10/08 07:15

La version brésilienne du magazine féminin "Elle" disparaît victime d'une vague de licenciements dans le groupe local qui l'édite

La groupe de presse Abril, un des plus puissants du Brésil, a annoncé un plan de "restructuration" prévoyant des dizaines de licenciements et la fin de la circulation de plusieurs publications, dont la version locale du magazine féminin Elle. Selon les médias locaux, près de 500 postes seront supprimés, dont ceux de 170 journalistes.

Les versions brésiliennes des magazines Elle et Cosmopolitan, éditées depuis plus de 30 ans, ont annoncé sur les réseaux sociaux que leur publication serait "interrompue".

"C'est avec tristesse, mais surtout avec beaucoup de fierté, que notre équipe fait ses adieux à nos lecteurs avec notre édition du mois d'août, actuellement en kiosque", a annoncé Elle sur son compte Instagram.

La publication était tirée à 40.000 exemplaires au Brésil, avec plus de 33.000 abonnés.

Fondé en France en 1945, Elle est un des principaux magazines féminins au monde, avec plus de 40 éditions dans une soixantaine de pays.

Abril n'a pas détaillé le nombre exact de postes supprimés ni cité les publications qui cesseront de paraître, mais a expliqué dans un communiqué sont intention de "concentrer ses ressources humaines" dans ses titres phares, comme l'hebdomadaire politique Veja.

Le groupe a souligné que l'objectif de cette "restructuration" était d'assurer sa pérennité "dans un contexte de profondes transformations technologiques ressentis par l'ensemble des médias".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus