31/08 14:01

Pro D2: Un journaliste de Sud Ouest, chargé de couvrir le Biarritz Olympique, privé d'accès pour le match contre Brive hier soir

Un journaliste de Sud Ouest, chargé de couvrir à l'année le Biarritz Olympique (Pro D2), a été privé d'accès pour le match contre Brive jeudi soir par la direction du club basque, attitude dénoncée par le journal et par l'Union des journalistes de sports en France (UJSF).
Vendredi, Sud Ouest explique qu'il n'est pas en mesure de livrer à ses lecteurs le compte rendu de cette rencontre avancée de la 3e journée, le BO ayant décidé de ne pas valider la demande d'accréditation du journaliste mobilisé, détenteur d'une carte de presse, au prétexte du "manque de place en tribune de presse". "Nous déplorons vivement cette triste première dans la longue histoire qu'entretient notre titre avec le rugby, dans la région et bien au-delà. Elle est bien entendu totalement indépendante de notre volonté", indique le journal.
Divers échanges ces derniers jours pouvaient laisser augurer pareil scénario, précise le quotidien. "Les plus hauts dirigeants du BO avaient en effet fait savoir à la rédaction que certains articles parus dans nos colonnes ou sur notre site n'avaient pas eu l'air de leur plaire. Drôle de hasard, dans ces conditions, que ce +manque de place+, jamais constaté jusqu'alors", poursuit Sud Ouest.
Factuellement, la gestion et l'occupation d'une tribune de presse sont censées être placées sous la responsabilité de l'Union des journalistes de sport en France (UJSF). Alertée dès mardi, cette dernière a mandaté un huissier de justice qui a constaté jeudi soir que les droits du journaliste de Sud Ouest d'exercer correctement et sereinement son métier ont été bafoués.
Des journalistes présents à cette rencontre ont observé que le BO avait réservé douze places en son nom dans la tribune de presse mais seulement six ont été occupées pendant le match.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus