19/07 21:34

Manifestant frappé par un conseiller de Macron: Le Ministre de l'Intérieur saisi la "police des polices" - Le Premier ministre dénonce des faits "choquants"

21h33: La commission des Lois de l'Assemblée nationale va se constituer en commission d'enquête parlementaire, a indiqué le président du Palais Bourbon ce jeudi soir. "Je pense que nous sommes tous saisis par les événements qui se sont déroulés. Il apparaît opportun de permettre à la commission des Lois d'être investie des pouvoirs d'une commission d'enquête pour procéder à des auditions", a annoncé dans l'hémicycle la présidente de la commission des Lois, Yaël Braun-Pivet.

Par ailleurs, le Premier ministre s'est engagé auprès de François de Rugy que le rapport demandé à l'Inspection générale de la police nationale soit transmis immédiatement à la présidente de la commission des Lois. Ces conclusions sont attendues pour la fin de semaine prochaine.

18h35: Le syndicat VIGI CGT Police annonce porter plainte dans l'affaire Benalla pour "usurpation de fonction" et "usurpation de signe réservé à l'autorité publique". Cette procédure vise le fait que le chargé de mission autorisé par l'Elysée à participer à la manifestation du 1er mai aux côtés des forces de l'ordre, portait un casque et un brassard de police. Le syndicat demande la nomination d'un juge d'instruction. "

On a déposé plainte cet après-midi pour savoir comment on en est arrivé là, comment cette personne en tant qu'observateur" a eu son brassard, son casque, comment il a pu agir en toute impunité, a indiqué sur BFMTV Alexandre Langlois, le secrétaire général du syndicat VIGI CGT Police.

17h36: L'affaire Benalla sème la pagaille à l'Assemblée nationale selon nos confrères de France Info. Les députés, qui examinent le projet de révision de la Constitution, multiplient les allusions au dossier explosif du jour. Depuis maintenant 2 heures, l'Assemblée nationale a stoppé ses travaux sur la révision constitutionnelle à cause de l'affaire Benalla. Les groupes d'opposition demandent à l'exécutif de venir s'expliquer.

15h18: Gérard Collomb, Ministre de l'Intérieur, annonce saisir "la police des polices"

15h16: Le Premier ministre, Edouard Philippe, interrogé sur cette affaire au Sénat dénonce des faits "choquants" et précise que l'enquête est désormais aux mains de la justice.

12h33: Invité de CNews ce midi en direct, Christophe Castaner s'est lui aussi exprimé. "Ce que l'on constate sur la vidéo est totalement inacceptable", a déclaré le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement. Et d'ajouter : "Personne n'est protégé dans ce pays, quel que soit son statut".

12h08: Jean-Luc Mélenchon s'exprime

"C'est toute une chaîne de responsabilités qui est engagée", a déclaré le leader de la France Insoumise. "Si nous supportons que n'importe qui fasse la police aux côtés de la police, alors nous ne sommes plus dans un Etat de droit."

Jean-Luc Mélenchon réclame une "sanction exemplaire" pour Alexandre Benalla

11h35: Ce que l'on sait ce matin

La justice a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête préliminaire après la diffusion d’images montrant un collaborateur du président Emmanuel Macron en train de frapper un manifestant, le 1er mai dernier. Cette enquête vise également l'«usurpation de signes réservés à l’autorité publique», a précisé le parquet, faisant référence au fait que le collaborateur s’était équipé d’un casque à visière des forces de l’ordre alors qu’il n’est pas policier.

Dans un article mis en ligne mercredi soir, accompagné d’une vidéo, le quotidien Le Monde a révélé qu'«Alexandre Benalla, un proche conseiller du président de la République (...) s’en est pris à un jeune homme à terre pendant une manifestation», à l’occasion du 1er-Mai, jour de la Fête du travail qui coïncide traditionnellement en France avec de nombreuses manifestations.

Alexandre Benalla avait été chargé de la sécurité de M. Macron lors de la campagne présidentielle qui allait mener à sa victoire, en 2017, avant d’être nommé «chargé de mission» à l’Elysée, la présidence française, en tant qu’adjoint au chef de cabinet du président, François-Xavier Lauch.

«L’homme casqué, visiblement hors de lui, traîne (le jeune homme) au sol, le saisit violemment au cou par derrière puis le frappe à plusieurs reprises», rapporte Le Monde, qui affirme que «le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, a confirmé que M. Benalla était bien l’homme de la vidéo».

M. Strzoda a précisé au quotidien qu’il avait suspendu temporairement Alexandre Benalla, du 4 au 19 mai, le menaçant de licenciement en cas de nouvel écart. Alexandre Benalla avait demandé à «observer» le maintien de l’ordre lors du 1er-Mai, ce que le directeur de cabinet avait accepté.

Alexandre Benalla a été de plus muté à des fonctions administratives, selon la présidence. Il a reçu «la sanction la plus grave jamais prononcée contre un chargé de mission travaillant à l’Elysée», a souligné jeudi le porte-parole de la présidence, Bruno Roger-Petit, précisant que M. Benalla ne s’occupait plus de la sécurité des déplacements présidentiels.

«Cette sanction vient punir un comportement inacceptable et lui a été notifiée comme un dernier avertissement avant licenciement», a ajouté M. Roger-Petit.

10h45: Interrogé sur cette affaire jeudi lors d’une visite dans le sud-ouest, Emmanuel Macron a refusé de répondre. «Je suis là avec les gens», a-t-il simplement dit au milieu des employés et de facteurs avec lesquels il a discuté des nouveaux métiers de La Poste. Interpellé par un journaliste lui demandant si la République était «entachée» par cette affaire, il a juste répondu: «non, non, elle est inaltérable !»

10h13: Selon BFMTV, le collaborateur d'Emmanuel Macron était présent dans le bus des Bleus lundi dernier lors de la descente des Champs-Elysées, au lendemain de leur victoire à la Coupe du monde de football.

Dominique Rizet a indiqué sur BFMTV : "Il était à Roissy, il s'est occupé de la sécurité des Bleus, il était dans le bus lors de la descente des Champs-Elysées".

La présidence a indiqué à nos confrères que l'Elysée a mobilisé l'ensemble de ses collaborateurs disponibles. C'est dans ce cadre qu'Alexandre Benalla a pu "exceptionnellement sortir des prérogatives qui lui sont désormais assignées".

Toujours d'après nos confrères, Alexandre Benalla a également travaillé lors de l'entrée au Panthéon de Simone Veil, le 1er juillet dernier.

10h00: A l’Assemblée nationale, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a évoqué des «gestes absolument inadaptés». L’entourage du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb ne faisait aucun commentaire.

09h19: Bruno Roger-Petit, le porte-parole de la présidence de la République, prend la parole

Alexandre Benalla avait été suspendu deux semaines puis muté à des fonctions administratives, selon la présidence. Il a reçu "la sanction la plus grave jamais prononcée contre un chargé de mission travaillant à l'Elysée", a souligné jeudi le porte-parole de la présidence.

"Il a été mis à pied pendant 15 jours avec suspension de salaire pendant 15 jours. Il a été démis de ses fonctions de responsable de la sécurité. Cette sanction vient punir un comportement inacceptable"

"C'est un dernier avertissement avant licenciement. C'est la plus grave sanction contre un chargé de mission travaillant à l'Élysée"

09h38: Le premier secrétaire du PS Olivier Faure a estimé que le collaborateur d’Emmanuel Macron, filmé en train d’agresser un manifestant à Paris le 1er-Mai, devait «être redevable devant la justice».

«C’est une affaire très grave», a réagi Olivier Faure sur France 2. «On ne peut pas vouloir une République exemplaire et considérer que quand c’est un collaborateur du président de la République, il n’a pas lui à répondre des mêmes règles que n’importe quel Français», a-t-il déclaré.

«Je souhaite que cette affaire soit tirée au clair (...). On doit saisir le procureur de la République et faire en sorte que ce monsieur puisse être redevable devant la justice», a-t-il affirmé, souhaitant «qu’il y ait une sanction aussi» au sein du cabinet lui-même.

«Il n’est pas imaginable qu’un directeur de cabinet qui connaît parfaitement le droit et qui doit être exemplaire (...) donne le sentiment qu’il y a deux Républiques (...), deux poids deux mesures, c’est ce sentiment là que les Français ne veulent plus ressentir», a poursuivi M. Faure.

09h00: Richard Ferrand, le chef de file des députés LREM, a fait valoir sur LCI que face à ce «comportement inapproprié», «immédiatement une sanction a été prise». «Donc un fait est dénoncé, une sanction est prise», a-t-il résumé.

«Je ne suis pas commentateur de faits divers», a-t-il ajouté alors qu’on lui demandait si ces sanctions lui paraissaient suffisantes. «Je ne suis pas juge, laissez les choses être mises au clair et les autorités compétentes prendront leur décisions», a-t-il ajouté.

Il a assuré que l’homme filmé, identifié comme Alexandre Benalla, «n’est pas un proche collaborateur (d’Emmanuel Macron), c’est quelqu’un qui était chargé notamment de la sécurité du président de la République pendant la campagne électorale et ensuite il a intégré les services de l’Elysée».

L’affaire a-t-elle été étouffée ? «Ce n’est pas le genre de la maison», a assuré M. Ferrand, qui s’est aussi dit «surpris car c’est un homme dont (il) conna(ît) la placidité autant qu('il a) pu en juger pendant la campagne».

08h31: Le secrétaire d’Etat à la Cohésion des Territoires Julien Denormandie a indiqué jeudi que des sanctions avaient été prises face au comportement «inacceptable» d’un collaborateur d’Emmanuel Macron, suspendu de ses fonctions pour deux semaines après avoir agressé un manifestant à Paris le 1er-Mai.

«Une personne a eu un comportement inacceptable des sanctions ont été prises. Elles ont été prises immédiatement, (...) à savoir une mise à pied et un changement de fonctions», a expliqué M. Denormandie interrogé sur France Inter.

Selon un article du Monde, accompagné d’une vidéo, Alexandre Benalla, un proche collaborateur d’Emmanuel Macron, responsable de sa sécurité durant la campagne présidentielle, s’en est pris à un jeune homme à terre pendant une manifestation place de la Contrescarpe.

Julien Denormandie n’a pas précisé l’identité de la personne sanctionnée, indiquant seulement qu’il s’agissait d’un «chargé de mission invité en tant qu’observateur dans les manifestations du 1er-Mai».

08h15: A l'heure actuelle, le Président de la République, Emmanuel Macron, n'a pas réagi

07h30: Dans un article publié hier soir, Le Monde affirme qu'un "proche conseiller du président de la République", Alexandre Benalla, a commis des violences sur un manifestant le 1er mai dernier à Paris, des faits qui lui ont valu une simple suspension de 15 jours avant d'être muté à un poste administratif.  

Dans une vidéo présentée par le quotidien comme un témoignage de ces violences, on voit un homme équipé d’un casque à visière, "alors qu’il n’est pas policier", s'en prendre très violemment à un manifestant déjà neutralisé par des forces de l'ordre dans le quartier latin.

Alexandre Benella s'enfuit ensuite dans un bar voisin lorsque la personne qui filme la scène dit "Regardez-bien sa tête, il l'a tabassé par terre !".

Le Monde présente Alexandre Benalla comme le responsable de la sécurité lors de la campagne présidentielle devenu chargé de mission, adjoint au chef de cabinet du président, François-Xavier Lauch. Il a été reconnu dans cette vidéo par le chef de cabinet du président de la République, Patrick Strzoda, qui lui a signifié sa sanction. L’Elysée a presque immédiatement été mis au courant de l’incident. Le chef de l’Etat aurait en personne demandé que des sanctions soient prises « si les faits sont avérés »: Une suspension de deux semaines pour « un comportement manifestement inapproprié », selon une lettre datée du 3 mai signée par Patrick Strzoda, que Le Monde publie.

A son retour, Alexandre Benalla a été affecté à un poste administratif, où il s’occupe de la sécurité d’événements organisés à l’Elysée.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Voltaire.
20/juillet/2018 - 12h12
TheWolf a écrit :

Ne crions pas si vite victoire, car on sait très bien que les médias sont de formidables girouettes. Aujourd'hui ça dit blanc et le lendemain ça dit noir en ayant le culot de dire qu'ils n'ont jamais dit blanc un jour. Comme pour les élections présidentielles, les médias ont tout fait pour faire élire macron et le lendemain du scrutin du second tour, ils démentaient formellement toutes implications dans son élection. On ne peut avoir aucune confiance dans les médias.

Vous avez complètement raison pour les médias , mais quand même rien ne pourra être complètement comme avant , la blancheur de colombe d’un gouvernement irréprochable est entachée ... et Jupiter ne sera plus le blanc héros qu’il voulait incarner ....

Portrait de seb2746
20/juillet/2018 - 02h37

Par contre, les "journalistes" qui découvrent une milice privée alors que ça existe depuis des années, c'est dénoncé régulièrement dans certains médias (avec vidéos + plaintes) non censurés.

Entre des CRS déguisé en casseurs, des policiers d'une puissance étrangère qui donne des ordres à NOTRE police et des vrais-faux fauteurs de troubles, tout est pourtant affiché sur des sites SUR le terrain.

Encore une fois, si il n'y avait pas eu une vidéo ET que ce soit une personne "importante", il n'y aurait eu aucun sujet nulle part.

Portrait de Voltaire.
20/juillet/2018 - 00h27
TheWolf a écrit :

Il était temps que l'état de grâce de ce monsieur se termine.

Maintenant la chasse est ouverte au Macron, comme elle l'a été pour Sarkozy et Hollande. C'est comme à la confesse, chacun son tour.

Les diamants de Giscard , le karcher de Sarko , les sans dents de Hollande, les gens qui ne sont rien de Macron.

Jour béni que ce 19 août : enfin !!! Les médias arrêtent d’encenser Jupiter ...je viens d’écouter BFM et le ton est nettement moins cire-pompes ...

Hier dans le topic sur le préfet de Paris  qui déclarait  ( sic ) avoir tiré les leçons de 1998 j’ai écrit de manière prémonitoire ( que je n’espérais cependant pas aussi rapide ) que Jupiter pouvait dégringoler de son Olympe , que son autocratisme latent était de plus en plus visible et commençait à être contesté , la Roche Tarpéienne étant aussi proche de l’Elysée que du Capitole et Ô miracle aujourd’hui le début de la chute !!!!! 

Portrait de Voltaire.
19/juillet/2018 - 23h26
cris3754 a écrit :

@Voltaire "Macron les meilleurs chiffres économique" ? Ha bon les quels ? Depuis qu'il est là nous sommes passés de la sixième à la septième puissance mondiale .Il n'y a même plus de communication mensuel sur les chiffres du chômage .

@ cris3754      c’était un exemple pour dire qu’il faisait feu de tout bois pour se mettre en avant ....

Portrait de cris3754
19/juillet/2018 - 22h58
Voltaire. a écrit :

Comme d’habitude Macron est en première ligne pour tout ce qui est valorisant ( coupe du monde , meilleurs chiffres économiques ) mais dès qu’il y a un problème ou quelque chose de moche il disparaît et laisse ses ministres  en particulier le dévoué Edouard Philippe se coltiner la communication .... il les considère comme des fusibles tout juste bons à dévier de sa tête  les retombées immanentes ....

@Voltaire "Macron les meilleurs chiffres économique" ? Ha bon les quels ? Depuis qu'il est là nous sommes passés de la sixième à la septième puissance mondiale .Il n'y a même plus de communication mensuel sur les chiffres du chômage .

Portrait de B612
19/juillet/2018 - 21h15
Mosquitox. a écrit :

Le gus en question se trimballe dans une voiture de police avec un gyrophare tous les jours (selon BFM TV dont les locaux sont juste a coté de son lieu d'habitation), a un brassard de police, un gilet pare-balle de la police, et cerise sur le gateau !! porte une arme car il a un port d'armes (pas une simple autorisation de détention hein, un port d'armes !!!) depuis quelques mois, depuis que Macron est Président !

Un crs ou un policier lambda qui voit débarquer un tel type, ne pouvant connaitre tout le monde, se laisse a tous les coups abuser.

Tant qu' Gerard Golum qui joue les vierges éffarouchée, bien sur qu'il savait tout depuis des mois !

C'est bien qu'il y a un problème alors, "dans l'accueil et l'encadrement" comme dit Collomb. Cet homme n'aurait pas du pouvoir tromper les policiers.

Portrait de peukeu
19/juillet/2018 - 21h06

le ministre de l'intérieur saisit ou a saisi!!!M......Relisez vous!! C'est du pire en pire!

Portrait de Marco95
19/juillet/2018 - 21h00 - depuis l'application mobile
t33 a écrit :

Tu le fait exprès??

Tu peut pas être con à ce point la quand même ??? :O

@t33 C'est juste un agent de sécurité qui fait son boulot. Ou sinon on à droit droit de faire de la sécurité "sans violence" face à un manifestant très "motivé"... Dans d autres pays ils l aurait défoncé et foutu en taule. Ici c'est lui la victime.

Portrait de B612
19/juillet/2018 - 20h28
Mosquitox. a écrit :

Gérard Collomb, Ministre de l'Intérieur, annonce saisir "la police des polices";

 

On croit rever !!!

Poudre aux yeux ou pure connerie ???

Pourquoi saisir cet organisme, alors que ce Monsieur n'est pas de la police ???

Selon Gérard Collomb (je cite) : pour "préciser quelles sont les règles pour l'accueil et l'encadrement de ces observateurs et s'il en existe de vérifier dans ce cas précis si elles ont été mises en œuvre".

Benalla n'est pas de la Police, mais les agents avec qui il était en sont. Il était sous leur responsabilité et il est intervenu alors qu'il n'en avait pas le droit. Donc Collomb saisit l'IGPN pour comprendre.

Portrait de seb2746
19/juillet/2018 - 18h56

La Guyane c'est sympa pour une fin de carrière, je suis certain qu'il reste des places pour ce monsieur.

 

Portrait de Alala 1er
19/juillet/2018 - 18h05

Allez, Benalla porte ! Puis peut être, Benalla prison...

Jupiteux s'accroche, mais cette fois il va devoir céder à la pression. A moins que Benalla ait des dossiers sur Narcisse 1er ??

Portrait de Wouhpinaise
19/juillet/2018 - 17h58

Un proche de M'jid El Guerrab et de Laetitia Avia ? smiley

 

Portrait de émétoaérosagophile
19/juillet/2018 - 17h26
Abibigagaeldu02 a écrit :

Bonjour. Toujours pas marre de râler comme des oies ? Pas de vacances ? Si ? Vous passez vos journées entières sur ce genre de sites ? Bravo. Avant il y avait les bars du commerce où tous les ploucs se retrouvaient pour parler de rien. Maintenant, il y a internet. Quand on lit des commentaires blâmant Macron alors qu'il ne s'agit en aucun cas de lui, on comprend vite le QI proche d'une huître d'un bon nombre ici.

Une mouche vole, c'est la faute à Macron bien sûr.  

Un petit sac pour mettre ça??

J'en ai plein en stock! smiley

Portrait de Voltaire.
19/juillet/2018 - 17h09

Comme d’habitude Macron est en première ligne pour tout ce qui est valorisant ( coupe du monde , meilleurs chiffres économiques ) mais dès qu’il y a un problème ou quelque chose de moche il disparaît et laisse ses ministres  en particulier le dévoué Edouard Philippe se coltiner la communication .... il les considère comme des fusibles tout juste bons à dévier de sa tête  les retombées immanentes ....

Portrait de Voltaire.
19/juillet/2018 - 17h02

Est ce que cette affaire va passer à la trappe aussi vite que les images du géant  Makao son garde du corps préféré pendant sa campagne , d’abord candidat de Secret Story ( super valorisant smiley n’est ce pas ? )  ; puis ohhhh fantastique pour la comm du président , filmé à fumer de la chicha en compagnie du très recommendable .....JAWAD  le logeur ( juste pour rendre service ) de Daesh ....

Ces images doivent certainement être quelque part sur le net mais vite vite vite la cellule de communication de Macron les a enterrées ....

Portrait de cequoi
19/juillet/2018 - 15h43
En France on ne frappe pas un manifestant , l'inverse oui , alors ne changeons pas nos habitudes .
Portrait de moije
19/juillet/2018 - 14h40
mestoutou a écrit :

Et d'ajouter : "Personne n'est protégé dans ce pays, quel que soit son statut", dit monsieur Castaner !

Faux monsieur castaner !

L'individu Benalla n'a eu que 15 jours de mise à pied et son statut a permis d'éviter le licenciement !!

Il ne faut pas prendre les citoyens pour des cons !!!!!!!!!!!!!!!!!

 
 

en plus des quinze jours , il a eu panpan cucu !

Portrait de minou75
19/juillet/2018 - 14h26 - depuis l'application mobile

Manu est Roi de France...Il a le droit de vie ou de mort sur ses sujets !!!

Portrait de t33
19/juillet/2018 - 14h14
Marco95 a écrit :
Tout le monde s existe sur ce benalla mais quand on regarde la vidéo on voit très bien que le manifestant cherche la merde. Il n été pas la pour boire un café ou visiter le Louvre. Il à juste remis en place cet individu. La coupe du monde est fini BFM et autres chaines info ou "blog" n en plus rien à se mettre sous la dent donc ils s acharne sur ce pauvre banalla. C'est lui la victime dans l histoire.

Tu le fait exprès??

Tu peut pas être con à ce point la quand même ??? smiley

Portrait de Marco95
19/juillet/2018 - 13h51 - depuis l'application mobile

Tout le monde s existe sur ce benalla mais quand on regarde la vidéo on voit très bien que le manifestant cherche la merde. Il n été pas la pour boire un café ou visiter le Louvre. Il à juste remis en place cet individu. La coupe du monde est fini BFM et autres chaines info ou "blog" n en plus rien à se mettre sous la dent donc ils s acharne sur ce pauvre banalla. C'est lui la victime dans l histoire.

Portrait de mestoutou
19/juillet/2018 - 12h53

Et d'ajouter : "Personne n'est protégé dans ce pays, quel que soit son statut", dit monsieur Castaner !

Faux monsieur castaner !

L'individu Benalla n'a eu que 15 jours de mise à pied et son statut a permis d'éviter le licenciement !!

Il ne faut pas prendre les citoyens pour des cons !!!!!!!!!!!!!!!!!

   
Portrait de Voltaire.
19/juillet/2018 - 12h45
satine1 a écrit :

Evidemment en répondant à des polémiques, on y participe...C'est logique, mais alors on ne répond pas, on se tait ?  Il n'y a plus de discution possible dans ce cas. ;) 

Bien sûr que si , c’est même le propos de ce blog , mais alors ne dites pas que vous réprouvez les polémiques lorsque vous en faites partie intégrante !!!! smiley moi au moins j’assume !!!smiley 

et le mouflet ????smiley disparu corps et âme ??? smiley 

Portrait de satine1
19/juillet/2018 - 12h10
Voltaire. a écrit :

Ne déformez pas je vous ai fait remarquer qu’en dénonçant en permanence les polémiques qui vous chagrinent  vous y participez amplement  ....:-D Moi cela me fait rigoler de les relancer ,  nuance ......

 

Alors ???? :-D des news du marmot décroché ????? :bigsmile::bigsmile::bigsmile:

Evidemment en répondant à des polémiques, on y participe...C'est logique, mais alors on ne répond pas, on se tait ?  Il n'y a plus de discution possible dans ce cas. smiley 

Portrait de ajc21
19/juillet/2018 - 12h05

Au fait en parlant de proches LeRM on en est ou de l'affaire de l'autre casqué, qui fracasse le crane des oppposants

Portrait de mestoutou
19/juillet/2018 - 12h00

Ma CSG spécial retraite compensera ce qui va se passer bientôt pour l'inventeur de cette injustice !

Portrait de mestoutou
19/juillet/2018 - 11h55

Bruno Roger Petit  Qui c'est ??????

On connait très bien castanner et griveaux en tant que porte paroles du gouvernement; mais pourquoi ne viennent-ils pas défendre l'indéfendable sur les chaines TV comme ils font pour encenser le roi macron?

 

Portrait de Voltaire.
19/juillet/2018 - 11h53

Le bus , la piscine , le chargé de mission castagneur , les photos mises en scène   ... tel le sparadra du capitaine Haddock risquent de lui coller longtemps aux basques ... Chic , serait ce début de la fin de son état de grace   ! 

Ce sont toujours des petits détails insignifiants en eux même qui sont les plus destructeurs  . 

Les diamants de Giscard , le karcher de Sarko , les sans dents de Hollande ..... smiley

Portrait de Voltaire.
19/juillet/2018 - 11h11
satine1 a écrit :

quand je pense que  dans un autre sujet vous m'avez accusée de faire des polémiques !  :D

Ne déformez pas je vous ai fait remarquer qu’en dénonçant en permanence les polémiques qui vous chagrinent  vous y participez amplement  ....smiley Moi cela me fait rigoler de les relancer ,  nuance ......

 

Alors ???? smiley des news du marmot décroché ????? smileysmileysmiley

Portrait de Seaskua...
19/juillet/2018 - 11h06
onebob a écrit :

fonctionnaire...

 

Il est chargé de mission. Donc sous statut contractuel. Donc sa mission peut être annulée à tout moment. N'importe qui peut être chargé de mission. N'importe qui ne peut être fonctionnaire car il faut passer un concours et être titularisé.

Portrait de satine1
19/juillet/2018 - 10h40
Voltaire. a écrit :

Oui mais c’est tellement évident , qu’enfin les médias osent relever de tels faits !

D’ailleurs a t on des nouvelles du petit garçon décroché de son balcon ?:-D 

 

quand je pense que  dans un autre sujet vous m'avez accusée de faire des polémiques !  smiley

Les plus vus