23/07 11:02

Carhaix: La 27ème édition du festival des Vieilles Charrues a fait le plein comme l'an dernier avec plus de 280.000 spectateurs

Fidèle à sa réputation et malgré les incertitudes sur l’avenir, la 27è édition du festival des Vieilles Charrues a enflammé une nouvelle fois Carhaix, faisant le plein comme l’an dernier avec plus de 280.000 spectateurs, ont annoncé dimanche les organisateurs.

Sur quatre jours, une édition «colossale», non seulement par la qualité des artistes mais aussi par l’agrandissement et l’amélioration du site, avec «50% de terrain de jeu supplémentaire pour les festivaliers», a expliqué à l’AFP Jérôme Tréhorel, directeur de la manifestation.

Au nombre des grandes réussites, les «pointures» Depeche Mode ou Gorillaz. Depeche Mode, «c’était un moment historique pour le festival d’avoir ce groupe mythique et planétaire» et ça a donné lieu à «une communion géniale avec le public», a estimé M. Tréhorel. Un peu la même chose samedi soir avec le groupe britannique Gorillaz, emporté par «le tsunami Vieilles Charrues». «Ils nous ont dit que c’était un des plus grands concerts de leur vie», s’est-il réjoui.

Parmi les artistes en devenir ou les jeunes pousses, Jérôme Tréhoral cite d’abord les deux vainqueurs du «Label Charrues», sélectionnés au cours de l’année parmi un ensemble de jeunes formations: Leska (électro) et Saro (Beatbox Loopstation) «ont donné des concerts magnifiques devant un large public», assure-t-il.

Environ la moitié des artistes programmés aux Vieilles Charrues sont encore «en développement», se plaît à rappeller Jean-Jacques Toux, programmateur. Parmi ceux-ci, la chanteuse belge Angèle, le groupe français Therapie Taxi, oscillant entre rock et electro, ou le rappeur parisien Lomepal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micheldu17.02
23/juillet/2018 - 12h13

L' idée des Vieilles Charrues me paraissait séduisante, par contre en ayant vu quelques images y montrant des rappeurs, définitivement, non merci smiley

Les plus vus