24/07 07:31

Affaire Benalla: Le moment où le directeur de l'ordre public remet en cause la version de l'Elysée, hier soir devant la commission d'enquête face à Marine Le Pen - Vidéo

Selon le directeur de l'ordre public de la préfecture de police de Paris, Alain Gibelin, interrogé hier soir par la commission d'enquête de l'Assemblée, "Alexandre Benalla ne bénéficiait d'aucune autorisation de la préfecture de police pour être sur la manifestation du 1er mai " en tant qu'"observateur".

Mais ce n'est pas tout car, Alain Gibelin, qui remet en question la version élyséenne : Alexandre Benalla aurait été présent à des réunions avec les services du DOPC entre le 4 et le 19 mai, période pendant laquelle il était censé être mis à pied selon le porte-parole de l'Élysée Bruno Roger-Petit. La sanction n'aurait pas été appliquée, a déclaré Pascal Gibelin en réponse à une question de Marine Le Pen.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Voltaire.
24/juillet/2018 - 13h47
PTDR a écrit :

les électeurs sont des veaux... et ont la mémoire très courte ou sont masos: regarder le cas Balkany, régulièrement élu malgré toutes ses casseroles 

Oui mais Balkani ne s’est jamais presenté sous la blanche bannière de la transparente probité , et ses électeurs sont contents de ce qu’il fait pour sa ville , là si on demande aux retraités aux étudiants aux paysans aux cheminots aux aux aux ????

.....smiley

je ne crois pas ( et j’espere bien ) qu’un épisode comme celui ci ne puisse pas s’oublier facilement 

Portrait de Alala 1er
24/juillet/2018 - 10h27

Le navire elyséen prend l'eau de toutes part... Rappelez DJ Kiddy Smile pour l'ambiance musicale de ce nouveau Titanic smiley

Portrait de grandglouton
24/juillet/2018 - 09h48

C'est marrant comme l'assemblée nationale est vide lors des séances de débats traditionnels, mais lorsqu'il y a un évènement contre le pouvoir en place, la salle affiche complet.smiley

Portrait de Antilache
24/juillet/2018 - 09h44

Ce Benalla la lere ne serait pas l’amant secret du petit Macroud ?

Portrait de nina83
24/juillet/2018 - 09h43

On va bientôt rétablir la peine de mort aussi !! smiley

Portrait de Capri
24/juillet/2018 - 09h01

Je vous dis comment ça va se finir : "démission" du directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda. Sa page Wikipedia a d'ailleurs été très subtilement modifiée ces tous derniers jours pour préparer les choses : "Le 5 juillet 2018, il est admis par limite d'âge à faire valoir ses droits à la retraite à compter du 6 octobre 2018. Le 20 juillet, il est entendu comme témoin dans l'enquête sur l'affaire Benalla". C'est lui qui a pris la "sanction" trop faible (alors que le président de la République était en Australie et n'a sans doute pas vu la vidéo) et qui dans les faits, n'a apparemment pas été appliquée (on peut même se demander s'il y a eu "sanction" finalement -- il faudrait savoir si 50 % des revenus de M. Benalla pour le mois de mais ont été déduits -- 5000 euros au lieu de 10.000 !! -- facile, la comptabilité, l'URSAAF etc... sauront dire). Ca va aussi dans le sens de la "mission de réorganisation" confiée à Alexis Kohler. De toutes façons, tous les témoignages (ministre de l'Intérieur, préfet de police de Paris...) "pointent" vers le cabinet du président de la République... donc l'affaire est entendue.

Les plus vus