attaqué sur... ses prix !

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bib
16/septembre/2018 - 18h01
la voie a écrit :

Vous faites une confusion entre taux de marge et taux de marque

 

TAUX DE MARQUE = (Marge commerciale/ Prix de vente HT) x 100

TAUX DE MARGE = (Marge commerciale/ Coût d'achat H.T.) x 100

COEFFICIENT MULTIPLICATEUR= (Prix de vente TTC/ Coût d'achat H.T.) x 100

Ainsi pour un produit acheté ht 100 €, et revendu 330 € TTC

LE TAUX DE MARQUE est de  63.63 %

LE TAUX DE MARGE est de 175 %

Et LE COEFFICIENT MULTIPLICATEUR est de 3,3

vous avez raison,

je me suis basé sur le taux de marge commerciale figurant dans les soldes intermédiaires de gestion. Merci du rectificatif.

Portrait de robert75xx
16/septembre/2018 - 15h22

heuuu  le coût de fabrication des lunettes sont environ de 5 euros (2 euros de verre composite et 3 euros de monture, et revendu 500 euros 

Comment il arrive à trouver 230%    ...

 

il y a exactement le même probleme avec les appareils pour l'auditions

coût de fabrication quelques dollars  , revendu 1500 euros 

Portrait de la voie
16/septembre/2018 - 14h44
bib a écrit :

Une marge et un taux de marge se calcule par rapport au prix de vente et non par rapport au prix de revient.

Donc un taux de marge ne peut pas dépasser 100%. Et encore, un taux de marge de 100% suppose que le prix de revient est nul.

J'imagine donc que cette personne a calculé par rapport au prix de revient. Si le taux calculé signifie que ce qui coûte 100 est vendu 330, la marge est bien de 230, mais le taux de marge est égale à 230/330 = 69.7%.

Vous faites une confusion entre taux de marge et taux de marque

 

TAUX DE MARQUE = (Marge commerciale/ Prix de vente HT) x 100

TAUX DE MARGE = (Marge commerciale/ Coût d'achat H.T.) x 100

COEFFICIENT MULTIPLICATEUR= (Prix de vente TTC/ Coût d'achat H.T.) x 100

Ainsi pour un produit acheté ht 100 €, et revendu 330 € TTC

LE TAUX DE MARQUE est de  63.63 %

LE TAUX DE MARGE est de 175 %

Et LE COEFFICIENT MULTIPLICATEUR est de 3,3

Portrait de swatss
16/septembre/2018 - 13h40
fel62 a écrit :

Je vais prendre un exemple que je connais bien : LENS. Une rue complète est occupée par les plus grandes enseignes de l'optique et même par des indépendants. C'est que le gateau doit être bon. Très bon...

Vous attendez quoi pour ouvrir un magasin d'optique.

En commerce je vous rappel que la meilleur pub c'est la concurrence directe qui se trouve le plus proche de chez vous et bien sur en découle un avantage pour le chaland.

Portrait de jarod.26
16/septembre/2018 - 13h12 - depuis l'application mobile

c'était la saint afflelou

Portrait de swatss
16/septembre/2018 - 11h59

Faudrait déjà commencer à savoir de quoi l'on parle quand on veut s'en prendre à une personne , sur ce sujet il est totalement ridicule Consigny , vous me dirais , ça ne change rien a son habitude déjà chez les GG....

Portrait de bib
16/septembre/2018 - 11h49

Une marge et un taux de marge se calcule par rapport au prix de vente et non par rapport au prix de revient.

Donc un taux de marge ne peut pas dépasser 100%. Et encore, un taux de marge de 100% suppose que le prix de revient est nul.

J'imagine donc que cette personne a calculé par rapport au prix de revient. Si le taux calculé signifie que ce qui coûte 100 est vendu 330, la marge est bien de 230, mais le taux de marge est égale à 230/330 = 69.7%.

Portrait de Martino Martin
16/septembre/2018 - 11h44

smiley Si seulement ce n'était QUE 230% ! smileyEn France, les gens paient une mutuelle, non pas pour payer moins cher, mais pour que les opticiens et dentistes s'enrichissent à outrance.Regardez le nombre des ces commerçants au km²  tant ils veulent tous se goinfrer.Dans les pays où les mutuelles couvrent moins bien, les prix sont plus bas pour des  produits identiques. Même en Belgique ou pourtant salaires et coût de la vie, sont légèrement supérieurs.

Les plus vus