26/08 08:40

Edouard Philippe annonce une série de mesures: Heures supplémentaires, suppression de fonctionnaires, chômage, arrêt maladie... Video

Edouard Philippe fait ses premières annonces pour 2019 ce dimanche dans les colonnes du Journal du dimanche. 

"En 2019, nous prévoyons environ 4.500 suppressions de postes" de fonctionnaires, affirme le Premier ministre , précisant que les 50.000 suppressions annoncées à l'horizon 2022 se feront en marge d'une "transformation de l'action publique qui monte en puissance au fil du temps". "Je peux déjà vous dire qu'en 2020, le chiffre sera supérieur à 10.000", précise Édouard Philippe. 

"Dès le 1er septembre 2019, les cotisations salariales sur les heures supplémentaires seront supprimées pour tous les salariés, dans le privé comme dans le public", a déclaré le Premier ministre.

"Les prestations qui bénéficient à nos concitoyens les plus fragiles, comme le RSA, seront augmentées conformément à la loi", indique le Premier ministre. "Certaines le seront même très significativement : la prime d'activité, le minimum vieillesse, l'allocation pour les adultes handicapés.

D'autres prestations progresseront de façon plus modérée, de 0,3% par an en 2019 et 2020 : l'aide personnalisée au logement, les allocations familiales, les pensions de retraite", poursuit-il, confirmant une sous-indexation de ces prestations, c'est-à-dire une augmentation inférieure à l'inflation.

Concernant l'indemnisation du chômage: "La question de la dégressivité des allocations chômage a été posée par le député Aurélien Taché (LREM, ndlr). Nous pouvons en discuter, nous n'aurons ni tabou ni présupposés", martèle le Premier ministre.

Sur les arrêts maladies:  "Il ne s'agit pas de renvoyer vers tel ou tel le coût de ces indemnisations - les entreprises pas plus que d'autres", affirme le Premier ministre. "C'est ensemble qu'il faut résoudre le problème. J'écarte l'hypothèse d'une mesure brutale de transfert vers les entreprises, c'est clair."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Seaskua...
26/août/2018 - 13h06
onebob a écrit :

suppression de fonctionnaires !!! la bonne blague ...a si dans les hopitaux , la police , les profs..

La réalité est que nous avons une fonction publique de trop : la fonction publique territoriale. Celle où, par clientélisme local, on embauche à tour de bras. Qu'un policier municipal, qu'un officier d'état-civil soit fonctionnaire territorial, oui. Mais qu'une employée de cantine ou un jardinier ou un agent d'accueil soit fonctionnaire territorial, non !

L'autre réalité est que nous dépensons à tort et à travers pour notre outil de défense. Un exemple avec l'avion militaire A.400.M. On en commande 50 alors qu'on dit aujourd'hui que l'on en aura besoin de 35 et qu'il faudra donc en vendre 15. Pour un avion qui n'a pas les capacités promises et qui oblige à acheter des avions américains pour pallier les insuffisances. Combien d'argent perdu avec ce programme douteux ?

Dernier point : L'état s'occupe des universités, les régions s'occupent des lycées, les départements s'occupent des collèges, les maires s'occupent des classes primaires. Et les enseignants sont fonctionnaires d'état, gérés par un Ministère. Pourquoi la gestion administrative n'est pas faite par ceux qui emploient ? Pourquoi tant de personnels à l'éducation nationale qui ne donnent jamais une heure de cours et pourquoi une administration pléthorique ?

Portrait de Seaskua...
26/août/2018 - 12h56

C'est du vent ! Pire c'est encore une année de perdue pour redresser le pays. Il faut savoir que le projet de loi de finances prévoit 85 milliards d'euros de déficit. (C'était 70 milliards sous Hollande)

Il faut savoir que l'inflation revient. Il faut savoir que les taux d'intérêts menacent d'augmenter à nouveau et que la charge de notre dette est un risque majeur.

Il faut avoir conscience que 50% des foyers fiscaux ne payent pas l'IRPP. Que les riches s'en vont. Mais aussi les retraités de toutes classes sociales. (Une petite retraite est plus vivable en Tunisie ou au Portugal, surtout si l'on est d'origine tunisienne ou portugaise). Des départs nuisant à l'économie française.

Posez-vous une question, sachant que tous les pays d'Afrique qui sont source d'immigration en France se félicitent de l'apport économique de leurs expatriés dans l'économie nationale.

La question : Lorsque l'on aide massivement les classes défavorisées qui sont massivement des personnes issues de l'immigration; Quelle est la part de cette aide qui ne revient pas dans l'économie française et qui part rapidement dans l'économie du pays d'origine ?

Il y a 670 milliards d'euros de transferts sociaux. Quand donc un gouvernement s'attaquera-t-il à cette folie française ?

Portrait de Alala 1er
26/août/2018 - 11h44

+0.3% par an en 2019 et 20 pour les apl, retraites et allocs quand l'inflation est à 2.3% ???

Mouah ha ha !!!  (bien fait pour les électeurs qui ont voté pour ca, et feu à volonté pour les autres qui subissent la mort de leur pouvoir d'achat).

Portrait de Jse
26/août/2018 - 10h26

J'aimerai bien que ces Messieurs de la République montrent l'exemple !! 

 

Portrait de Mig01
26/août/2018 - 09h43 - depuis l'application mobile

Et le gel des salaires pour ceux qui travaillent continuera encore et encore !

Portrait de Wouhpinaise
26/août/2018 - 09h41
onebob a écrit :

suppression de fonctionnaires !!! la bonne blague ...a si dans les hopitaux , la police , les profs..

4.500 suppressions de postes dans la fonction publique d’État selon le gouvernement. Mais pour les 50.000 à l'horizon 2022, j'en suis moins sûr...

Les plus vus