08/07 16:53

Enfants bloqués en Thaïlande: 6 jeunes déjà secourus - Les opérations de secours suspendues pendant au moins 10h pour permettre un ravitaillement

16h50: Le point sur les opérations de secours qui se sont déroulées aujourd'hui

La difficile opération d'évacuation des douze enfants et de leur entraîneur de football coincés dans une grotte en Thaïlande depuis 15 jours a débuté dimanche et six d'entre eux ont été évacués avec succès, les autres devant l'être lundi au terme d'une attente éprouvante pour les familles.
Selon le bilan communiqué à l'AFP par les secouristes, un premier groupe de six garçons, chacun guidé dans la grotte inondée par deux plongeurs professionnels, ont d'ores et déjà réussi à sortir. Ils ont été évacués à bord d'ambulances puis d'hélicoptères en direction de l'hôpital de Chiang Rai. Des journalistes de l'AFP sur place ont vu les ambulances quitter le site en direction d'un héliport.
"La prochaine opération devrait débuter dans dix heures minimum", a déclaré lors d'une conférence de presse dimanche soir Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise.
Le matin, il avait annoncé que le "grand jour" de l'évacuation était enfin venu. Les secours avaient prévenu que les enfants sortiraient "un par un", assistés chacun par deux plongeurs professionnels, et que cela prendrait au total "deux à trois jours". Ils ont finalement opté pour une sortie des enfants en deux groupes, de six puis de sept.
La première évacuation s'est révélée plus rapide que prévu, en avance de plus de deux heures sur l'horaire indiqué à l'origine. Et le deuxième groupe pourrait sortir dès lundi matin selon le scénario le plus optimiste.

16h26: L'évacuation des sept jeunes restant coincés dans une grotte inondée du nord de la Thaïlande reprendra "dans dix heures minimum", a annoncé dimanche soir le chef des secouristes, après l'évacuation réussie d'un premier groupe de six enfants.

"La prochaine opération devrait débuter dans dix heures minimum", a déclaré lors d'une conférence de presse Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise.

15h19: Six des treize jeunes coincés dans une grotte en Thaïlande ont d'ores et déjà été évacués, a annoncé dimanche soir un responsable du ministère de la Défense à l'AFP. "Six d'entre eux sont sortis", a déclaré ce responsable, sous couvert de l'anonymat.

Six garçons ont été secourus de la grotte. Deux d'entre eux sont à l'hôpital ou en route, deux autres garçons sont à l'extérieur, et les deux derniers sont sous terre mais hors de danger.

15h00: Ce que l'on sait cet après-midi

La difficile opération d'évacuation des douze enfants et de leur entraîneur de football coincés dans une grotte en Thaïlande depuis 15 jours a débuté dimanche et six d'entre eux ont été évacués avec succès, les autres suivant dans un goutte-à-goutte éprouvant pour les familles.
Deux d'entre eux sont déjà sortis à l'air libre et été évacués à bord d'ambulances en direction de l'hôpital de Chiang Rai, et les deux autres devraient suivre sous peu, a précisé le porte-parole. Des journalistes de l'AFP sur place ont vu des ambulances quitter le site en direction d'un héliport.
"Aujourd'hui est le grand jour", avait annoncé le matin Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise, lors d'une conférence de presse organisée à distance du site de la grotte, d'où ont été expulsés les centaines de journalistes du monde entier mobilisés depuis des jours. Les secours ont prévenu que les enfants sortiraient "un par un", et que cela prendrait au total "deux à trois jours".

Mais l'évacuation s'est révélée plus rapide que prévu, en avance de plus de deux heures sur l'horaire indiqué à l'origine. Chaque enfant était escorté par deux plongeurs, dont des spécialistes internationaux. Aucune image de l'opération n'a émergé pour l'heure.
L'équipe de foot des "sangliers sauvages" était partie explorer la grotte le 23 juin, après l'entraînement, pour une raison encore inconnue. Ils se sont retrouvés piégés par la montée des eaux dans cette grotte au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos.

Dimanche, nombre de médias se sont précipités devant l'hôpital de Chaing Rai, à une heure de route du site, où les victimes doivent être évacuées. Mais là aussi les autorités ont interdit l'abord immédiat de l'hôpital. 
Les secours s'interrogeaient depuis des jours sur l'opportunité de déclencher une évacuation périlleuse, des pluies de mousson attendues prochainement risquant de ruiner les efforts continus pour drainer l'eau de la grotte. Les secours avaient réussi à insérer un tuyau de plusieurs kilomètres pour acheminer de l'oxygène dans la poche où le groupe s'est réfugié et le niveau d'oxygène s'est stabilisé dans la grotte.

14h52: Six enfants ont été secourus et viennent de sortir afin d'être transportés à l'hôpital selon la chaîne Fox News

14h49: Le premier a 13 ans. Le premier enfant sorti a été reconnu, il s’agit de Mongkol Boopiam, âgé de 14 ans. Ses copains le surnomment «Mark ».

14h30: Avec deux heures d’avance sur le timing annoncé, deux des douze enfants piégés dans la grotte de Tham Luang, en Thaïlande, depuis le 23 juin, sont sortis.

Des sources officielles locales ont assuré à l’agence Reuters et à plusieurs correspondants étrangers que deux des douze enfants avaient pu non seulement rejoindre la chambre n° 3 où est installé un poste médical avancé, mais aussi rejoindre l’air libre. « Deux enfants sont sortis, ils sont en chemin pour l’hôpital de campagne installé près de la grotte », a dit une source à Reuters. 

14h01: La police annonce que deux premiers enfants viennent d'être sortis vivants de la grotte

13h22: «C’est aujourd’hui le jour J», a déclaré dimanche matin Narongsak Ossothanakorn, gouverneur de la province et coordinateur de l’opération, après avoir ordonné aux journalistes de quitter le camp de commandement, un vaste espace boueux à l’entrée de la grotte de Tham Luang planté d’auvents et où étaient postées les centaines de journalistes et de secouristes volontaires. «Le niveau d’eau a baissé de 30% dans la grotte, mais les pluies ont repris. C’est le moment propice pour lancer l’opération d’évacuation», a-t-il précisé. Les journalistes sont désormais confinés à un bâtiment administratif situé à environ un kilomètre de la grotte et ne peuvent plus voir directement le déroulement des opérations.

11h53: Interrogé par BFMTV, un spéléologue explique que "c'est une course contre la montre avec les pluies et pour former ces jeunes à sortir"

11h22: Le premier enfant devrait sortir vers 16h, aujourd'hui

10h20: Ce que l'on sait ce matin

La difficile opération d'évacuation des douze enfants et de leur entraîneur de football coincés dans une grotte en Thaïlande depuis 15 jours a débuté dimanche, et devrait durer deux à trois jours, sous la menace de nouvelles pluies faisant monter l'eau. 
"Aujourd'hui est le grand jour", a déclaré Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise, lors d'une conférence de presse organisée à distance du site de la grotte, d'où ont été expulsés les centaines de journalistes du monde entier mobilisés depuis des jours.
"Ils sortiront un par un, cela prendra deux à trois jours", a précisé le général Chalongchai Chaiyakorn.
Le premier devrait sortir vers 21 heures (14H00 GMT) dimanche. Chacun d'eux sera escorté par deux plongeurs, un étranger et un thaïlandais. "Ensemble, équipes thaïlandaises et étrangères, nous allons ramener à la maison les sangliers sauvages", écrivent dimanche les commandos de marine thaïlandais sur leur page Facebook. Les "sangliers sauvages" est le nom de l'équipe de football des enfants, partis explorer la grotte le 23 juin après leur entraînement pour une raison encore inconnue. Ils s'étaient retrouvés piégés par la montée des eaux dans cette grotte au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos.

Dimanche, nombre de médias se sont précipités devant l'hôpital de Chaing Rai, à une heure de route du site, où les victimes doivent être évacuées. Mais là aussi les autorités ont interdit l'abord immédiat de l'hôpital. 
Les secours s'interrogeaient depuis des jours sur l'opportunité de déclencher une évacuation périlleuse, des pluies de mousson attendues prochainement risquant de ruiner les efforts continus depuis plusieurs jours pour drainer l'eau de la grotte. Les secours avaient réussi à insérer un tuyau de plusieurs kilomètres pour acheminer de l'oxygène dans la poche où le groupe s'est réfugié et le niveau d'oxygène s'est stabilisé dans la grotte.

09h13: La cellule de crise vient d'annoncer que les 12 enfants et leur entraîneur de football seront évacués "un par un" et l'opération prendra "deux à trois jours".

"Ils sortiront un par un, cela prendra deux à trois jours", a affirmé Chalongchai Chaiyakorn, un des responsables de la cellule de crise.

Et d'ajouter qu'il faut environ onze heures à un plongeur confirmé pour faire l'aller-retour jusqu'aux enfants : six heures à l'aller, et cinq heures au retour grâce au courant

08h59: 13 plongeurs étrangers et 5 membres du commando participent à cette opération de sauvetage

08h56: De nouvelles pluies de mousson menacent l'opération de sauvetage en cours

08h00: Le premier enfant pourrait sortir en début d'après-midi

07H37: L'opération d'évacuation des douze enfants et de leur entraîneur de football coincés dans une grotte inondée en Thaïlande depuis 15 jours a finalement débuté dimanche, après des jours de report en raison de risques trop importants, avec de longues portions de plongée.

"Aujourd'hui est le grand jour... Les garçons sont prêts à affronter tous les défis", a déclaré Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise, lors d'une conférence de presse organisée à distance du site de la grotte.

"Le premier devrait sortir vers 21 heures" (14:00 GMT), a précisé ce responsable, qui est aussi le gouverneur de la province de Chiang Rai, annonçant le départ vers les enfants de "treize spécialistes de niveau mondial venant de pays ayant un expertise" en spéléologie.

Jusqu'ici, il fallait onze heures à un plongeur aguerri pour faire l'aller-retour jusqu'aux enfants: six heures aller, cinq heures retour grâce au courant.

Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend de difficiles passages sous l'eau.

Signe du péril de l'entreprise, un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants.

Or, une bonne partie des enfants, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager, et aucun n'a fait de plongée.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ender117
8/juillet/2018 - 17h56
Philou.2 a écrit :

Je pense qu'ils vont arriver à les sortir tous ! En tout cas chapeau aux secouristes..

Sans négliger le mérite des autres, bravo surtout aux sauveteurs pompiers spéléos étrangers qui maîtrisent mieux le sujet que les thaïlandais.

Le tout étant bien sûr l'issue la meilleure possible pour tous.

Portrait de satine1
8/juillet/2018 - 17h16

Angoisse terrible des parents ! 

Portrait de Philou.2
8/juillet/2018 - 15h12

Je pense qu'ils vont arriver à les sortir tous ! En tout cas chapeau aux secouristes..

Portrait de Harriet
8/juillet/2018 - 14h45
J.Purdey©.. a écrit :

Toujours aucune explication du comment un entraineur a eu l'idée saugrenue d'emmener 12 enfants dans cette grotte.

A priori l'entraîneur de foot aurait 25 ans .... Pas bien vieux/aguerri  smiley

Ils ont dû vouloir se mettre à l'abri et se sont retrouvés pris au piège par la  montée des eaux ...

Une source annonce déjà quatre enfants sauvés, espérons qu'ils le soient tous .....

Portrait de Nexus20
8/juillet/2018 - 14h18
POCKSY a écrit :

Nous pensons très fort à ces enfants et leur moniteur mais aussi aux sauveteurs qui risquent leur vie. 

attention en pensant très fort ca peut donner mal au crane 

Portrait de Philou.2
8/juillet/2018 - 09h45

En espérant un bon déroulement et dénouement pour tous ces enfants ! 

Portrait de Wouhpinaise
8/juillet/2018 - 08h42

Histoire incroyable. En espérant que chaque enfant en ressorte sain et sauf (tout en ayant une pensée pour ce plongeur qui y a laissé sa vie).

Les plus vus