16/08 09:46

Etats-Unis: L'homme qui a vandalisé l'étoile de Donald Trump à Hollywood défend «une action légitime et juste»

Un Américain ayant vandalisé à coups de pioche l'étoile de Donald Trump sur le célèbre Walk Of Fame d'Hollywood a justifié son acte, réfutant l'accusation de vandalisme. "Personnellement je ne pense pas qu'on doive retenir des chefs d'inculpation à mon encontre, car je crois avoir fait une action légitime et juste, aux répercussions seulement positives", a confié Austin Clay, 24 ans, à la chaîne ABC7 après sa comparution devant un tribunal de Los Angeles.

M. Clay, qui encourt jusqu'à trois ans de prison, avait fracassé l'étoile de Donald Trump sur ce célèbre boulevard d'Hollywood le 25 juillet dernier. Il aurait ensuite appelé la police, leur lançant "à bientôt", avant de quitter les lieux. Il s'était rendu de lui-même un peu plus tard aux autorités à Beverly Hills. L'étoile du républicain avait déjà été vandalisée en octobre 2016, quelques semaines avant son élection à la présidence des Etats-Unis. Habillé en ouvrier du bâtiment, un homme avait brisé l'étoile avec une pioche et une massue. James Otis avait été condamné à 20 jours de travaux d'intérêt général et à une amende de 4.400 dollars et laissé en liberté sous contrôle judiciaire durant trois ans.

L'étoile du magnat de l'immobilier et ancienne star de télé réalité --inaugurée en 2007 pour récompenser le succès de son émission "The Apprentice"-- a été régulièrement la cible des détracteurs du candidat devenu président. A l'été 2016, un artiste de rue avait déjà emmuré l'étoile de Donald Trump avec des parois de 15 centimètres de hauteur alors que le candidat républicain promettait de construire un mur à la frontière avec le Mexique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
16/août/2018 - 17h41
dalram a écrit :

Toi, tu viens de découvrir le "blanquisme" promu par tous les partis d'extrême-gauche qui ne dépassent pas les 5% à n'importe quelle élection ou les syndicats SUD, CNP et consorts. Dans l'oeuvre d'Auguste Balanqui et son journal "Ni Dieu ni maître" c'est comme dans "Mein Kampf", il suffit de lire pour savoir à quoi s'en tenir.

Il ne s'agit pas de faits par des minoritaires, mais bien des actions habituelles de la gauche qui les soutiennent dans leur ensemble. Il n'est qu'à voir l'impunité des gauchistes qui cassent et s'imposent par la violence à ceux qui ne pensent pas comme eux et qui veulent s'exprimer.

Portrait de KenShiro
16/août/2018 - 10h56
PhilRAI a écrit :

C'est typique d'un gauchiste, il décide arbitrairement être légitime et juste et que cela l'autorise donc à faire n'importe quoi contre ceux qui ne pensent pas comme lui. C'est pour cela que le fascisme est toujours issu de la gauche.

Je partage votre vision. C'est typique des gens de l'extrême gauche. Ils sont les pires danger pour les libertés de penser, individuelles et de la démocratie.

Portrait de PhilRAI
16/août/2018 - 10h41

C'est typique d'un gauchiste, il décide arbitrairement être légitime et juste et que cela l'autorise donc à faire n'importe quoi contre ceux qui ne pensent pas comme lui. C'est pour cela que le fascisme est toujours issu de la gauche.

Portrait de jarod.26
16/août/2018 - 10h39
jusqu'à 3 ans de prison pour ça !
Portrait de Citoyen86
16/août/2018 - 10h27

Ca attire les touristes, c'est tout ce qui compte !

Portrait de Mosquitox.
16/août/2018 - 09h58

"Personnellement je ne pense pas qu'on doive retenir des chefs d'inculpation à mon encontre, car je crois avoir fait une action légitime et juste, aux répercussions seulement positives"

 

Il espère peut-être être reconnu pénalement irresponsable en tenant de tels propos débiles ?? smiley

Les plus vus