04/07 19:14

Nantes: Les autorités appellent au calme après les violences qui ont secoué des quartiers après la mort d’un conducteur lors d'un contrôle

19h13: Conférence de presse du procureur:

Hier soir aux environs de 22 h dans le quartier de Breil, des policiers ont procédé à un contrôle de police.

Le conducteur ayant donné une fausse identité, ils ont décidé de l'emmener au poste mais ce dernier a fait marche arrière dans une démarche de fuite. Un policier a tiré un coup de feu et un seul pour tenter de l'arrêter.

Le médecin légiste a établi que le conducteur a été atteint au cou provoquant la mort dans un bref délai"

14h32: Le policier qui a tiré "est en suivi psychologique", selon la préfète de Loire-Atlantique Nicole Klein.

13h00: Le point à la mi-journée

Les autorités ont appelé au calme mercredi et condamné les violences qui ont secoué des quartiers de Nantes après la mort mardi soir d’un homme de 22 ans tué par balle lors d’un contrôle de police, dans des circonstances qui ulcéraient des habitants.

Le contrôle de police s’est déroulé vers 20H30 dans le quartier du Breil. «Le conducteur n’avait pas de ceinture ni de pièce d’identité et a donné un faux nom», indique-t-on de source proche du dossier. «Les policiers s’aperçoivent que le véhicule est surveillé par la police (...) dans le cadre d’un trafic de stupéfiants. Le conducteur tente de prendre la fuite en reculant sur un fonctionnaire de police. Son collègue tire», explique-t-on de même source.

Le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès a déclaré à l’AFP qu’un mandat d’arrêt avait été délivré contre ce jeune homme en juin 2017 par un juge d’instruction de Créteil des chefs de «vol en bande organisée, recel et association de malfaiteurs».

Touché à la carotide, il est décédé à l’hôpital vers 22H30. Le SRPJ de Nantes et l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) ont été saisis de l’enquête. Le policier qui a tiré «est en suivi psychologique», selon la préfète de Loire-Atlantique Nicole Klein.

Aussitôt après les faits, au Breil, les policiers ont essuyé des tirs de projectiles et de cocktails Molotov. Au total, une trentaine de voitures incendiées, ainsi que huit locaux et bâtiments, dont la mairie annexe des Dervallières et deux centres commerciaux, selon la préfecture. Le calme est revenu vers 3H00.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a condamné mercredi «avec la plus grande fermeté» ces violences en ajoutant qu'«il appartient à la justice, et à la justice seule, de faire toute la lumière sur les circonstances» du décès du jeune homme.

«J’appelle absolument au calme», a déclaré de son côté la ministre de la Justice Nicole Belloubet. La préfète de Loire-Atlantique a également lancé un appel au calme et précisé à l’AFP qu’un dispositif «conséquent» de forces de l’ordre était «mis en place 24H/24H».

11h45: Yves Lefebvre, secrétaire général unité SGP Police, contacté par Franceinfo, a donné plus de détails sur la victime. "L'individu était originaire de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). Il était recherché depuis 2017. Il était à bord d'un véhicule sous surveillance pour trafic de stupéfiants. Il s'était 'mis au vert' dans la région nantaise, a priori chez de la famille", a -t-il indiqué.

10h55: Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a réagi sur son compte Twitter. "Je condamne avec la plus grande fermeté les violences et les inacceptables dégradations commises la nuit dernière dans plusieurs quartiers de Nantes, et m'associe aux appels au calme formulés ce matin par les élus et responsables locaux", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter : "Je me suis entretenu ce matin avec Johanna Rolland, Maire de Nantes, pour l’assurer de mon soutien. Je lui ai garanti que tous les moyens nécessaires sont actuellement mobilisés, et le seront le temps qu’il faudra, pour apaiser la situation et prévenir tout nouvel incident".

"Il appartient à la Justice, et à la Justice seule, de faire toute la lumière sur les circonstances qui ont conduit au décès d’un automobiliste suite à un contrôle de police. L’inspection générale de la police nationale a été saisie par le procureur de la République de Nantes", a conclu Gérard Collomb. 

 

10h28: La ministre de la Justice Nicole Belloubet a appelé mercredi «au calme» à Nantes après les violences urbaines de la nuit dans des quartiers sensibles, provoquées par la mort d’un jeune homme lors d’un contrôle policier.

«Evidemment, j’appelle absolument au calme puisque l’Etat de droit sera pleinement respecté», a déclaré Mme Belloubet sur RTL, soulignant que le parquet et l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) avaient été saisis, «pour que toute la lumière soit faite dans la plus totale transparence» sur la mort de ce jeune homme de 22 ans.

10h05: François de Rugy, président de l’Assemblée nationale et député de Loire-Atlantique, a déploré mercredi les violences de la veille dans trois quartiers de Nantes, après le décès par balle d’un jeune homme de 22 ans lors d’un contrôle de police.

«On ne peut que regretter la mort d’un homme, quel que soit le pedigree de cet homme», a d’abord assuré François de Rugy sur Radio Classique. Quant aux circonstances du tir, «il y a des témoignages contradictoires. L’enquête de justice (...) établira les faits, (et) fera la lumière sur les circonstances de ce drame», a-t-il ajouté.

«Rien ne justifie qu’on fasse subir aux habitants (...) des violences comme s’il fallait faire des représailles», a dénoncé François de Rugy, ancien adjoint à la mairie de Nantes.

«C’est un quartier (...) dans lequel il y a des difficultés depuis de très nombreuses années», mais «qui est-ce qui est victime de ce climat de tension? Ce sont les habitants de ce quartier (...) je ne veux pas qu’on retourne les responsabilités», a-t-il martelé.

«Il y a des gens dans notre pays qui pensent que toute occasion est bonne pour aller à l’affrontement, aller +casser du flic+ (...) parfois même s’en prendre aux pompiers», a regretté le président de l’Assemblée.

«Il faut tout faire pour que les émeutes (...) ne puissent pas avoir lieu, et que celles et ceux qui y participent soient condamnés», a-t-il conclu

07h06: Aux Dervallières, la mairie annexe et la maison de la justice et du droit situés dans le même bâtiment ont été touchés. Les pompiers étaient encore en intervention pour éteindre les flammes vers 03H00.

Johanna Rolland, maire PS de Nantes, est arrivée peu avant 02H30 aux Dervallières. "Mes premières pensées vont à ce jeune homme mort, à sa famille, à tous les habitants de ce quartier, de nos quartiers", a-t-elle déclaré. "La police et la justice dans son indépendance devront faire la clarté et la plus totale des transparences sur ce qui s'est passé ce soir", "mais l'urgence ce soir, c'est l'appel au calme dans nos quartiers", a-t-elle martelé

Il n'y a pas eu d'interpellation, selon une source policière. Près de 200 policiers sont mobilisés, indique la DDSP. Le quartier du Breil était placé en dispositif de sécurité renforcé après la découverte d'un blessé par balle la semaine dernière avec suspicion de l'usage d'une arme de guerre, selon une source proche du dossier.

05h12: Les faits se sont déroulés vers 20H30 lors d'un "contrôle diligenté par un équipage de CRS suite à des infractions commises par un véhicule", a déclaré sur place à la presse Jean-Christophe Bertrand, directeur départemental de la Sécurité publique (DDSP). L'identité de l'automobiliste n'étant "pas claire, les CRS ont reçu pour ordre de ramener le conducteur" au commissariat. "Le conducteur, faisant mine de sortir de son véhicule, a percuté un fonctionnaire de police" qui a été légèrement blessé aux genoux, a indiqué le DDSP.

"Un de ses collègues a fait feu et a touché le jeune homme qui est malheureusement décédé", a-t-il déclaré. Selon des sources policières, le jeune aurait été touché à la carotide et serait décédé à son arrivée à l'hôpital.

"Le SRPJ de Nantes et l'Inspection générale de la police nationale sont saisies de l'enquête afin de préciser la commission des faits et déterminer dans quelles circonstances le policier a été amené à faire usage de son arme", a précisé à l'AFP le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. Le tir du policier a aussitôt déclenché des violences urbaines dans le quartier du Breil avec des "prises à partie, des jets de cocktail Molotov", a précisé M. Bertrand Des voitures ont été incendiées, ainsi qu'un centre paramédical situé dans un centre commercial, a constaté l'AFP. Ce drame a été aussi "le point de départ d'autres violences urbaines sur d'autres quartiers sensibles de Nantes", à Malakoff et aux Dervallières, a précisé Jean-Christophe Bertrand.

00h15: Un jeune homme de 22 ans est mort mardi soir à Nantes après avoir été touché par balle par un policier lors d'un contrôle, un décès provoquant des violences urbaines dans trois quartiers sensibles de la ville.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
4/juillet/2018 - 19h57

Total soutien aux policiers dans cette situation ! J'espère qu'ils ne seront pas inquiétés par la justice. 

Portrait de Seaskua...
4/juillet/2018 - 19h40

La loi sur l'usage des armes est une bonne loi. Elle n'impacte pas les citoyens de France qui respectent les lois et n'ont rien à se reprocher. Elle impacte les voyous et autres malfaisants qui ne respectent rien, ni personne, mais hurlent à l'injustice (Et accessoirement cassent et brûlent) dès qu'un des leurs est abattu.

 

Il va falloir que les voyous s'habituent. Maintenant les policiers peuvent tirer après sommation en cas de fuite.

Portrait de Antilache
4/juillet/2018 - 15h14
Visiteur95 a écrit :

Tu te fous de notre gueule ?

Graine de racaille ! Tu mets sur le même plan un voyou (je suis gentil) multirécidiviste qui cherche à tuer des policiers, et un Homme (avec un grand "H") qui fait un travail de plus en plus difficile, abandonné par la "justice", et malgré tout avec abnégation et dignité. Le seul qui a perdu, c'est le voyou. Et, pour une fois, délestée de la faiblesse du système judiciaire français, justice a été rendue.

On se connaît pour me tutoyer espèce de fin de race ?

les 2 ont perdu. L’un est mort et l’autre en suivi psychiatrique. Faut vraiment être un con pour pas comprendre.

Et arrêtez tous de faire les malins derrière votre écran. Bande de lâches !

Portrait de Philou.2
4/juillet/2018 - 14h54
ELLE. a écrit :

Là, tu m'épates.

Que t'arrive-t-il ? :8)

smiley mon cerveau s'est remis sur " on " jusqu'à quand ? Ça ? smiley

Portrait de Mamie ninja
4/juillet/2018 - 14h28
Agosile a écrit :

Et toi, qui prophétise un embrasement, tu vas faire quoi ?

Moi ? Je suis prêt.  

C’est facile d’affirmer ça devant son ordinateur quand on est pas confronté au danger immédiat.

Je ne pense pas que les fiers à bras qui se repandent sur Internet feront grand chose. Les gens d’action sont des taiseux.

Portrait de Mamie ninja
4/juillet/2018 - 14h10
minou75 a écrit :
Une seule solution contre la racaille des banlieues : Envoyer des commandos parachutistes pour rétablir l'ordre comme dans la Casbah d'Alger en 1957...Efficace !!!

Continuez à distiller vos bons conseils devant votre ordinateur et surtout filez vous planquer sous votre bureau quand ça va chauffer, on les connaît les parleurs

Portrait de minou75
4/juillet/2018 - 13h13 - depuis l'application mobile

Une seule solution contre la racaille des banlieues : Envoyer des commandos parachutistes pour rétablir l'ordre comme dans la Casbah d'Alger en 1957...Efficace !!!

Portrait de benatca6464
4/juillet/2018 - 12h57 - depuis l'application mobile

On ne va pas pleurer un voleur multirécidiviste quelque soit son âge, soutien sans faille aux forces de l ordre.

Portrait de atlantique07
4/juillet/2018 - 12h22

La ministre n'est plus crédible.....

Portrait de Philou.2
4/juillet/2018 - 12h13

Voilà la politique menée par tous les politiques qui nous ont plongés dans ce chaos annoncé !! Chaque jour qui passe c'est un pas de plus vers une guerre civile ! Et pendant ce temps là notre président va faire son show en Afrique ! Là-bas évidemment il y a des intérêts... 

Portrait de Marco95
4/juillet/2018 - 12h09 - depuis l'application mobile

N'importe quoi... C'est qu'un accident isolé. Je ne sais pas pourquoi certains vont chercher des histoires ou généralisé toute cet population de Nantes.

Portrait de Cadrousse
4/juillet/2018 - 10h45

Avenue Montaigne est devenue...Avenue Racaille !

Portrait de El Risitas
4/juillet/2018 - 10h39
Citoyen86 a écrit :

Les racailles se reproduisent comme des lapins, ils n'ont que ça à faire.

issou !

Portrait de Citoyen86
4/juillet/2018 - 10h36
Petoman a écrit :

Ah parce que tu t'es reproduit en plus ??? S)

Pov gosses !!! :party:

Les racailles se reproduisent comme des lapins, ils n'ont que ça à faire.

Portrait de atlantique07
4/juillet/2018 - 10h30

Il y avait un mandat d'arrêt contre ce jeune homme et la voiture qu'il conduisait était recherchée pour trafic de drogue par le SRPJ  de Rennes.

Portrait de L'homme Sirêne
4/juillet/2018 - 10h11

Achetez des cartes !

Soyez poli,présentez vos papiers et tout ira bien !

Portrait de france66
4/juillet/2018 - 09h55

Soutien aux forces de l'ordre.

Portrait de Rosette
4/juillet/2018 - 09h51

Bravo au policier. Une médaille devrait lui être remise pour avoir éliminé une pourriture de  la société.

Portrait de Antilache
4/juillet/2018 - 09h30

Des parents ont perdu un enfant. Un policier aura cette image dans sa tête jusqu’à sa mort. Les 2 ont perdu.

Portrait de Philomène
4/juillet/2018 - 09h12

De tout coeur avec nos forces de police .

Portrait de Baraki1
4/juillet/2018 - 09h00

Il a joué il a perdu, elle chie !

Portrait de Maître15-18
4/juillet/2018 - 08h55

Le 15-18 plante son drapeau,

au bagne la racaille.

Portrait de Général Lee
4/juillet/2018 - 08h48

Il a joué il a perdu !

Portrait de Big Robert
4/juillet/2018 - 08h42

Tolérance zéro,je suis pour le rêve Américain où les forces de la police sont respectées !

Portrait de bulles2savons
4/juillet/2018 - 08h25

Quand  on a rien à se reprocher   pas de problèmes  à être contrôlé........

Portrait de Philou.2
4/juillet/2018 - 07h57

Que peut-on dire ? Il n'y a plus grand chose à faire hélas ! Tous ces quartiers sensibles sont des bombes à retardement.. un simple contrôle qui malheureusement se fini mal active la mèche !  Je suis de tout cœur avec nos forces de l'ordre ( même si la mort d'un jeune est évidemment triste pour la famille) . 

Portrait de jarod.26
4/juillet/2018 - 07h50 - depuis l'application mobile

raaaahh ces jeunes de nos jours

Portrait de KenShiro
4/juillet/2018 - 07h49

Les premières pensées de la maire PS va au jeune qui a tenté d'écraser un CRS ??? Je me sens choqué par de tels propos smiley

Ses premières pensées si elle était normalement constituée, auraient dû être pour ce CRS, qui à faillit se faire tuer écrasé. Mais pas étonné c'est le logiciel des gens de gauche. Toujours aux côtés de la racaille et supporters des islamistes de cartier.  Faut soigner son électorat.

Les plus vus